Kenny Lattimore : for you

4ccbe2s.gif picture by maddyspaceJe vous propose une petite incursion dans cette part de moi que j’appelle la case « coeur de fille ». Kenny Lattimore chante « for you ». En parcourant le texte et/ou en vous laissant porter par la voix du chanteur peut être serez vous entrainés vers des « for you » qui vous seront plus personnels. Mais rien que pour le plaisir de l’oreille et pour l’esthétique de l’image laissez vous emporter.

Quant à moi je m’autorise une dédicace à chacun de vous bien que mon « for you » soit aux antipodes de celui qui est chanté Cool.

http://www.dailymotion.com/video/k5FDApPSfm5rgAFprF

For you I’d give a lifetime of stability
Anything you want of me
Nothing is impossible
For you there are no words or ways to show my love
Or all the thoughts I’m thinking of
Cause this life is no good alone
Since we’ve become one
I’ve made a change
Everything I do now makes sense
All roads end
All I do is for you

For you I share the cup of love that overflows
And anyone who knows us knows
I would change all faults I have
For you there is no low or high or in between
Of my heart that you haven’t seen
Cause I share all I have and am
Nothing I’ve said’s hard to understand
All I feel I feel deeper still
And always will
All this love is for you

Every note that I play
Every word I might say
Every melody I feel
Are only for you and your appeal
Every page that I write
Every day of my life
Would not be filled without the things
That my love for you now brings

For you I make the promise of fidelity
Now and for eternity
No one could replace this vow
For you I’d take take your hand and heart
And everything
And add to them a wedding ring
Cause this life is no good alone
Since we’ve become one you’re all I’ve known
And if this feeling should leave I’d die
And here’s why
All I am is for you

Everything I do now makes sense
All roads end
All I do
Is for you
Only for you



Eric Benet :you’re the only one

Ce n’est pas du bégaiement, juste une idée fixe le temps d’un quart d’heure.Cool

Assomption publique de névroses ? Mais non !Pas vrai docteur ?

C’est juste pour donner le choix à Tchitchi. Hé on se cotise pour l’aider à acheter des boutons pour sa chemise ? Rire

Image de prévisualisation YouTube



Eric Benet :you’re the only one (dédicace à Tchitchi, mais juste pour les yeux)

J’ai dit juste pour les yeux sinon il me viendrait une IDEE. Donc pour ne pas me me retrouver poursuivie par les détestations d’une IDEE fixe je te suggère t’approprier les paroles du chants et de les IDEALISER. Clin doeil Pour ceux et celles qui n’auraient à raison pas accès à ce private joke, profitez de la musique et de la voix de monsieur Benet. Je réitère ma question (mais que fait la police ?) .

Image de prévisualisation YouTube

Beau peut être, mais pas seulement. Voici la même chanson en version accapella accompagné de sa fille (laisse tomber Tchtchi vois l’âge de sa filleRire il glisse par moments quelques nuances vocales qui dévoilent un potentiel vocal intéressant.
Image de prévisualisation YouTube



Stevie Wonder …ful !

43a3068b-002aa-02e58-400cb8e1.jpg picture by maddyspaceCe soir Stevie Wonder est à Bercy. A quelques minutes à pied de chez moi et je n’y serai pas. On ne peut pas être partout n’est-ce pas ? Dans moins de quatre heures des privilégiés vont assister au concert de celui dont le pseudonyme « Wonder » n’est pas usurpé. C’est un musicien multi instrumentiste du piano à l’harmonica en passant par les percussions.  Il a offert à la musique contemporaine quelques morceaux de choix. Né en 1950 dans le Michigan Stevie Wonder est très tôt au coeur d’une double exclusion intrinsèque. Aveugle et noir. Lourd bagage dans une Amérique qui ne reconnaissait pas aux noirs de droits civiques. Recruté à 11 ans par la motown, son premier album paraît en 1962 sous le nom Little Stevie Wonder.Il a 12 ans. A sa majorité à 21 ans il renégociera son contrat pour obtenir un contrôle total sur sa musique. S’ouvrira une période créativité magnifique jusqu’aux années 1980.

Stevie Wonder fait partie de ces chanteurs dont je n’arrive pas à dater en conscience l’immixion dans mon univers musical. J’ai des souvenirs d’éblouissements anciens comme avec « master blaster », un sommet musical, ou son fameux happy birthday to you hommage magnifique à Martin Luther King. Plus tard « isn’t she lovely »  (écrit pour sa fille Aïsha), ou you are the sunshine of my life ou My cherrie amour viendront nourrir la case « coeur de fille » de ma mémoire. La liste n’est pas exhaustive. Stevie Wonder est pour moi au delà de son talent évident voire de son génie un homme qui a les « yeux » ouverts sur son époque. En chanson il offre son regard sur le monde. Il y a des années j’ai été touchée par overjoyed.

Quand il chante heaven help us : c’est le cri et la prière d’un homme conscient des  drames  et des tourments de son époque

Image de prévisualisation YouTube

free la conscience sociale toujours…

Image de prévisualisation YouTube 

 I just call to say I love you

Image de prévisualisation YouTube 

India Arie lui rend un magnifique hommage auquel peuvent s’identifier les admirateurs de Stevie Wonder. Cette chanteuse est un véritable joyau qui redonne à la soul music et à la RnB ses lettres de noblesses. La voix, la musique, les textes en font une artiste comme je les aime, ceux qui ont l’âme à fleur de voix. Elle offre de la musique intelligente et de qualité. Toute la musique que j’aimeeuhhh ! Comme dirait un chanteur qui fait de la pub pour des lunettesLangue. La familiers du blog savent qu’elle est un de mes coups de coeurs, un joyau.  Quand je l’écoute chanter je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule sur qui la musique a des effets renversants. Ecoutez la lui dire  au début du chant « you are the sunshine of my life, another Shakespeare of your time » (wow!!! qui dit mieux ?) Elle assume en musique le fait qu’il est de ceux qui l’inspirent et à qui elle voudrait ressembler.J’aime beaucoup la chanson d’India Arie parce qu’elle mêle subtilement les titres des chants de Stevie à ses mots, s’identifiant aux personnages de ses chants. La musique est superbe et la bass en intro est renversante. Le final du chant est aussi de toute beauté. C’est un cri damour et d’admiration qui atteint son sommet dans ce final magnifique dans lequel s’entrecroisent Stevie wonderful et Stevie beautilful scandés comme dans une litanie. Cette chanson tourne en boucle dans mon lecteur MP3, hommage à un musicien de génie. Si la  lumière médiatique est moins dirigée vers lui, Stevie n’en demeure pas moins celui qui a semé des joyaux dans la musique soul et RnB. Le génie dont il a fait preuve est manifeste dans le fait que bien de ses chansons ont traversé les décennies. Hommage à Stevie Wonderful.

StevieWonder-5.jpg image by maddyspace

 India Arie : Wonderful (tribute to Stevie Wonder)

aduction du chant si elle vous intéresse se trouve sur le site de coccinelle :

http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-8080-.html

Je vous laisse découvrir l’hommage d’India Arie. Hommage d’un joyau à une merveille.

Image de prévisualisation YouTube

p18116w7pw7.jpg picture by maddyspace



Teddy Riley : Is it good to you (feat : Tammy Lucas)

Le son reconnaissable de l’inventeur du New Jack Swing.

Image de prévisualisation YouTube



Keith Sweat : I want her

Pour moi la RnB impérissable c’est celle qui a accompagné mes 90s. Mes good all dayz !!!! Les connaisseurs reconnaîtront Teddy Riley. Moi je danse, comme mes souvenirs.  Celui qui reste assis, c’est lui qui voit comme on par chez moi. Cool

Image de prévisualisation YouTube



Alexander O’Neal : all true man

Tout en finesse et en modestie je le concède. Mais cette chanson a une place de choix dans ma mémoire pour mille raisons. 

Image de prévisualisation YouTube



Alexander O’Neal & Cherelle : I never knew love like this

Ahhhhh Alexander O’Neal ! Un de mes coups de coeur des années 90. J’aimais beaucoup sa voix et comme Al B Sure, Johnny Gill, Guy, ou d’autres il accompagnait mes trajets en métro.  La musique comme la lecture ont la vert de me couper de mon environnement et de m’extraire des contingences des transports en commun parisiens. Ai-je besoin de dire combien les auteurs font oeuvre de salut public en nous permettant de nous mouvoir au milieu des gens en demeurant dans un environnement sonore, visuel et imaginaire que l’on s’est construit ?  Alexander O’Neal a été de ceux qui m’ont rendu les transports en commun bien plus agréables. Quand j’écoutais « sunshine », « If you were here tonight » « sentimental » (à tomber par terre dès la phrase d’intro.  Il est venu en concert à Paris, vous pensez bien que je me suis précipitée et je suis rentrée un peu déçue, comme après le concert de Bobby Brown dans les années 90. Normal les codes et les références des messieurs n’étaient pas les miens. Ils surjouaient sur le côté « sex machine » ce n’était pas ce que j’attendais, en plus chez Alexander O’Neal il y avait un côté grotesque, embarrassant.  Cela n’a pas pour autant altéré la beauté de ma mémoire et mon rapport à ses chansons. Certaines de ses chansons font partie de mes indémodables parce ma mémoire a la particularité de ne pas prendre la moindre ride. 

 

http://www.dailymotion.com/video/xnl0z



Chantay Savage : I Will Survive

Ma version préférée de cette chanson demeure celle de Gladys Knight. Elle est sur le blog. Je vous encourage à la découvrir. Chantay Savage nous en livre une version RnB avec des arrangements actuels. Il est vrai que le rythme qu’elle sonne à la chanson ne le distingue pas du gros lot des chansons RnB du moment. Anyway comme dirait JC Vandamme  c’est sympathique quand même.

Image de prévisualisation YouTube



Freddy Jackson chante You are my lady et je tombe en pamoîson

Oui oui rien que ça les amis ! Pâmoison comme les belles de cour Cool. Viiiiiite mes  sels !  C’est le genre de voix, d’ambiance qui a sur moi un effet « trou d’air dans un avion ». Inexplicable sensation d’être en apesanteur et sans passer par la case Calogero.Rire Un tel talent vocal devrait être criminalisé. Oui oui je persiste et je signe ça devrait être interdit par la loi de faire preuve d’une telle dextérité vocale tandis que d’autres doivent prendre l’ascenseur pour passer d’un accord de base à un autre. Si vous me surpreniez en train de courir après une note sur laquelle une Céline Dion, Withney Houston ou Mariah Carey se baladerait, vous comprendriez pourquoi j’en appelle aux forces de l’ordre.

Mais que fait la police chargée de la régulation des traffics vocaux ?  Il me fait penser à Johnny Gill ou à Luther Vandross, funambules de la soul music se balladant d’une note à l’autre faisant des effets de voix qui conduisent dans des états modifiés de conscience. Okay j’abuse mais c’est moi qui écris le billet (hi hi).

Bon je concède que notre Freddy a une gestuelle un peu singulière (si ça se trouve c’est encore un coup chorégraphique de Kamel Ouali Clin doeil) mais la musique je l’écoute avec le coeur et les oreilles, souvent les yeux fermés et cette musique abaisse mes paupières et élève mes émotions. Merci à mister Freddy Jackson, magnifique voix qui a accompagné ma période coeur de fille magnitude 7 . J’espère que vous apprécierez la ballade. Amitiés.

Image de prévisualisation YouTube 



12345...7

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo