Luther Vandross : I’d rather

 Désolée pas de clip video de Vandross c’est sa voix sur des MangasClin doeil mais rien que pour le plaisir les paroles du chant sont associées à la vidéo. Comment trouver les mots pour vous donner mon avis sur la chanson ?

Hé bien  il faudrait d’abord que ma tête se remette à l’endroit mais tant que la voix unique de Vandross se libèreje suis hors de tout contrôle (hi hi). Et les paroles du chant devraient rencontrer bien des vécus. 

Dédicace spéciale à Brigitte.

Image de prévisualisation YouTube

« I’d Rather »

I thought sometime alone
was what we really needed
you said this time would hurt more than it helps
but I couldn’t see that
I thought it was the end
of a beautiful story
and so I left the one I loved at home to be alone (alone)
and I tried to find
out if this one thing is true
that I’m nothing without you
I know better now
and I’ve had a change of heart

I’d rather have bad times with you, than good times with someone else
I’d rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I’d rather have hard times together, than to have it easy apart
I’d rather have the one who holds my heart
whoo-oo-oo-oo yeah

And then I met someone
and thought she could replace you
we got a long just fine
we wasted time because she was not you
we had a lot of fun
though we knew we were faking
love was not impressed with our connection they were all lies, all lies
so I’m here cause I found this one thing is true
that I’m nothing without you
I know better now
and I’ve had a change of heart

I’d rather have bad times with you, than good times with someone else
I’d rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I’d rather have hard times together, than to have it easy apart
I’d rather have the one who holds my heart
who holds my heart

I can’t blame you if you turn away from me, like I’ve done you,
I can only prove the things I say with time,
please be mine,

I’d rather have bad times with (please be mine) you,
than good times with someone else (I know)
I’d rather be beside you in a storm (anytime),
than safe and warm by myself (so sure baby)
I’d rather have hard times to gether,
than to have it easy apart
I’d rather have the one who holds my heart (my heart)

I’d rather have bad times with you (surely),
than good times with someone else (surely)
I’d rather be beside you in a storm (oh yeah),
than safe and warm by myself (all by myself)
I’d rather have hard times together,
than to have it easy apart (you know it)
I’d rather have the one who holds my heart

I’d rather have the one who holds my heart
I’d rather have the one who holds my heart
whoooo…..who holds my heart



Dance with my father de Luther Vandross Featuring Tamyra Gray

Luther Vandross avant de rejoindre l’autre rive a enregistré une chanson sublime en hommage à son père qu’il a perdu alors qu’il avait sept ans. C’est une chanson incroyable. Quand le disque est sorti si ma mémoire ne me joue pas des tours Vandross était hospitalisé suite à une attaque cardiaque qui malhereusement devait l’emporter quelques mois après. Fichu coeur !!! Il avait 54 ans. Too young to die dirait sa mère qui pour son malheur a connu cette douleur absolue. Pour moi c’est son chef d’oeuvre, la chanson qu’il devait écrire pourtant il y a des perles que sa voix magnifique nous a livrées parmi lesquelles le « any love » qui me met la tête à l’envers. Vous ne serez pas surpris de découvrir que dans la rubrique ma musique à moi, tout comme Marvin Gaye, Johnny Gill et d’autres il a sa sous rubrique. C’est un chanteur dont la voix avait sur moi des vertus apaisantes. Faites un pause et laissez la voix de ce chanteur atteindre vos émotions. Ca y est je suis partie Sourire. Hé oui quand j’aime, point de tiédeur. Et Vandross j’aime !!!!!!

Vous saurez que je suis atteinte d’un mal incurable dont je ne veux pas guérir, la « vandrossite aigue » compliquée par un incurable « coeur de fille ». pas la peine d’appeler les secours, je suis et veux rester atteinte. Je suis bien en « Vandrossie » mouahhh. S’il y a parmi vous quelqu’un qui n’aime pas Vandross, je ne suis même pas désolée de le mettre encore et encore sur ce blog Langue.

Pendant que Vandross était hospitalisée une jeune chanteuse qui s’est fait remarquer dans « American Idol » ( version américaine de ce qu’on a adapté en France sous l’appelation « Nouvelle Star ») lui rend hommage en chantant le fameux dance with my father. je trouve qu’elle chante bien. Je l’ai découverte dans une série TV appelée « Boston Public » et ma foi elle chante bien la jeune fille. Je vous laisse la découvrir et ensuite d’écouter Monsieur Luther Vandross.

Tamyra Gray 

http://www.dailymotion.com/video/dgik9KIgtz3Ts2Tmb

Et la maître lui-même, celui dont le grain de voix me bouleverse, le regretté Luther Vandross. Caramba et carambistouille je ne me fais pas l’idée qu’il ne chantera plus que dans ma mémoire. Heureusement qu’il reste les disques, les video et les belles émotions que je lui dois. Absolutely, and definiteley missed.

Luther Vandross

Ca ne fait jamais que la deuxième fois que cette chanson est sur mon blog (hi hi)

 http://www.dailymotion.com/video/TvGE2AVLCp56J179S

Back when I was a child, before life removed all the innocence
My father would lift me high and dance with my mother
and me and then
Spin me around ‘til I fell asleep
Then up the stairs he would carry me
And I knew for sure I was loved
If I could get another chance, another walk, another dance with him
I’d play a song that would never, ever end
How I’d love, love, love
To dance with my father again
When I and my mother would disagree
To get my way, I would run from her to him
He’d make me laugh just to comfort me
Then finally make me do just what my mama said
Later that night when I was asleep
He left a dollar under my sheet
Never dreamed that he would be gone from me
If I could steal one final glance, one final step, one final dance with him
I’d play a song that would never, ever end
‘Cause I’d love, love, love
To dance with my father again
Sometimes I’d listen outside her door
And I’d hear how my mother cried for him
I pray for her even more than me
I pray for her even more than me
I know I’m praying for much too much
But could you send back the only man she loved
I know you don’t do it usually
But dear Lord she’s dying
To dance with my father again
Every night I fall asleep and this is all I ever dream



Luther Vandross : Killing me softly

Pour ceux qui ne le savent pas, la voix de Vandross est pour moi un sommet. Alors il reprend un classique et moi je me régale.

Image de prévisualisation YouTube



L’inaccessible Aretha Franklin et l’irremplaçable Luther Vandross chantent « A house is not a home » Quelle rencontre !

Dois-je vous dire encore une fois mon admiration pour Luther Vandross ? Je ne voudrais pas être accusée de radoter. Mais qu’est-ce que je l’aime ce chanteur. Aretha Franklin est plus qu’une chanteuse, c’est une instrumentiste de la voix. Ils se croisent, se regardent, s’admirent, s’impressionnent visiblement et moi « je chair de poule ». Quel cadeau ils nous ont fait de mêler leurs voix enchanteresses. Je suis asolument enchantée, que dis-je conquise. Merci à eux.

 

Je dédie cette video à Pascalalger, un admirateur inconditionnel de Luther Vandross. J’espère que vous apprécierez…

 

http://www.dailymotion.com/video/x2akls



Luther Vandross en concert : Superstar

Dois-je me répéter ? Je suis conquise par la voix de ce chanteur. S’il y a quelqu’un a qui il donne de l’urticaire, il faudra vous faire une raison et m’accepter avec mes goûts discutables. En revanche pour ceux qui l’apprécient ou qui sont curieux de le découvri faisons ensemble ce voyage dans l’interprétation de ce chanteur au grain de voix particulier. Bon j’avoue mon mal semble incurable. Quand j’aime je le dis et le répète, pire, je radote. Sourire

Image de prévisualisation YouTube



Luther Vandross chante Any love et je me liquéfie…

Désolée pour ceux qui ne l’aimeraient pas, mais Luther Vandross chanterait l’annuaire que j’adhérerais Clin doeil. Quelle voix ! Dur de d’imaginer qu’il ne chantera plus. Heureusement qu’il reste les enregistrements. Pour moi « Any Love » est une de ses plus belles chansons et une des plus touchantes. Il y a un bel écho à certains états de solitude. Un cri de solitude et d’espoir d’un lonely heart. C’est beau…

Au fait quelqu’un a t-il remarqué le sourire qu’avait Vandross et son regard quand il souriait ? On aurait dit un enfant. Et si une part de beauté résidait dans la capacité d’émerveillement que confère l’état d’enfance ? On dirait que je m’égare…Rire

http://www.dailymotion.com/video/7ECSr0YFfIM949Wc0



If only for one night

Deux immenses chanteurs en duo avec une diva. Caramba quels duos ! Gerald Levert et Luther Vandross chantent ici avec Patti Labelle je les écoute et me dis qu’ils manquent et manqueront énormement …

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube



Comment ne pas aimer Vandross ? A house is not a home…

luthervandross005.jpg

Ecoutez ce moment sublime. Il faisait ce qu’il voulait avec sa voix et au-delà de la technique l’émotion. Regardez Janet Jackson, Dionne Warwick et les autres qui sont sous le charme. Un moment rare, un moment enchanteur. Même les onomatopées frisent le génie. Il est passé un chanteur. Son absence crie si fort que sa musique et sa voix consolent à peine ceux à qui ils manquent.

J’ai aussi une pensée pour sa maman qui a eu la douleur d’enterrer son fils. A elle il manque sûrement au delà des mots. Aux fans il reste les disques, à la maman il manque le fils. Puisse t-elle être consolée un jour.

Image de prévisualisation YouTube



Quand Luther chantait. Mister Vandross we miss you !!!

Une voix, un talent, du bonheur à écouter. Il manque à ceux qui l’appréciaient. J’en suis. Ecouter le dire « hello ». C’est pas possible d’être aussi doué. Je ne me lasse pas de « any love » Luther Vandross c’était une voix légèrement cassée mais magnifique. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore à découvrir en urgence. Mister Vandross we miss you, I really do !!!

En duo avec Mariah Carey : endless love

http://www.dailymotion.com/video/40eEjXTkiWOgA8Czu

Never too much

[gv data="http://www.dailymotion.com/swf/67oqUIWIocuW01WQc"][/gv]

Shine

http://www.dailymotion.com/video/17FAeWWhQ5mPg68GB

Take you out

http://www.dailymotion.com/video/5KlAAv1yWpTJka64O



Dance with my father

J’ai envie departager un coup de coeur musical qui dure. Coup de foudre pour la voix de Luther Vandross qui a eu l’extrême mauvaise idée de mourir et de me laisser orpheline de sa voix et de ses mélodies qui ont bercé mon coeur de midinette et même d’adulte (j’assume publiquement les tares et attardements adolescents). Parmi de nombreux chants celui ci me touche particulièrement parce qu’il parle de la perte d’un père et de l’absence. Il raconte pudiquement le vide laissé par son père dans sa vie et dans celle de sa maman. Vide qui se raconte dans l’impossibilité qu’ils ont l’un et l’autre de danser à nouveau avec celui qu’ils ont perdu. Ca me bouleverse pour avoir été, comme beaucoup amputée d’êtres que j’aimais, arrachés à mon affection par la mort, parfois brutale. Pour ceux qui ne connaissent pas Vandross, je vous propose de le découvrir. C’est beau. Au fait pour voir la vidéo si elle n’apparaît pas, cliquer sur le petit logo dans le cadre qui apparaît sous le texte. Sinon cliquez sur le l’icone qui représente play et…régalez-vous !

Image de prévisualisation YouTube

 DANCE WITH MY FATHER

Back when I was a child, before life removed all the innocence
My father would lift me high and dance with my mother and me and then
Spin me around ‘til I fell asleep
Then up the stairs he would carry me
And I knew for sure I was loved
If I could get another chance, another walk, another dance with him
I’d play a song that would never, ever end
How I’d love, love, love
To dance with my father again
When I and my mother would disagree
To get my way, I would run from her to him
He’d make me laugh just to comfort me
Then finally make me do just what my mama said
Later that night when I was asleep
He left a dollar under my sheet
Never dreamed that he would be gone from me
If I could steal one final glance, one final step, one final dance with him
I’d play a song that would never, ever end
‘Cause I’d love, love, love
To dance with my father again
Sometimes I’d listen outside her door
And I’d hear how my mother cried for him
I pray for her even more than me
I pray for her even more than me
I know I’m praying for much too much
But could you send back the only man she loved
I know you don’t do it usually
But dear Lord she’s dying
To dance with my father again
Every night I fall asleep and this is all I ever dream

 

                                                

 

UNE DANSE AVEC MON PERE

Quand j’étais enfant, bien avant que la vie ne me vole toute mon innocence

Mon père me soulevait tout haut et dansait avec moi et ma mère, et…

Il s’occupait et veillait sur moi jusqu’à ce que je m’endorme

J’avais alors la certitude qu’il m’aimait

Si je pouvais avoir une autre chance, une autre marche, une autre danse avec lui

J’écrirais une chanson infinie

Ô combien j’adorerais, j’adorerais, j’adorerais

.

Danser avec mon père de nouveau

Quand moi et ma mère nous chamâillions,

Pour avoir gain de cause, je m’éloignais d’elle et me précipitais vers lui

Il me faisait rire, uniquement pour me consoler

Et me faisait ensuite faire exactement ce que maman m’avait dit de faire

L’autre nuit pendant que je dormais

Il a glissé un billet sous ma couverture

Je n’avais jamais imaginé qu’il me quitterait

Si je pouvais avoir un dernier adieu, une dernière ballade, une dernière danse avec lui

J’écrirais une chanson infinie

Car j’adorerais, j’adorerais, adorerais

Danser avec mon père de nouveau

Parfois, je tendais l’oreille derrière la porte de maman

Et j’entendais comment elle pleurait papa

Je prie encore plus pour elle que pour moi-même

Je prie encore plus pour elle que pour moi-même

Je sais que je prie toujours pour mille et une choses

Mais pourrais-tu ramener le seul homme qu’elle a aimé ?

Je sais que tu n’as pas l’habitude de faire ce genre de chose

Mais Seigneur, elle souffre énormément

Elle voudrait danser avec papa de nouveau

Chaque soir, je m’endors et ne rêve qu’à cela…

Traduction trouvée sur le site de la coccinelle

http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-2617-.html



Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo