U2 & Bruce Springsteen : I still haven’t found what I’m looking for

Il y a des chants comme ça dont le rythme ne fait pas forcément partie de mon univers musical habituel mais qui s’imposent comme une évidence. Une évidence parce que la chanson semble avoir trouvé sa source quelque dans un endroit qui me va. Les chansons et moi c’est une histoire de coeur, d’âme de rencontre. Oui je l’avoue quelquefois mes jambes me trahissent et s’allient à mes épaules pour répondre à un rythme et voilà que je danse. Là c’est une questions de sens. Mais la chanson ne reste pas nécessairement dans ma mémoire.  En passant merci à mes jambes de n’avoir jamais cédé à la folie des Boyz band. Dans la mémoire de mes jambes pas une once de « partir un jour sans retour » ouf !!!! Clin doeilRire Bon je n’avais pas douze ans à l’époque j’avoue…

Quelque chose de la chanson de U2 trouve un écho en moi qui fait qu’elle entre dans la discothèque intérieure, celle que je porte en moi. Je ne suis pas une enfant du Rock. Hé rangez vos pierres ! Nobody’s perfect Langue. Je serais plutôt une enfant du rythm & blues, du jazz et de la soul music. Fillette de la  tamla Motown nourrie aux voix de Marvin Gaye, de Diana Ross, de Stevie Wonder ou  Smokey Robinson, telle est ma filiation musicale. Je ne vous parle même pas de Nina Simone, Otis Redding ou Sam Cooke. Et à la base, dans les fondations de mon entrée en musique, il y a les rythmes de ma terre, la musique de mon Cameroun  natal, la musique qui a inscrit en moi les percussions comme une évidence, comme un langage, comme un écho de la terre de mes pères, de la mémoire des miens.   Mais la musique, quand elle est bonne, quand elle est authentique, quand elle trouve sa source dans autre chose que des artifices surfaits, elle finit par rencontrer quelque chose de soi.  C’est ainsi que U2 et quelques autres, parfois me prennent en otage le temps de me dire que par delà le rythme qui est allogène à mes inculturations musicales il est des choses qui font que l’on se rencontre. C’est ainsi que Clapton, Springsteen et d’autres parfois me saisissent sans prévenir. Ahhhhhhhh la guitare de Clapton ! Alors je ne suis peut-être pas enfant du rock mais c’est avec bonheur que je me laisse rencontrer par certaines chansons.

Cette chanson  de U2 est un rythme entêtant de ma mémoire, écho lancinant de quêtes intérieures conscientes ou non.  Echo de mes affirmations.

J’en aime la musique, les paroles, la progression. 

J’ai aimé la rencontre entre U2 et Bruce Springsteen dont j’apprécie le grain de voix. Il y a dans son interprétation vers la fin un moment comme je les aime. Il ne dénature pas la chanson mais le temps d’une séquence, elle devient sienne.  Il y a des moments, des rencontres qui ne se reproduisent pas alors on saisit la grâce de l’instant. Deux sommités du rock pour le prix d’un. Pourquoi se priver ?Rire

http://www.dailymotion.com/video/k1OSmhK8e4oqiMeGXH

I have climbed highest mountains
I have run through the fields
Only to be with you
Only to be with you
I have run
I have crawled
I have scaled these city walls
These city walls
Only to be with you

But I still haven’t found what I’m looking for
But I still haven’t found what I’m looking for

I have kissed honey lips
Felt the healing fingertips
It burned like a fire
This burning desire

I have spoke with the tongues of angels
I have held the hand of a devil
It was warm in the night
I was cold as a stone

But I still haven’t found what I’m looking for
But I still haven’t found what I’m looking for

I believe in the Kingdom Come
When all the colors will bleed into one
Bleed into one
Well, yes I’m still running

You broke the bonds
And you loosened the chains
Carried the cross
Of all my shame
all my shame
You know I believe it

But I still haven’t found what I’m looking for
But I still haven’t found what I’m looking for
But I still haven’t found what I’m looking for



Georges Benson : On Broadway

Ca c’est de la musique. Et la voix et groove de George Benson !!!! My oh my !

Image de prévisualisation YouTube]



Georges Benson et Earl Klugh : Collaboration

Juste une invitation au voyage portés par le son de guitares jazz. On y va ?

Collaboration date de 1985 (désolée la fin est un peu brutale…)

http://www.dailymotion.com/video/5pf9RSMDq6Gkqadcz

Brazilian stomp en 1988

Image de prévisualisation YouTube



Keziah Jones : L’homme est doué !

L’homme est doué !

Rythm is love

http://www.dailymotion.com/video/18GTBDAWvWw2AbkWC

beautiful Emily

http://www.dailymotion.com/video/44ollQY41smQm2ghR

Orin o lomi

Il nous propose une propose dans ses racines africaines…

http://www.dailymotion.com/video/4Mc19d37yFiQT46x1



Ben Harper : power of the Gospel et In Lord’s arms



BB King et Eric Clapton : Rock me baby

Quand on aime la guitare c’est magique ! En plus j’aime la voix de BB.

Image de prévisualisation YouTube



Gladys Knight et BB King

Même quand elle chante le blues, elle assure. Gladyyyyyyyyyyyyyyyyysssss  ! Elle donne toujours l’impression d’être heureuse de chanter. Est-ce pour cela  qu’elle rend heureux quand elle chante ? Et BB classe perpétuelle il lui fait de la place joliment et généreusement. Ils coexistent en beauté et moi je savoure.

 Please send me someone to love

Image de prévisualisation YouTube



Un génie musical nommé Prince

prince.jpg 

Le 7 juin 1958 Prince Roger Nelson voit le jour ou la nuit je ne connais pas l’heure de sa naissance (lol) à Minneapolis dans le Minnesota. Son père est musicien de jazz à l’audience confidentielle et sa mère accompagne quelquefois son musicien de mari en chantant. Qui aurait cru que ce jour de juin 1958 naissait un musicien de génie ? Cet homme est autodidacte et est capable de jouer de 20 instruments. Excusez du peu ! Comment ne pas rester bouche bée moi qui, en autodidacte certes ne sait que martyriser ma chère guitare et en tirer des sons improbables Triste? Si les guitares parlaient je serais en garde à vue pour torture (hi hi). Prince enregistre ses albums tout seul, un instrument après l’autre (là je fais une pause pour pousser un cri sauvage provenant de ma jalousie irrépressible)Clin doeil bien que ne sachant écrire la musique ni lire une partition (et moi je dis Monsieur !!!).

C’est un musicien extraordinaire que j’ai mis du temps à découvrir bien qu’ayant aimé quelques morceaux dans les années 80. Et je dois vous faire une confidence quand j’ai l’impression qu’on veut me forcer à aimer quelqu’un à force de matraquage radiophonique ou télévisuel il y a une rebelle en moi qui dit  »niet vous ne déciderez pas de mes goûts !!! » A cause de ce qui précède je suis passée à côté de belles choses j’en suis sûre mais « I am what I am » comme dirait l’autre.  Et si l’on en croit les statistiques quant à la durée de vie de la gente féminine, j’ai un peu de temps pour redécouvrir les joyaux qui auraient échappé à ma vigilance (hi hi).

Pour revenir à Prince, malgré le côté tortionnaire de la guitare que je vous ai révélé plus haut je suis tombée en amour comme l’on dit du côté du Québec de la guitare (j’entends ma guitare s’étrangler d’étonnement. Pfffttt !) et j’ai écouté un peu mieux ce musicien.  Il a des arrangements qui relèvent du génie (et je ne parle pas de lessive). Bref ça vaut la peine de le découvrir ou de le redécouvrir.

Sign o’ times : j’aime beaucoup cette chanson. J’ai flashé à la première écoute. La phrase d’introduction est sobre et bouleversante.

Image de prévisualisation YouTube

Kiss sous le voile il y a Sheila E qui si je ne me trompe pas était la batteuse du groupe.

Image de prévisualisation YouTube

Purple rain : oh la guitare !!!!!!!!! En concert ça doit être renversant. Oh je veux le voir  sur scène mouahhhhhhhhhhh !

Image de prévisualisation YouTube

En live aux Brit Awards l’an dernier Prince offre un Medley. Il tient toujours la route non ? C’est un musicien inventif et sur scène il assure grâaaaaaaaaaaave (ça y est je retombe en adolescence ou adulescence assumée.

Image de prévisualisation YouTube

En live sur Canal + : un moment de folie…Si vous ne me croyez pas demandez au public.

Image de prévisualisation YouTube



BB King et Tracy Chapman l’alliance de la grâce et de la classe :The thrill is gone

Quand on admire deux chanteurs et qu’on les retrouve ensemble au hasard d’un duo on se régale. Merci à Henry pour le tuyau, encore un. N’est-ce pas magnifique ?

Savourons, régalons-nous.

Image de prévisualisation YouTube



John Lee Hooker et Santana

Que dire de plus ? Ecoutons…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube



12

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo