Center of my joy

Par Donnie Mc Clurkin

http://www.dailymotion.com/video/3G6Be2WoExJY5dNyU

 Par Richard Smallwood

Image de prévisualisation YouTube

CHORUS
Jesus, You’re the center of my joy
All that’s good and perfect comes from You
You’re the heart of my contentment
Hope for all I do
Jesus, You’re the center of my joy

VERSE 1
When I’ve lost my direction
You’re the compass for my way
You’re the fire and light
When nights are long and cold
In sadness, You’re my laughter
That shatters all my fears
When I’m all alone, Your hand is there to hold

CHORUS

VERSE 2
You are why I find pleasure
In the simple things in life
You’re the music in the meadows and the streams
The voices of the children, my family, and home
You’re the source and finish of my highest dreams

VAMP
Jesus, You are the center of my joy

ENDING
Jesus, You are the center of my joy
Joy, of my joy



Yolanda Adams : how great thou art

Un classique qui me touche toujours autant. 

Image de prévisualisation YouTube

O Lord my God, When I in awesome wonder,
Consider all the worlds Thy Hands have made;
I see the stars, I hear the rolling thunder,
Thy power throughout the universe displayed.

Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art.
Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art!

When through the woods, and forest glades I wander,
And hear the birds sing sweetly in the trees.
When I look down, from lofty mountain grandeur
And see the brook, and feel the gentle breeze.

Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art.
Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art!

And when I think, that God, His Son not sparing;
Sent Him to die, I scarce can take it in;
That on the Cross, my burden gladly bearing,
He bled and died to take away my sin.

Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art.
Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art!

When Christ shall come, with shout of acclamation,
And take me home, what joy shall fill my heart.
Then I shall bow, in humble adoration,
And then proclaim: « My God, how great Thou art! »

Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art.
Then sings my soul, My Saviour God, to Thee,
How great Thou art, How great Thou art!



Donnie Mc Clurkin :Holy

Dear Lord,

Everything in me bow before your majesty. And I shout Holy !

 You are all in all and I’m forever grateful for everything you are to me. Thank you for loving me, saving me and guidig me day by day through the storms of life. I just love dearly and  adore you.

This is a dedication for you my precious and beloved YOU.

Yours forever

http://www.dailymotion.com/video/1SDUqR2UmCKiS7OiR

I will lift my voice and I will sing Holy, Holy
To my Lord and Savior, my God and king
I will sing Holy, Holy
(Chorus)
I will praise the lamb of God who sits upon the throne
I will worship Him and give the praise to Him alone
He who was and is and is to come
I will sing before His throne forever, forever

(Verse 2)
All the angels singm the bow down, and they sing Holy, Holy
We, Your sons and daughters, we praise You now
and we cry Holy, Holy

(Chorus)

(Vamp)
Holy, Holy



Donald Lawrence : « encourage yourself featuring » Sheri Jones-Moffett

La source de ma force…

Image de prévisualisation YouTube

 Verse 1:
Sometimes you have to encourage yourself.
Sometimes you have to speak victory during the test.
And no matter how you feel,
speak the word and you will be healed;
speak over yourself,
encourage yourself in the Lord.

Verse 2:
Sometimes you have to speak the word over yourself,
the pressure is all around,
but God is present help.
The enemy created walls,
but remember giants, they do fall;
speak over yourself,
encourage yourself in the Lord.

Bridge:
As I minister to you, I minister to myself,
life can hurt you so,
’til you feel there’s nothing left.
(No matter how you feel),
(speak the word and you will be healed).

Vamp 1:
Speak over yourself.

Vamp 2:
I’m encouraged.
I’m encouraged.
I’m encouraged.
I’m encouraged.

Vamp 3:
I’m encouraged,
I’m encouraged,
I’m encouraged,
I’m encouraged.

Vamp 2

Vamp 3

Vamp 2

Ending:
(Speak over yourself),
(encourage yourself in the Lord).



Donald Lawrence : Don’t forget to remember (lead de Lalah Hathaway)

Un enchantement…

Image de prévisualisation YouTube



Kirk Franklin : Lean on me

Dans ce qu’on appelle le Gospel Urbain Kirk Franklin est une référence. Ce n’est pas un chanteur c’est un parolier et compsiteur qui officie comme chef d’orchestre et de choeur. Sur ses albums on l’entend généralement parler en écho ou en accompagnant ses invités qui eux chantent. Ici, parmi les voix invités on peut entendre Mary J Blidge, R Kelly, Bono notamment. Il me semble reconnaître Dido mais j’ai un doute Indeci. J’ai eu raison d’avoir un doute, grâce au commentaire d’Ebène je sais que c’est Crystal Lewis et non Dido. (Merci Ebène pour l’info)Sourire

Les paroles de ce chant me touchent au plus profond parce qu’on chante Celui qui est mon ami le plus précieux et le plus cher. Celui qui me relève quand je tombe, qui me porte quand je ne sais plus marcher. Il est Celui qui est la flamme qui demeure allumée tout au fond des tentatives d’extinctions de mes espérances confrontées qu’elles sont aux violences du quotidien, aux déceptions, aux abandons, aux trahisons, aux abus et à toutes ces choses qui à terme pourraient éteindre la lumière dans les yeux et dans le coeur. Il est celui par qui je connais la joie même au coeur de la détresse et c’est incroyablemnt précieux. Je lui dois tant à mon ami qu’on voit avec le coeur. Je l’aimeuhhhhhhhh !!!!!

Spéciale dédicace à Toi.

http://www.dailymotion.com/video/HQxntpCuOsibI2E2m

This is for the little child with no father
For that man that doesnt have a place to stay
And for that little boy living with AIDS
(Now tell your story, tell your story)
You can lean on me
Theres a man (Oh yeah)
Standing on the corner
He has no home, he has no food
And his blue skies are gone (Yes it is)
Cant you hear him crying out
And theres a girl
Searching for a father and a friend
Praying that the storm someday will end

But instead of walkin away
Open up your heart and say

Chorus:
I am hereYou dont have to worry, I can see your tears
Ill be there in a hurry when you call
Friends are there to catch you when you fall
Heres my shoulder, you can lean on me

Oh theres a child who is sick and begging to be free
But there is no cure for his disease
He looks up to his mother as
As she hold (holds)
His hand (his hand)
Prayin that someday the sun will shine again
And the pain (and the pain)
Pain will end (will end), come on

Chorus

Tell me how can I, how can I love Jesus
When Ive never seen His face
Yet I see you dying
And I turn and walk away

 

So hold my hand, let me take you to a friend of mine
Hes waiting just to ease your troubled mind
Yeah, yeah, He loves you more than youll ever know
Instead of walkin away, open up
Open up your heart and say

 

Chorus

 



Whitney Houston : Yes Jesus loves me !

C’est un chant que j’aime. Que je fredonne ou chante à tue tête chez moi.  

Oh yes He does and that makes me feel soooooooooooooo good. Bon je me calme.

Vous pouvez la voir dans deux performances scéniques . je me garderai de vous dire quelle est ma préférée…

Attention les voisins je vais chanter. Tous aux abris !!!!! (lol)

 Sur scène au Chili

Image de prévisualisation YouTube

 Sur scène au Brésil

Image de prévisualisation YouTube



Aaron Neville chante Amazing Grace

Image de prévisualisation YouTube



Mahalia Jackson : Amazing Grace

mahaliajackson.jpg

J’ai découvert cette chanteuse quand j’étais enfant dans la discographie de ma mère. Ah l’époque du vinyle ! Je crois me souvenir que la première chanson d’elle que j’ai entendue c’est « in the upper room »

C’est LA légende du chant gospel.

Ma mère m’a raconté qu’elle a chanté aux obsèques de Martin Luther King et que le moment était bouleversant. Elle parlait de la grande voix que c’était. Elle a participé à interesser mon oreille à cette chanteuse et au gospel. Quand j’ai eu vingt ans j’ai été à la rencontre de la chanteuse en achetant ses disques. Sa voix puissante m’a impressionnée et m’impressionne toujours autant.

L’article qui suit retrace sa vie et sa carrière. 

Née dans le quartier « Carrollton » de La Nouvelle-Orléans (Louisiane), Mahalia Jackson a été la première star du chant évangélique (excluant toute autre musique afro-américaine d’expression profane) et représente pour le grand public l’incarnation vocale du gospel, à l’instar de Bessie Smith, considérée comme la plus grande voix du blues.

Chicago, la ville des débuts

Très jeune, Mahalia Jackson chante dans la chorale de l’église baptiste où prêche son père et écoute, en cachette, les disques de Bessie Smith qu’elle admire. Installée en 1927 à Chicago, où elle ouvre une boutique de cosmétiques, elle devient l’une des premières voix de la Great Salem Baptist Church (sans avoir jamais pris de leçon de chant) avant de rejoindre Robert Johnson qui vient de fonder le premier groupe mixte de gospel professionnel. Elle rencontre en outre quelques grandes figures du gospel, enregistre sans succès deux disques en 1937 et rejoint bientôt Thomas A. Dorsey (d’abord chanteur de blues puis véritable pionnier du gospel moderne au début des années 1930), qui l’accompagne au piano pendant dix ans.

Entièrement dévouée à la « musique de Dieu », à l’essence même du chant sacré, Mahalia Jackson s’exprime avec simplicité, recueillement et puissance de conviction, d’une voix forte au timbre profond et chaleureux, avec une rare présence scénique et un charisme fascinant.

Mahalia Jackson rencontre le succès

En 1946 et 1947, celle que l’on surnomme couramment la « reine du Gospel » enregistre une série de titres (dont I’m Going to Tell God et Move On Up a Little Higher, disque vendu à plus d’un million d’exemplaires, et le fameux hymne baptiste Amazing Grace) qui la révèle au public américain. Elle chante par ailleurs Precious Lord, Take My Hand dans l’un des immenses stades de football de Washington devant un public enthousiaste.

Entre 1949 et 1952, elle interprète des grands succès comme Silent Night, Walking to Jerusalem et le plus populaire d’entre eux, In the Upper Room, œuvre envoûtante qu’elle chante d’abord arythmiquement, installant peu à peu le tempo. Mahalia Jackson se produit par la suite au Carnegie Hall, célèbre salle de concert de New York, effectue sa première tournée européenne où elle remporte un triomphe sans précédent, obtient un grand prix du disque en France et, rentrée aux États-Unis, signe pour la compagnie discographique CBS.

Elle anime une émission de télévision avant d’enregistrer une version de Black, Brown and Beige (dans laquelle elle interprète un sublime Come Sunday) avec l’orchestre de Duke Ellington.

Grande vedette, gérant parfaitement sa carrière mais cédant parfois aux exigences commerciales des producteurs pour élargir son audience, Mahalia Jackson participe, malgré des problèmes cardiaques, aux rendez-vous européens tels que le festival d’Antibes-Juan-les-Pins en 1968 où elle se produit pendant plus de trois heures, habitée par une sensibilité et une ferveur inoubliables. Elle chante par ailleurs à la Maison Blanche lors de l’intronisation du président John F. Kennedy. Amie fidèle du pasteur Martin Luther King, elle se trouve à ses côtés pour la défense des droits civiques des Noirs et chante devant des milliers de personnes lors du service funèbre du leader assassiné.

Celle dont la voix demeure l’une des plus belles de ce siècle meurt en janvier 1972 ; au cours des cérémonies funèbres célébrées à La Nouvelle-Orléans et à Chicago, un hommage ému et émouvant lui est rendu par ses consœurs du gospel, dont Aretha Franklin.

Les disques de Mahalia Jackson sont réédités sous forme de différentes compilations ; le Volume 1, 1937-1946 de l’intégrale a reçu le prix du meilleur disque de gospel 1998 décerné chaque année par l’Académie du jazz.

Article trouvé sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahalia_Jackson

Amazing Grace 

Image de prévisualisation YouTube

I believe

Image de prévisualisation YouTube

Lord search my heart

Image de prévisualisation YouTube



Shirley Caesar : Jesus I love calling your name

Mon chant préféré de Shirley Caesar.

Je l’ai entendu pour la première fois à Lagos au Nigeria. C’était il y a plus de dix ans et il me touche toujours autant. Je me souviens de ce voyage au Nigeria pour différentes raisons parmi lesquelles la rencontre avec l’énergie, la foi et l’entousiasme de cette dame.

Image de prévisualisation YouTube



1...345678

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo