Etre heureux

7gsimwo7.jpg

 

S’endormir en paix par delà les douleurs et accueillir le jour avec un sourire qui s’épanouit comme éclot  l’aurore

Décider qu’un cœur blessé ne peut se guérir qu’en aimant encore, en offrant son cœur, comme si jamais on ne l’avait blessé.

Refuser de haïr et accepter de laisser, mourir des relations qui ne nous étaient données, que pour une saison.

Savoir laisser partir ceux qui nous ont blessé, ceux qui nous ont quitté sans adieu ni regard, ceux qui ont fait de nos noms un tissu qu’on déchire, ceux que dans un sanglot on a préféré perdre plutôt que de continuer à nous polluer cœur et  émotions. Quitter l’autre n’est pas une preuve de désamour. C’est quelquefois en revanche un sursaut salutaire comme l’on se rappelle qu’aimer l’autre est une chose, qui n’aura de valeur si l’on a pas appris à s’aimer au préalable.

 

Apprendre à faire sans cesse, une fête d’amour à ceux qui sont encore, bien présents dans nos vies.  Célébrer par l’amour par des mots, par des  gestes, et même par le silence, le privilège d’avoir des personnes à aimer.

 

Traverser les aléas de circonstances extérieures avec  à l’intérieur des danses  magnifiques grâce auxquelles l’on affronte la souffrance physique avec un chant d’espoir.

Être profondément heureux et serein en dépit de circonstances extérieures compliquées et récurrentes. 

Influencer son environnement en veillant sur son état intérieur ou alors être tributaire des variations 

de milliers d’éléments exogènes.

C’est un choix quotidien voire permanent.

Être le capitaine du navire de ses émotions.

Prendre les commandes du voilier de sa vie autant qu’on puisse le faire

Apprendre à chaque pas à être le capitaine du bateau de son âme.

Éternelle étudiante, j’apprends.

Merci à ceux qui, à leur corps défendant parfois, sont des pédagogues à cette école là.

Et si le bonheur au fond  était possible indépendamment de nos possessions ?

 




J’aimerai encore

20632321946244473690319573665710948210693103543025n.jpg

En ce temps là, j’avais un cœur.

Il était ouvert aux quatre vents pour aimer encore et toujours. Un jour, sans m’y attendre,  je l’ai trouvé par terre meurtri, lacéré, piétiné par ceux à qui je l’avais confié. En le ramassant je ne l’ai pas reconnu. Était-il  possible qu’ils n’aient pas su qu’un cœur est plus précieux que de l’or et plus fragile que du cristal ?  Est-il possible qu’ils n’aient pas su que de lui viennent les sources de la vie ?

 

En ce temps là j’avais un cœur, qui avait peur de souffrir.

J’ai cru devoir fermer plutôt que de risquer une fois encore, de le voir piétiné.

A rétracter son cœur, à refuser d’aimer, à laisser le soupçon nous présenter l’autre, l’on rétrécit son être et se dépossède de soi. Nous sommes faits pour aimer et non pour haïr, pour croire en l’autre et non le soupçonner du pire, pour faire preuve de prudence et non de cette méfiance qui nous fait nous regarder en chiens de faïence.

Nous sommes faits pour aimer, sans nous débarrasser de  la prudence et de sa sœur aînée que l’on appelle sagesse.

 

En ce temps là, j’avais un cœur, qui ne voulait pas mourir.

Il a fallu du temps pour qu’il reprenne des couleurs entre les mains merveilleuses de l’Amour absolu. A son contact j’ai su que refuser d’aimer était antithétique de ma nature en Lui. Aimer c’est se donner, c’est risquer le rejet, le mépris la douleur, mais c’est en même temps risquer cet absolu qu’est la communion de deux âmes qui se trouvent par amour ou par amitié et qui le temps d’un voyage s’enrichissent de partages, de tendresses et de rires en devenant meilleurs pour avoir pris le risque, de faire le choix de donner, de croire et d’aimer.

 

Depuis ce temps, j’ai un cœur, qui est revenu du chaos.

Le choix de ma vie c’est d’aimer encore, envers et contre tout, malgré les déceptions, par delà les trahisons.

J’aimerai encore parce que c’est le sens et l’essence de ma vie.

Des personnes y entrerons et en sortiront, j’aimerai encore.

Quand bien même des personnes se croyant futées croiront pouvoir se servir de moi et aller ensuite vers des personnes apparemment plus offrantes, j’aimerai encore.Parce que ne plus le faire serait refuser d’être moi. Refuser d’aimer serait signer l’arrêt de mort de mon cœur.

Garder mon cœur plus que toute autre chose…

Je n’ai qu’un seul cœur et  j’y tiens.

 

J’ai appris de LUI que c’est de mon cœur que viennent les sources de la vie.

J’ai appris de lui que la douceur de la colombe a pour compagnie la prudence du serpent pour une vie équilibrée.

J’ai appris de LUI qu’aimer n’est pas une option mais une injonction.

 

Aimer et pardonner.

Aimer et avancer.

Aimer et croire encore. 

Mais aimer les yeux ouverts.

 

J’aimerai encore. Merci mon Dieu.



Don’t quit

 

When things go wrong, as they sometimes will,
When the road you’re trudging seems all uphill,
When the funds are low and the debts are high,
And you want to smile, but you have to sigh,
When care is pressing you down a bit,
Rest, if you must, but don’t you quit.

Life is queer with its twists and turns,
As every one of us sometimes learns,
And many a failure turns about,
When he might have won had he stuck it out;
Don’t give up though the pace seems slow–
You may succeed with another blow.

Often the goal is nearer than,
It seems to a faint and faltering man,
Often the struggler has given up,
When he might have captured the victor’s cup,
And he learned too late when the night slipped down,
How close he was to the golden crown.

Success is failure turned inside out–
The silver tint of the clouds of doubt,
And you never can tell how close you are,
It may be near when it seems so far,
So stick to the fight when you’re hardest hit–
It’s when things seem worst that you must not quit.

Auteur inconnu



Preparing for the next move of love

6126743028534146968208146955680221507936n.jpg

Wanna be ready for the next move of love ?
Forgive to the ones who hurt, betrayed you and took you for granted and forget the offense. Do not let them become your gods and the captains of your soul and emotions. You are the one who must be the captain.

Wanna be ready for the next move of love ?
Love people no matter what. Even those who seem to be unworthy. Your love can set them free and make them better persons.

Wanna be ready for the next move of love ?
Do not loose hope and go ahead even when tears are flowing.
The sun is ahead, joy and love too.
Do not loose hope keep on moving.

Do you wanna be ready for the next move of love ?
Do not be afraid to offer your heart once again even if you have been hurted before. Even more than twice.
If you don’t want to risk the pain, you could keep your heart and miss love.

The next move is for you. Keep hope alive



Ce chemin…

Je t’aime pour aujourd’huiPour demain pour toujours

Promesses des jours heureux

Serments d’éternité

 

Les musiques de nos jours

Étaient harmonieuses

Leurs notes me reviennent

Comme s’avance la nuit

 

Une larme silencieuse

Derrière des portes closes

Racontent l’agonie

Témoin de ton absence

 

La doit vie continuer

Après la tragédie

Elle vaut la peine dit-on

Mais sans toi elle est terne

 

Le soleil brille toujours

Mais il ne réchauffe pas

Le cœur pétrifié

Par la glace de la peine

 

 

Au milieu des amis

Au cœur de sa famille

On a beau se forcer

On n’est plus vraiment là

 

On voit remuer des lèvres

Mais les mots nous sont clos

On se meut dans la vie

Comme dans un état second

 

En m’amputant de toi

On m’a ravi à moi

On m’a coupé les ailes

Les bras le cœur les jambes

 

Privé de la passion

La communion d’esprit

Que j’avais rencontrées

En toi mon âme sœur

 

Ton visage et ton rire

Ta voix et ton parfum

Ta démarche singulière

Ne s’estompent pas

 

Amis amants et frères

Nous n’étions plus deux

J’étais toi tu étais moi

Nous étions l’infini

 

Folie d’un jour de fête

Un crissement de pneus

Mon amour n’est plus

Mon cœur s’en est allé

 

Dans le monde en mouvement

Je ne trouve plus mon rythme

Hormis dans le regard

Et le sourire d’un ange

 

Les musiques de la vie

Que j’entends dans son rire

Arrivent comme une promesse

Qui me garde dans la vie

 

Mais la promesse tarde

A se faire réalité

La douleur m’est amie

Le silence m’est abri

 

Prisonnier de l’absence

Des bonheurs du passé

Je devine aisément

Que tu me voudrais ailleurs

 

Je t’aime pour aujourd’hui

Pour demain pour toujours

La mémoire de l’amour

M’aidera à avancer

 

Les portes de prison

Fermées par le chagrin

Peu à peu s’ouvriront

Pour me laisser sortir

 

Laisser place à la vie

Et à l’envie d’aimer

Est un cheminement

Un appel de l’espoir

 

Grâce au rire de mon ange

Et en mémoire du tien

J’emprunterai ce chemin

Et réapprendrai l’amour

 

 

* Dédicace à toi qui sais que ces mots sont pour toi.



Commissioned : running back to you

blessedday.gif picture by maddyspace

Il y a des chants qui me touchent et me font du bien. Celui-ci en est et est de saison. J’aime par ailleurs la voix de Fred Hammond.

Image de prévisualisation YouTube

How can you forgive me
When I’ve often gone astray
How can you think of me
When I do things my way
Turning my back from you
The one who loved me first
Having my own desires
Renewing worldy thirst

You told me you could keep me
But I turned it away
I’ve failed you so much now
I don’t know what to say
Feeling so very weak
You say I can be strong
I feel I’ve gone too far
You tell me to come home
You love me still
And I know this is real

Chorus:
And I am running back to you
I see you’re standing there for me
Your arms are open wide
And I don’t have to cry no more
You’re standing there for me
And I am running back to you
Why do I go away when I know I am no good
When I’m on my own

You told me you love me
And I should make up my mind
You tell me come back now
But I keep waisting time
Using the same excuse
That I am just a man
You tell me you’ve been there
And hold your nail scared hands so I can see
Now I know I am free

Repeat Chorus

Bridge:
I have taken advantage of your love and grace
Forgive me Lord and take me home
Take me home

I’m running to you Jesus
Please take me home
You see i’ve been in the wrong way too long
And I can’t do right anymore
I’m tired of pain and I don’t like fear
But Lord I want to be more sincere
I never should have left your side
Return me to your guiding light

Repeat Chorus and fade out

 

 



Footprints : Ses pas dans le sable

footsprints.jpg picture by maddyspace

http://www.christianmyspacelayouts.org/

Une nuit, je fis un rêve :
Je marchais sur la plage avec mon Seigneur.
Sur le ciel noir, des épisodes de ma vie furent projetés,
Comme sur un immense écran.
Et sur le sable je voyais à chaque fois deux traces de pas :
Les miens, et ceux de mon Seigneur.

Après la dernière scène de ma vie, je me retournai.
Je fus surpris de voir par endroits
les traces d’une seule personne
Je me rendis compte
Que je traversais alors les moments les plus difficiles
Et les plus tristes de ma vie.

Inquiète, je demandai au Seigneur :
« Le jour où j’ai décidé de te suivre
Tu m’as dit que tu marcherais toujours avec moi.
Mais je découvre maintenant
Qu’aux pires moments de ma vie
Il n’y a les empreintes que d’une seule personne.
Pourquoi m’as-tu abandonnée
Lorsque j’avais le plus besoin de toi ? »

Il me répondit :
« Mon enfant chérie, je t’aime
Et je ne t’abandonnerai jamais, jamais, jamais,
Surtout pas lorsque tu passes par l’épreuve.
Là où une seule personne a marqué le sable de ses pas,
C’était moi qui te portais. »

Margaret  Powers



Ne lâche pas !

Bonjour à tous !

Juste ces quelques mots pour vous encourager. C’est un texte traduit maladroitement de l’anglais mais le sens passe. Il est des affirmations qui semblent être des poncifs, mais ces poncifs mis bout à bout, et quand on laisse tomber les masques du cynisme, on peut se laisser toucher par ces encouragements tous simples. Je vous souhaite à tous une merveilleuse semaine et merci de votre visite.
Amitiés

Malaïka

« Quand les choses vont mal comme il arrivera souvent,
Quand la route que tu suis semble monter constamment
Quand les finances sont sont mauvaises et les dettes encore pires
Quand tu voudrais sourire et que tu pousses un soupir
Quand les soucis te pressent et que tout semble un tracas
REPOSE-TOI SI TU VEUX, MAIS NE LACHE PAS.

La vie est bizarre, pleine de tours et de retours,
Comme chacun d’entre-nous doit apprendre à son tour,
Et dans beaucoup d’échecs on a souvent constaté
Qu’il y aurait eu victoire pour peu qu’on eût persisté
Ne renonce surtout pas, quand ça n’avance pas à ton goût.
Parfois pour réussir, il suffit d’un autre coup.
Le but est souvent plus près que ne pourrait imaginer

Un homme qui, comme toi, est affaibli et troublé.
On a vouvent vu un lutteur abandonner
Alors qu’il aurait pu l’emporter
Et il a appris trop tard, lorsque la nuit tomba
Comme il était près de la couronne ce jour là !

Le succès n’est qu’un échec retrourné à l’endroit
C’est la teinte argentée des ennuis d’autrefois
Et tu ne peux savoir si ton but s’est approché.
Il peut être tout près, même s’il semble éloigné.
Alors reste au combat quand tu es durement frappé.
C’EST LORSQUE TOUT VA MAL QU’IL NE FAUT PAS LACHER. »



Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo