Dédicace à une jeune femme sensible : Nadège V.

amitispasdefrontires.gifQu’on se le dise « l’Apartheid ne passera pas par moi ». Si en lisant l’interminable billet consacré à l’anniversaire du blog, certains se sont figuré que le monde ici était partitionné en bloggers et non bloggers, une seule réponse « que nenni » ! Ma pensée est d’honorer chacun de vous, vous qui faites vivre cet espace, bloggers ou non.  Il va de soi que l’estime n’est bien entendue pas proportionnelle à la longueur du billet.Clin doeil Qu’on se le dise avant de se mettre en quête de quelque boudoir pour y cacher son dépit (hi hi). La longueur du billet dépend de quelques facteurs : l’état de forme, l’heure de la rédaction, l’irruption d’une crise aigüe et incoercible de logorrhée. Nous sommes d’accord ?Rire

 Un matin de mai, un commentaire sensible et généreux fait exister sur le blog une personne dont depuis j’apprécie les visites. Savez-vous qui nous a mises en contact ? Seal. Oui vous ne rêvez pas. Je n’ai pas dit Mylène Farmer, juste Seal, sans intermédiaire. Décidément la musique aura conduit ici bien des personnes et m’aura occasionné de jolies rencontres. Nadège cherchait les paroles du chant Love’s divine : je dois réécouter cette chanson en urgence, il y va de l’équilibre de l’écosystème et de l’alignement des planètes. Ai-je besoin de préciser que je n’ai pas, mais alors pas du tout le sens de l’exagération Clin doeil? Et ce sens inexistant de l’exagération se couple avec une digressite aiguë (souffrez que je m’autorise quelques néologismes privilèges nés d’une langue qui n’est pas encore figée dans quelque immutabilité). Reprenons le fil du billet. Nadège cherchait les paroles du chant dont je n’ose plus citer le titre de peur qu’il ne provoque en moi quelque pâmoison. Tout compte fait je vais prendre le risque pâmoiser (si ce n’est pas faire vivre une langue ça hi hi) et écrire ce billet en écoutant le fameux Love’s divine. Caramba et carambistouille v’la t’il pas que je plane. Ce billet est écrit au cœur des étoiles. Effet consommation abusive de moquette ? Mais non !!! Juste les effets de la musique et de la voix de Seal. Quand la musique me touche elle me transporte et je m’envole. Bon comme je suis généreuse je met la vidéo au cœur du billet comme ça vous pouvez lire en musique et me rejoindre dans les étoiles.

 http://www.dailymotion.com/video/5Gm2whrwORGtodA4F

«  Love is what I need to know my name […] Love can help me know my name.  »

Cette phrase me met la tête à l’envers parce qu’il raconte ma plus belle histoire. Mais ce n’est de moi qu’il est question dans ce billet. Revenons à Nadège et Seal. La voix de Seal a conduit Nadège a chercher les paroles du chant sur Internet. Sa recherche la conduit sur cet espace et heureusement pour moi les mots qu’elle y rencontre lui donnent envie de revenir. Nous nous découvrons hors Seal quelques points de convergence d’appréhension du monde. Nous avons consciemment ou non hérité d’un rêve qu’a fait en son temps MLK, celui d’une humanité fraternelle dans laquelle la couleur de la peau ne serait plus exclusive de l’autre. Un monde dans lequel on ne définirait pas l’autre sur la base unique de sa couleur, mais dans lequel cette dernière ne serait qu’une information au milieu d’autres de ses caractéristiques physiques. Nadège caucasienne dont les racines se trouvent aussi bien en Italie, en Allemagne, en France et en Flandre. Métisse européenne et ouverte sur le monde, qui accueille l’autre dans ce qu’il est et dans ce que son cœur propose. Malaïka l’africaine, dont les racines plongent dans les profondeurs de son Cameroun natal mais métisse par l’entre-deux (voire les entre-deux) culturel(s) dans lequel elle a baigné depuis sa naissance et vit. Par ailleurs nécessairement métisse parce que n’en déplaise aux chantres d’un Apartheid mental le métissage du monde est le sens de l’histoire. Merci à Seal qui a permis la rencontre de nos deux métissages et qui nous permet de participer ensemble à un arc en ciel fraternel. Je t’apprécie Nadège bien plus que ce que peuvent dire les limites de mes mots et je suis heureuse que tu aies envie de revenir déposer des bouts de toi qui nourrissent ces bouts de nous qui parsèment ce blog.

Tendresses à toi princesse dont la pierre précieuse du cœur est une matière magnifique pour livrer un joyau aux mille facettes parmi lesquelles l’amour, la fraternité, le respect.

Encore deux chants que tu aimes…

 Balavoine : Tous les cris les Sos

 http://www.dailymotion.com/video/2RSGR1JNo7lBIeyJH

 Manatthan Kaboul : Renaud & Axelle Red

http://www.dailymotion.com/video/OAqoukHsn2w0FaeiQ

bisou.jpg image by maddyspace



A la rencontre d’une princesse Peul -dédicace à NattyDread.

splendid.jpg picture by maddyspace

Il y a quelques temps a déboulé sur le blog une jeune femme pleine de vie et d’enthousiasme. C’est Nelson Mandela et Marvin Gaye qui ont permis cette rencontre. Vouiiiiiiiiiiiiiii vous avez bien entendu ! 

Voici que grâce à la voix de Marvin Gaye et à la hauteur d’humanité de  Madiba (oui oui !!!!) je découvre celle que depuis j’appelle « princesse Peul ». Elle sait par des vers laisser parler son coeur. Un coeur qui parle d’amour, d’amitié, de ce regard unique qu’une fille offre à son père, de son militantisme et ses cris pour sa nation.

Les vers de Natty Dread se saisissent de bien de ces cris que nous ne savons hurler, des chuchotements intérieurs qui ne trouvent pas la sortie. Elle chante son amour à mamma Africa cette terre intérieure que j’emporte partout, et voici le fond de mon africanité vibre en écho avec elle. Elle aime Bob Marley ( le Dread dans son pseudo parle lui même d’une philosophie de vie), elle aime le slam, elle aime les mots qui portent un sens. Elle a un sens de l’humour que j’apprécie et ses commentaires sur ce blog ou sur d’autres qu’elle m’a fait découvrir me font souvent rire même quand le fond me touche.

Poétesse dans l’âme, poétesse de la vie c’est mon regard sur elle même si j’ai conscience que ce n’est pas vraiment elle, juste ce que mes yeux, ceux qui sont dans mon coeur ont perçu de ce qu’elle est. C’est étrange la place que prennent des personnes rencontrées sur la toile n’est-ce pas ?  Mystères d’Internet.

Je n’ai jamais perçu le son de ta voix sister, mais ta voix intérieure, celle qui passe entre les lignes je crois la reconnaitre et j’en aime le son. Merci pour ce que tu apportes, pour ce que tu m’apportes. Il me tarde que tes mots reviennent chanter sur ton blog et m’enchanter, nous enchanter.

Si vous voulez découvrir la poésie, la sensibilité, le coeur, les indignations et les mots de ma petite princesse Peul je vous encourage à lui rendre visite sur son blog.

En prenant le temps de la lire, vous ne devriez pas être déçu(e)s du voyage.

Foi de moi Sourire. Le blog de Nattydread :  http://nattydready.blogspot.com/

 Je t’offre princess-01.gif image by maddyspace un joli moment avec la poésie et les mots de Souleymane Diamanka. Merci de me l’avoir fait découvrir. Je t’aime little sister malgré le fait que tu refuses de me laisser Ben Harper. Sois gentille avec une ancêtre comme moi !!!

Bisouscygne.gif image by maddyspace

http://www.dailymotion.com/video/4zO2CGZJ3ol8ifW9D



Quand la nature se découvre : Dédicace à Marie/Nature insolite

bellefemmeindienne.jpg picture by maddyspace 

Comme je ne voudrais pas offrir au seul hasard d’avoir fait une jolie rencontre, laissez-moi vous raconter.

Figurez-vous qu’un soir quelques naufragés d’Unblog se sont retrouvés sur le forum pour tâcher de comprendre pour quelle raison nous n’accédions pas à nos blogs. Un de ces soirs (nombreux à l’époque et contrariants au possible) Marie et moi étions de ces naufragés. Le lendemain elle a fait un tour sur cet espace pour le découvrir. Belle initiative que celle ci parce que j’ai découvert un blog et une personne que j’ai appris à apprécier au fil du temps.

Sur le blog de Marie (qui est des plus actifs) la nature se dévoile et s’observe de manière presque microscopique. En s’approchant, en regardant, on y découvre des choses surprenantes (et pas seulement le mont Rushmore -hi hi- ou des faces de lions). Son blog donne envie quand on a le privilège de se promener dans quelque nature, d’ouvrir les yeux, de faire attention, de rencontrer un détail qui nous ferait nous arrêter un peu plus longtemps. Les nuages, les rochers, les arbres, les fleurs ne se regardent plus de manière superficielle. C’est un blog qui vaut le coup d’oeil.

Vous pouvez vous faire votre opinion en allant à la rencontre de la nature sur son blog : http://natureinsolite.unblog.fr/

J’aime beaucoup visiter ton blog Marie, j’aime quand tu passes ici. Les mots que tu déposes ici ou sur les blogs amis qui nous sont commun laissent entrevoir une femme de coeur, une femme pleine d’humour, de sensibilité, de pudeur et de caractère.

Merci pour tes réceptions de mes nouvelles, poèmes et autres écrits. Merci pour tes encouragements qui m’ont donné de perséverer.Merci de prendre le temps de lire, d’écouter, merci de ne pas passer comme par obligation, mais de prendre le temps de t’arrêter, lire, écouter, regarder, et réagir. Le souci avec Unblog a ouvert une jolie porte en permettant cette rencontre. Tu es quelqu’un que j’apprécie. Merci pour ta sollicitude aussi…je n’oublierai pas.

Ma dédicace pour toi est une chanson de Léo Ferré : l’amour fou que j’espère que tu apprécieras.

besitos.jpg image by maddyspace

Image de prévisualisation YouTube



Spéciale dédicace Spéciale à Jacqueline (Binicaise)

4U.gif picture by maddyspace

Je voudrais rendre hommage à le fidélité de celle qui est l’une de mes premières lectrices  à s’être signalée par ses commentaires. Nous avons découvert très vite une admiration commune pour Martin Luther King. En me lisant elle n’a cessé de m’encourager, de m’aider à prendre conscience que je pouvais oser me lancer dans l’écriture. Elle est mon professeur particulier de botanique et grâce à ses photos je découvre une France dont la beauté m’enchante. De jardins en ruelles, de châteaux en églises elle offre à nos regards les trésors de ce pays que les citadins ne connaissent pas par la plupart. Nous partageons souvent des indignations et même dans ces moments, elle laisse affleurer une douceur qui est un des traits de son caractère qui me touche. Jacqueline est une femme que j’apprécie et que je respecte. J’ai le privilège de la compter parmi mes amies de la blogosphère ey cette amitié n’est pas virtuelle.

Si vous voulez prendre un bol de nature, d’architecture et de poésie sans pédantisme aucun, alors suivez moi chez Jacqueline alias Binicaise.

On y va ? http://binicaise.unblog.fr/

Merci à toi Jacqueline pour ta fidélité, pour ton amitié, pour les mots parsemés ça et là qui me touchent. Merci d’avoir été aux balbutiements de ce blog quand découragée par les silences je me demandais s’il servait à quelque chose.

Je t’embrasse et de dédicace ce chant d’un monsieur que tu apprécies : Harry Belafonte qui chante Jamaïca Farewell.

bisousfermeture.gif picture by maddyspace

http://www.dailymotion.com/video/KR6n5bLZ40tfijZOQ

 



Spéciale Dédicace à Brigitte (Saveur et Tendresse)

anote.gif picture by maddyspace

Ca y est mon blog a un peu plus d’un an et j’ai eu le privilège de faire quelques rencontres. De blogs en blogs je navigue surfant sur des univers divers riches de vous et de vos centres d’intérêts. Parmi ces blogs il y en a un qui dévoile sans la dévoiler une femme aux visages multiples qui se laisse entrevoir par des mots d’elles des mots des autres qu’elle s’approprie. Cette femme c’est Brigitte ave ses évocations, ses coups de coeur et tout le reste.

J’aime me poser chez elle parce que c’est beau chez elle. La visite vaut le détour et je vous la conseille.

Spéciale dédicace à toi Miss ce chant I’m every woman d’une chanteuse que tu apprécies Whitney Houston. Le titre du chant me fait penser à toi qui offres de multiples visages de la femme sur ton blog. De la femme fragile à la forte qui se décline en saveurs différentes et en tendresses accueillantes.

Il y a des visages qui sont visibles du premier coup d’oeil et ces autres qui sous les mots posés ça et là se laissent trouver si on s’arrête un instant pour écouter. Et il y a toutes celles qui n’appartiennent qu’à toi et à ta sphère privée mais qui font que depuis ma bulle cette chanson me parle un peu de toi.

Just enjoy lady B. : http://saveur-tendresse.over-blog.org/

muah.gif image by maddyspace

http://www.dailymotion.com/video/6FjbqQsuutk58d4qf



Spéciale dédicace à Petit Ange et Coriolis

rveuse.gif picture by maddyspace 

Cette chanson a été créée par Diana Ross et Lionel Richie.  C’est ce dernier qui a écrit cette chanson qui était dans la bande originale du film un amour infini avec Brooke Shields et Christopher Atkins. Le film n’a pas connu de succès alors que la chanson a été un hit majeur. De nombreuses reprises ont été faites avec plus ou moins de bonheur, parmi lesquelles une avec la voix d’un chanteur qui me manque : Luther Vandross Triste. Je radote pensez-vous mais que voulez vous j’ai l’amour entêté, voire enragé. Ou tout simplement « infini »

Ce soir j’ai envie de vous inviter à entrer dans ce chant porté par les voix de Dionne Warwick et Tom Jones qui reprennent : Endless Love.

Dédicace à ceux dont les blogs sont remplis de tendresse et d’amour :

Petit Ange http://alexpetitange.blogspot.com/

et

Coriolis http://petitecoriolis.blogspot.com/.

J’aime le douceur, le sensibilité que dégagent vos blogs. Il est bon d’y passer et d’y rencontrer des mots déposés avec délicatesse qui semblent nous effleurer. J’espère que vous aimerez cette chanson qui parle d’amour sans fin. Avec mon amitié.

bighug.gif image by maddyspace

  http://www.dailymotion.com/video/2Rg87UTEayU3s5fN1



Spéciale dédicace à « the Cat »

vaguesurf.jpg

Je ne sais pas pour vous mais il est des certitudes qui imprègent notre pensée dès l’enfance et structurent notre appréhension du monde. Ces certitudes viennent à nous par les mots de nos pères et mères qi répondent à nos nombreux « pourquoi » de l’enfance. Dis papa pourquoi il est bleu le ciel ?  Allez vas-y papa débrouille toi pour répondre n’est-ce pas. Le nom et la couleur du ciel, les noms et les coutumes des animaux, le nom et la fonction des objets m’ont été donnés par les adultes de mon environnement primaire. Parmi ces certitudes issues de l’enfance, il y avait celle selon laquelle les chats n’aimaient pas l’eau. Et voici qu’au midi de ma vie, au coeur de la blogosphère je fais la connaissance d’un chat « The Cat » amateur de surf.

Un chat qui n’aurait pas peur de se mouiller ? C’est la chute de toutes mes certitudes. M’en remettrai-je un jour ?

Plus sérieusement The Cat en écoutant ce soir le chant qui suit,  How deep is your love des Bee Gees,  alors que je faisais un voyage dans le passé, la mélodie et les voix me parlaient de la mer et des sensations uniques que l’on ressent à l’écoute de la mélodie chantée par les vagues. Il m’est apparu comme une évidence qu’une dédicace s’imposait. J’espère que tu apprécieras.  

Et vous autres, vous voulez en prendre plein la vue ? 

Cliquez sur le lien qui suit et vous rencontrerez les exploits aquatiques du Cat et ses amis : http://arnaguedon.unblog.fr/

http://www.dailymotion.com/video/27NAREIUaSLU97Eht



Sean Connery ou l’invention de la classe : Pour les yeux de Véro

Et les autres ….

Je vous affirme que la classe a été inventée le 25 aoû 1930 à Edimbourg. Oui votre honneur elle a été inventée le jour de la naissance de celui qui a fait précéder le chiffre 7 par un double zero sans en offenser la perfection. Il donné aux moines sous le regard de Jean Jacques Annaud une dimension concentrée dans l’ironie de son regard. Oui votre honneur la classe et la prestance naquirent par lui. Quoi comment ? Ue camisole de force ? Mais votre honneur voyez vous même le spécimen… Oui j’ai un témoin, un chat nommé Tao. Ne serrez pas si fort la camisole, je vous affirme que c’est un chat qui parle et fait des photos. Et pour ne rien gâcher c’est un acteur d’une grande finesse.

seanpourvro.jpg picture by maddyspace

Il a débarqué dans mon univers comme ceci, mettant très haut la barre de James Bond. Y a qu’à demander à Miss Money Penny. Le charme…

L’homme prend de l’âge et mystère il se bonifie. Voyez vous même votre honneur :seanlaclasse.jpg picture by maddyspace

Vous n’êtes pas convaincu ? Regardez encore :

seanc.jpg picture by maddyspace

Je vous assure qu’il vous donnerait envie de vieillir. Ok votre honneur je sors !

seanclassetotale.jpg picture by maddyspace

Cette dernière c’est un hommage à la photographe que tu es. Je la trouve sublime.

Bisous seanconneryvignette.jpg picture by maddyspaceVéro !

 

 

 



Pour le plaisir des yeux de Marie : mister Bob Redford

bobbysmiles.jpg picture by maddyspace

Pour toi Marie …

lesouriredebob.jpg picture by maddyspace

Le sourire de Bob : laisse tomber. Je vote pour Bob je laisse Brad P.

 

bobbypourmarie.jpg picture by maddyspace Que dire de plus ? Il y a dans ce regard des mystères insondables. Et puis on ne peut inventer le festival sundance sans être quelqu’un.

Bisous Marie !!!

 



Lynda Lemay : Le plus fort c’est mon père – Bonne fête à tous les papas

joyeuseftedespres.jpg

Bonne fête aux papas sous tous les cieux. Quelle que soit la langue parlée, quelles ques soient les traditions qui structurent les rapports père fils/filles, bonne fête à eux.

Bonne fête à vous qui prenez le temps de transmettre à vos enfants l’histoire qui les structure et fonde leurs racines.

pereenfantarabe.jpg  

Bonne fête à vous qui savez encourager les enfants à aller plus haut et à rêver en grand. Bonne fête à vous qui savez leur dire que ce qui semble impossible leur est accessible.    

pereenfantasiatiknb.jpg

Bonne fête à ces visages qui sont le premier rapport à l’autorité. Bonne fête à vous qui essayez ez trouver le juste équilibre de la tendresse et de la fermeté. Bonne fête à vous qui savez prendre le temps de vous détendre en compagnie de voa enfants et qui savez vous rendre accessibles à eux.

pereenfants.jpg   

Bonne fête à vous dont les bras autour de vos enfants ont été les premiers remparts contre la peur du dehors.  

    pereenfantindien.jpg

Bonne fête à vous qui au fil du temps apprenez à laisser vos enfants suivre leur voie sous votre regard bienveillant. Il n’est pas aisé de laisser son enfant apprendre en se trompant.  Etre père c’est cela aussi.

pereetfille.jpg

 La relation au père est unique et fondatrice de bien des relations futures. Parfois cette relation est blessée, parfois frustrée…
La plupart des pères font de leur mieux pour dépasser leur vécu et accompagner leurs enfants vers des vies d’adultes équilibrées. Je ne connais pas de père parfait, mais j’ai croisé des pères aimants, parmi lesquels le mien.

Bonne fête à celui dont j’ai le privilège d’être la fille.

Bonne fête à vous les papa qui passez par ici.

Bonne fête à vos papas pour ceux qui ont le privilège de les avoir encore.

Le temps d’une pause je voudrais rendre hommage à cette figure unique et essentielle, la figure du père.

C’est à vous les pères que je dédie ce chant de Lynda Lemay c’est pour chacun des papas qui passent par ici, particulièrement ceux qui ont des filles.

Comment t’as fait maman,
Pour savoir que papa
Beau temps et mauvais temps
Il ne partirait pas
Est-ce que t’en étais sûre
Ou si tu savais pas
Est-ce que les déchirures ça se prévoit.

Comment t’as fait maman
Pour trouver le bon gars
Tu l’as connu comment,
Tu l’as aimé pourquoi
Est-ce qu’il y en avait juste un
Dans tout le présent siècle
Et y s’trouve que c’est toi qui dort avec
{Refrain:}
Comment t’as pu trouver,
Un homme qui n’a pas peur
Qui promet sans trembler
Qui aime de tout son cœur
J’le disais y a longtemps
Mais pas d’la même manière
T’as d’la chance maman
Le plus fort c’est mon père
Comment ça s’fait maman
Que dans ma vie à moi
Avec autant d’amants
Avec autant de choix
Je n’ai pas encore trouvé
Un homme comme lui,
Capable d’être ami, père et mari
Comment t’as fait maman
Pour lui ouvrir ton cœur
Sans qu’il parte en courant
Avec c’que t’as de meilleur
Est-ce qu’il y a des mots magiques
Que t’as dits sans t’rendre compte
Explique-moi donc c’qu’y faudrait que j’raconte.

{Refrain}

Quand j’ai l’air d’les aimer
Les hommes changent de regard
Si j’ose m’attacher
Y s’mettent à m’en vouloir
Si je parle d’avenir
Y sont déjà loin derrière
J’avais raison d’le dire,
Le plus fort c’est mon père.

Vas-tu m’dire maman
Comment t’as pu savoir
Dès le commencement,
Qu’c'était pas un trouillard
Qu’il allait pas s’enfuir
Et qu’il allait tout faire
Pour que je puisse dire
Le plus fort c’est mon père

Quel effet ça t’as fait
Quand tu l’as rencontré
Est-ce que ça paraissait
Qu’il allait tant t’aimer
Les hommes bien souvent
Paraissent extraordinaires
Mais dis-toi bien maman
Qu’le plus fort…c’est mon père.
Image de prévisualisation YouTube



123

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo