Patrick BEBEY en concert le 10 Mars au Zèbre de Belleville

patrickbebey1.jpgJe ne sais pas pour vous mais j’aime que les musiciens me surprennent, me transportent, me fassent sortir des sentiers battus de la musique sans surprise qui inonde les ondes. J’aime que le temps d’un concert voire de l’écoute d’un CD, je sois ailleurs, que l’artiste par son univers, son talent, sa sensibilité et sa créativité se saisisse du lasso d’une note ou d’un accord pour capturer mon attention. Patrick Bebey est de ceux là.

Il y a plus bientôt deux ans, je l’ai vu dans une petite salle de concert à Paris et il m’a, il nous a offert, par sa musique, un magnifique voyage.

Ce musicien multi instrumentiste est un explorateur de sons qui vous ballade d’une forêt tropicale d’Afrique à l’Amérique du Sud sans rupture. L’artiste qui a commencé sa carrière professionnelle en 1986, en tant que musicien a été au contact de musiques africaines d’horizon divers, il a par ailleurs œuvré dans des formations de jazz en tant que pianiste, et a accompagné des chanteurs de l’hexagone. L’homme a visiblement absorbé des influences musicales et sonores sur plusieurs continents. C’est ainsi que son univers musical est à la fois surprenant et cohérent.

Son talent de musicien n’est plus à prouver son parcours musical parle de lui-même. Heureusement parce que l’homme n’est pas disert. Comme les artistes, son langage est son art et le lieu de rencontre avec lui. Des figures importantes de la musique telles que Miriam Makeba, Francis Bebey, Papa Wemba, CharlElie Couture, Geoffrey Oryema, Ray Lema, Wasis Diop et  bien d’autres ont fait appel à son talent de pianiste et de réalisateur pour un album ou un autre.

Le talent de Patrick Bebey aura mûri au en travaillant pour et avec d’autres. Belle école pour laisser parler son propre univers le temps venu.

Ce 10 Mars à 20h30, Patrick Bebey présentera son album « Oa na Mba ».

Le titre de l’album est en soi un jeu de mot qui apparaît à qui est attentif. Il ressemble à l’artiste tout en finesse, en pudeur et en nuances. Oa na mba en langue Duala veut dire d’une part « toi et moi » et d’autre part « tu dis que c’est (à) moi ».
Dans cet album voulu comme un hommage à Francis Bebey son père disparu il y a la double dimension du duo par delà les mondes entre le père et le fils unis par la passion de la musique et des explorations sonores. Il y a aussi le passage de témoin « tu dis que c’est à moi, que c’est mon tour ». Il prend son tour avec grâce et maestria ! Dans l’album il y a une chanson, une mélopée superbe qui de cette absence majeure.

L’Album est superbe. Patrick est un défricheur de son absolument extraordinaire et le voir sur scène est un bonheur. Simplicité, humour,  convivialité, et décontraction accompagnent la beauté de sa musique.

Patrick nous offrira aussi des titres de son prochain album. J’ai hâte de les découvrir !

Les franciliens ont la possibilité de rencontrer cet univers musical à Paris :

LE 10 MARS au ZEBRE DE BELLEVILLE

à 20H30

 Metro : Belleville ou Couronnes

Prix des places : 13€ ou 15€ (selon que l’on ait réservé ou pas).

Réservations : reservation.sinaperformance@gmail.com

(En précisant votre nom et le nombre de billets que vous souhaitez réserver. Le paiement se fera en caisse le jour du concert et chaque billet vous coûtera 13€)

Pour ceux qui n’auront pas réservé le prix de la place sera de 15€

Patrick Bebey sera accompagné sur scène de :

Luiz Augusto Cavani :   batterie
Moussa Sissokho :         percussions
Marc Bertaux :              basse


Merci de faire passer l’information



Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo