Stevie Wonder …ful !

43a3068b-002aa-02e58-400cb8e1.jpg picture by maddyspaceCe soir Stevie Wonder est à Bercy. A quelques minutes à pied de chez moi et je n’y serai pas. On ne peut pas être partout n’est-ce pas ? Dans moins de quatre heures des privilégiés vont assister au concert de celui dont le pseudonyme « Wonder » n’est pas usurpé. C’est un musicien multi instrumentiste du piano à l’harmonica en passant par les percussions.  Il a offert à la musique contemporaine quelques morceaux de choix. Né en 1950 dans le Michigan Stevie Wonder est très tôt au coeur d’une double exclusion intrinsèque. Aveugle et noir. Lourd bagage dans une Amérique qui ne reconnaissait pas aux noirs de droits civiques. Recruté à 11 ans par la motown, son premier album paraît en 1962 sous le nom Little Stevie Wonder.Il a 12 ans. A sa majorité à 21 ans il renégociera son contrat pour obtenir un contrôle total sur sa musique. S’ouvrira une période créativité magnifique jusqu’aux années 1980.

Stevie Wonder fait partie de ces chanteurs dont je n’arrive pas à dater en conscience l’immixion dans mon univers musical. J’ai des souvenirs d’éblouissements anciens comme avec « master blaster », un sommet musical, ou son fameux happy birthday to you hommage magnifique à Martin Luther King. Plus tard « isn’t she lovely »  (écrit pour sa fille Aïsha), ou you are the sunshine of my life ou My cherrie amour viendront nourrir la case « coeur de fille » de ma mémoire. La liste n’est pas exhaustive. Stevie Wonder est pour moi au delà de son talent évident voire de son génie un homme qui a les « yeux » ouverts sur son époque. En chanson il offre son regard sur le monde. Il y a des années j’ai été touchée par overjoyed.

Quand il chante heaven help us : c’est le cri et la prière d’un homme conscient des  drames  et des tourments de son époque

Image de prévisualisation YouTube

free la conscience sociale toujours…

Image de prévisualisation YouTube 

 I just call to say I love you

Image de prévisualisation YouTube 

India Arie lui rend un magnifique hommage auquel peuvent s’identifier les admirateurs de Stevie Wonder. Cette chanteuse est un véritable joyau qui redonne à la soul music et à la RnB ses lettres de noblesses. La voix, la musique, les textes en font une artiste comme je les aime, ceux qui ont l’âme à fleur de voix. Elle offre de la musique intelligente et de qualité. Toute la musique que j’aimeeuhhh ! Comme dirait un chanteur qui fait de la pub pour des lunettesLangue. La familiers du blog savent qu’elle est un de mes coups de coeurs, un joyau.  Quand je l’écoute chanter je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule sur qui la musique a des effets renversants. Ecoutez la lui dire  au début du chant « you are the sunshine of my life, another Shakespeare of your time » (wow!!! qui dit mieux ?) Elle assume en musique le fait qu’il est de ceux qui l’inspirent et à qui elle voudrait ressembler.J’aime beaucoup la chanson d’India Arie parce qu’elle mêle subtilement les titres des chants de Stevie à ses mots, s’identifiant aux personnages de ses chants. La musique est superbe et la bass en intro est renversante. Le final du chant est aussi de toute beauté. C’est un cri damour et d’admiration qui atteint son sommet dans ce final magnifique dans lequel s’entrecroisent Stevie wonderful et Stevie beautilful scandés comme dans une litanie. Cette chanson tourne en boucle dans mon lecteur MP3, hommage à un musicien de génie. Si la  lumière médiatique est moins dirigée vers lui, Stevie n’en demeure pas moins celui qui a semé des joyaux dans la musique soul et RnB. Le génie dont il a fait preuve est manifeste dans le fait que bien de ses chansons ont traversé les décennies. Hommage à Stevie Wonderful.

StevieWonder-5.jpg image by maddyspace

 India Arie : Wonderful (tribute to Stevie Wonder)

aduction du chant si elle vous intéresse se trouve sur le site de coccinelle :

http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-8080-.html

Je vous laisse découvrir l’hommage d’India Arie. Hommage d’un joyau à une merveille.

Image de prévisualisation YouTube

p18116w7pw7.jpg picture by maddyspace



10 commentaires

  1. natty 29 septembre

    Bel hommage !!! heuu..je parlais de ton texte pas de notre india, que malheureusement aujourd’hui je ne puis ecouter sur cet ordi. Mais tu sais deja à quel point je suis fan…
    Merci et bises

    Heureuse d’avoir pu rendre hommage à ce musicien et à cet homme que j’admire.
    Bises et j’espère que tu pourras écouter India.

  2. tchitchi 29 septembre

    Oh Non!!!J’adore stevie Wonder..Et je ne pourrai même pas y être! je le répète, il n’y a pas de justice sur cette terre. J’en ai une rage de dents, argh!!!!

    Allez, je t’embrasse quand même, je ne suis pas rancunière…

    Que dirais-je moi qui à vol d’oiseau suis à 3mn de Bercy et qui n’étais pas au concert. Une amie de la blogosphère a assisté au concert et quand elle m’en parle je mesure d’autant plus le rendez-vous manqué. Alors obligée tu m’embrasses non mais te la solidarité. Pour ce qui est de la justice sur cette terre : hi hi

  3. binicaise 29 septembre

    En ce moment j’avoue délaisser un peu mes blogs amis.
    J’aime toujours tes articles et apprécie tes visites sur mon blog, je vois que ma branche d’arbre tordue a fait rêver……
    Bonne journée, bises Jacqueline

    Merci d’être passée. Tes visites sont toujours appréciées. Bises

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  4. tchitchi 30 septembre

    Hihihihihi Malaïka, je t’embrasse avec joie donc, vu que toi non plus tu n’y étais pas…C’est génial! Il y a justice! ( Je sais, je sais, hier je disais le contraire…)

    Pfttt ! soeur cruelle !!!
    Hi hi

  5. Djemaa Pascal 30 septembre

    Bisous et à bientôt sur mon blog? Pascal.
    Tes articles sont sympas!

  6. taolechat 2 octobre

    justement c’est a bercy que je l’ai vu ..il y a vingt ans de cela..
    j’en avais eu plein les yeux et plein les oreilles
    , j’etais juste au pied de l’estrade devant lui ;0
    gros bisous a toi malaika

  7. sic 2 octobre

    heelo Malaïka,

    C’est avec grand bonheur que je viens poser quelques mots sur ta page.
    Un blog si riche, de textes, d’hommages, de découvertes, toujours avec ta plume du coeur.
    C’est magnifique.
    J’aimerais écrire plus souvent, même venir encore et encore, mais le temps est si précieux, si dure à gagner, alors je me laisse à mes pensées.
    J’imagine ce monde avec tes paroles.
    J’en pleure parfois, je suis révolté contre tant d’injustice, tant d’inégalité. que cette histoire nous a donné.
    J’ai mal car nous faisons tous parti de cette histoire.
    J’ai toujours espoir que la paix gagnera, que la justice sera égalitaire pour tous les êtres de la terre. Tous les êtres, car nous avons la chance d’être des êtres vivants. Nous devons nous respecter aussi bien l’autre que soi-même.
    On habite un corps, on est locataire. Si tu ne te respectes pas, ton corps se manifestera, tu seras malade, tu ne comprendras pas.
    La conscience, c’est de voir, et d’apprendre, d’essayer de comprendre aussi.
    On est tous sur terre, comme des frères , des sœurs, le sang est rouge pour tous, une grande famille. Si On pouvez remonter jusqu’à la nuit des temps, on se retrouverait car on est peut-être unique, mais nous faisons parti d’un tout. L’univers , c’est un tout, Dieu est univers. Donc notre univers, il faut le respecter. Il n’est jamais un autre, il est toi. L’autre univers c’est aussi toi.
    C’est compliqué tout cela, mais il faut comprendre cela, pour grandir, pour s’éveiller, pour comprendre l’autre et le respecter.
    La terre est malade, il faut la respecter, tout comme ton corps, ta famille proche ou lointaine. car nous sommes tous de la même famille, même si cela paraît curieux ou invraisemblable, à celui que tu parle, il a beau se dire qu’il n’est pas toi, c’est vrai dans sa logique, mais dans l’univers, il est nous, on est donc du même univers, nous sommes de la même famille. Le temps nous a séparé, mais il reste éternel.
    Tu vas me prendre peut-être pour un illuminé. Jésus était-il un illuminé, il voulait rassembler. Rassembler sous un même toit, se retrouver. L’église, un temple, un lieu culte, c’est un toit, pour nous retrouver.
    La prière, c’est un respect de l’univers, de Dieu, de l’autre, de soi.
    J’ai pensé à toi chère Malaïka, à ce chagrin, cette peine qui est survenue cette année.
    J’ai prié dans mon coin. On voudrait que la lumière ne s’éteigne jamais des fois. Le temps nous illumine comme le jour, il existe aussi la nuit. C’est dans nos rêves que nous revoyons la chaleur de cette lumière. Elle ne disparaîtra jamais. Il restera toujours une flamme pour rappeler, pour se souvenir.
    C’est l’émotion, c’est le cœur qui parle.

    Stevie Wonder, comme d’autres des étoiles qui brillent, par leur génie, par leur cœur, de comprendre ce monde, d’ouvrir les yeux à d’autres aveugles ces hommes qui voient sans jamais regarder.

    J’écoutais hier soir un entretien avec Lenny Kravitz sur Virgin Radio en rentrant tard du travail dans la voiture, j’ai trouvé ‘un artiste profondément humain, il a mûri, et j’apprécie beaucoup aussi
    Pour ces engagements pour la paix, l’amour, l’environnement, etc…, sa philosophie,, un type que j’apprécie beaucoup.
    « I’ll be waiting »
    http://www.imeem.com/people/qJBkrv5/music/IyYLhwJf/lenny_kravitz_ill_be_waiting/

    Je vais te laisser, car le soleil passe à l’ouest, j’espère que je n’ai pas été trop long.
    Je te fais une bise au passage, en toute amitié.
    Amicalement Sic

    Cher Sic,
    Il m’a fallu du temps pour trouver les mots à la hauteur de la beauté, la bonté et l’humanité de ton commentaire. Et au moment de répondre je suis sans mots à part MERCI. Merci d’avoir compati à ma peine et d’avoir prié pour moi. Dans la vallée de larmes je suis sûre que ça m’a aidée à ne pas sombrer. Merci pour ton coeur et pour ton émotion qui me touchent. Merci d’être sensible et bienveillant vis à vis de mon blog et de fait de moi. Ta sensibilité et ton humanité qui m’ont touchée depuis le début n’ont jamais failli. C’est un cadeau rare de croiser des êtres de qualité, la blogosphère m’aura permis de belles rencontres. Tu en es. MERCI.
    Amitiés
    Malaika

  8. marie 2 octobre

    Je viens d’écouter « I just call to say I love you », c’est un régal et que de souvenirs!!!
    Pour India Arie, mis à part la sonnerie à télécharger pour le portable, j’ai pas vu!
    Bisous Malaïka. Marie.

  9. opalesud 2 octobre

    Quel talent , Stevie Wonder ;
    J’adore également cette chanson : I just call to say I love you
    Quel dommage que tu ne puisses y aller , je comprends ta déception
    Bises et bon WE
    Stella

  10. elisabeth 4 octobre

    Je l’ai aimé très tôt, et je continue à l’aimer, d’ailleurs avec ma guitare j’ai joué quelques morceaux de lui. C’est un chanteur toujours plein de talent.

    Comme je t’envie ce don à la guitare. Comme j’aimerais pouvoir jouer certains morceaux !!! Si tu m’entendais jouer tu prendrais la poudre d’escampette. Ma guitare cherche la sortie quand elle me voit arriver les bras chargés de partitions prêtes à être massacrées. Merci d’être passée. Amitiés

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo