C’était ma mère

 Godblessu343.gif picture by maddyspace

Un des immenses privilèges de ma vie a été celui d’avoir dans ma vie un être exceptionnel : ma mère.

Elle n’est plus.

Elle s’est éclipsée pour rejoindre l’éternité ce lundi 19 mai 2008. 

La peine n’effacera jamais le sourire éternel de gratitude déposé et gravé au coeur de mon être par le privilège de l’avoir eue non seulement pour mère, mais aussi pour maman.

Je fais remonter un billet qui date d’un bon moment et qui est un hommage que j’ai écrit pour elle en une occasion spéciale et que Dieu merci elle avait entendu. Aimer et le dire, le montrer tant qu’il est temps. C’était ma mère…

Souffrez que votre hôtesse s’éclipse aussi quelques temps.

A bientôt.

amenpink.gif picture by maddyspace

I Remember Mama par Shirley Caesar

Image de prévisualisation YouTube

C'était ma mère dans Hommage maman_jtm_wendy

 

« Je voudrais d’abord et avant tout rendre hommage à une personne exceptionnelle qui a porté en son sein pendant presque onze mois la personne que je suis (oui oui exceptionnelle je suis !!! Clin doeil). Et malgré ce début pour le moins singulier et chaotique m’a établie dans la certitude que j’étais aimée. Fondation essentielle que l’amour d’une mère !

mother2_JC.gif picture by maddyspaceMerci à toi maman pour ce que tu es, pour ce tu donnes. Pour moi la meilleure des mères. Parfaite, assurément pas mais exactement celle qu’il me fallait, celle qu’il nous fallait pour nous construire, pour nous accompagner et faire de nous des adultes pas trop mal.

Tu as placé la barre très haut. Quelle femme tu es maman. Ma maman, ma petite maman, mon immense maman ! Battue par bien des tempêtes mais jamais vaincue par elles. Les vicissitudes de l’existence ont parfois volé ton sourire, mais elles n’ont jamais pu flétrir ton cœur.

mother9_JC.gif image by maddyspaceUn modèle de femme pour moi, pour nous, femme entre les femmes, portant ses enfants à bout de bras, paravent efficace de nos blessures adolescentes, tu t’es souvent tenue entre nous et l’adversité, paratonnerre de nos déceptions, au péril de ton cœur.

Merci à toi maman qui la première nous as indiqué la voie du salut en Jésus.
Merci à toi maman, modèle de femme, femme vertueuse pour moi. Si on choisissait sa mère, au milieu de centaines de princesses, je te choisirais, toi dont le cœur est princier et l’amour royal.

C’est un privilège pour moi, pour nous, pour papa aussi de te rendre un peu de ce que tu nous as donné, toi la pierre angulaire de la maison familiale.

La bible dit parlant de la femme vertueuse : « ses fils se lèvent et la disent heureuse, son mari se lève et lui donne des louanges. Plusieurs filles ont une conduite vertueuse, mais toi tu les surpasses toutes. La grâce est trompeuse, et la beauté vaine, la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée »

Pour moi, pour tes enfants, pour ton époux notre papa, tu les surpasses toutes. Nous ta famille, nous levons pour te louer. Je t’aime maman, et encore merci ! »



48 commentaires

  1. Sylviane 20 mai

    C’est avec tristesse que je découvre ce billet et je voudrais simplement t’adresser mes plus sincères condoléances et t’assurer de l’amitié virtuelle qui est la mienne en cette cruelle épreuve.
    Enormes bisous,

    Syl

    Merci Syl avec retard. je ne pouvais réagir avant. Bisous

  2. Titophe 20 mai

    Malaïka,
    Je partage ta peine et espère que tu seras entourée de l’amour de tes proches dans ces moments difficiles.
    Amicalement

    Titophe

    Merci de tout coeur Titophe.
    Amicalement.

  3. lenaelle 20 mai

    Malaika,
    souvent en de telles circonstances les mots sont vains. La perte d’un être cher, de plus d’une maman est l’une des épreuves les plus difficiles de la vie. Le bon Dieu apaisera ton coeur et t’accompagnera dans l’acceptation. Si je pouvais effacer ton chagrin, soies sûre que je le ferais.
    Toutes mes condoléances sista et soies courageuse.
    De tout coeur avec toi…

    Merci ma Léna,
    Bisous

  4. Christian 20 mai

    Malaïka,
    cette triste nouvelle qui te frappe m’émeut profondément.
    De tout coeur avec toi.
    Christian

    Merci de tout coeur. Ton émotion me touche.

  5. sic 20 mai

    bonjour Malaïka,
    je n’arrive pas à trouver les mots, j’ai une grande tristesse pour toi.
    Je sens cette douleur profonde dans ton coeur. Une maman, c’est notre terre, notre amour, notre flamme.
    Tu portes sa flamme dans ton coeur, elle brillera pour l’éternité.
    J’embrasse cette maman, pour l’accompagner dans son long voyage.
    Malaika, je me joins à toi comme toute ta famille et amis pour un silence, une prière et une grande pensée à cette maman.
    mes amitiés Sic

    Bonjour Sic,
    Ta grande sensibilité ne se dément pas dans ton message. merci de tout coeur.

  6. Chantal 20 mai

    que dire en une telle circonstance? c’est par ton blog que j’apprends la nouvelle, alors que j’ai eu un mail de toi datant d’hier.
    C’est avec beaucoup d’émotions que je voudrais te dire COURAGE. Que le Seigneur vous entoure, comme Il sait le faire. Au delà des mots, je vous porte dans la prière

  7. Edouard 20 mai

    Slu réssé, et mes condoléances (je sais pas ce que ça veut vraiment dire), ou plutôt assia. J’admire le fait que tu ais pu en parler aussi vite. C’est dire que tu prends les choses comme elles viennent, et la tête te reste sur les épaules.
    Le billet que je viens de lire me rassure que entre la Mater et toi, chacun avait de quoi être fier de l’autre. Et vous vous l’êtes exprimé. Dans ce type de situation, c’est ce qu’il y a de plus important. Parce que je reste convaincu que les morts ne sont pas morts. Et il vaut mieux qu’on soit en paix avec eux, et eux avec nous.
    Sois courageuse pour la suite des événements, et s’il te vient des larmes, laisse les couler. Ca va aller…

    Elles ont coulé. Elles s’assèchent. la vie est plus forte que la mort. heureusement. merci pour ton message bro’ il m’a touchée même si j’ai mis du temps pour pouvoir répondre.

  8. the cat 21 mai

    tu as raison … pouvoir le faire ou le dire à temps…
    que de regrets pour certains… moi le premier…
    je me joins à toi et t’embrasse…
    the cat

    Merci.
    Bises

  9. Minipoucine 21 mai

    La perte d’un être cher est toujours une étape difficile. Mais c’est bien qu’elle ait pu entendre le message d’amour que tu lui as fait avant son départ.
    Je suis de tout coeur avec toi en ce moments difficiles. Bises Malaïka.

    Merci pour la sensibilité de ton message. Bises

  10. lily30 21 mai

    Bonjours Malaïka,
    je voudrais t’adresser mes plus sincères condoléances.
    Bon courage……

    Gros..Gros..Bisous xxx

    lily

    Merci de tout coeur Lily.
    Bisous

  11. natty 21 mai

    Ma malaika
    Comme je suis triste pour toi ma soeur ! Je ne trouve pas les mots … mes sincéres condoleances sista. Que cette étoile qui a briller dans ta vie continue de le faire au firmament. Qu’elle dorme en paix dans le plus haut des Paradis. Que ton coeur puisse contenir et surpasser une telle douleur. Que le Seigneur te donne la force ma soeur.
    Elle avait de la chance d’avoir la fille que tu es, qui a pris la peine de lui dire et montrer son amour infini pendant qu’il était encore temps.
    Je suis de tout coeur avec toi

    Je sais, j’entends entre les mots Merci.
    Bisous

  12. patrick 22 mai

    bonjour
    bravo
    touchant rien a ajouter
    amities
    patrick

  13. Melly 24 mai

    Quel bel Hommage à ta Maman !

    sincères condoléances, comme tes mots sont touchants !

    de tout coeur avec toi, quelle force elle t’a donnée !!

  14. Sylviane 25 mai

    Juste un petit passage pour te faire parvenir mes plus amicales pensées en ces moments difficiles pour toi et tes proches…
    Bisous et à bientôt,

    Syl

  15. qualita1 25 mai

    L’article que vous avez écrit est très touchant.
    Votre maman doit être heureuse d’être aimée comme cela !!!
    Comme votre chagrin doit être grand d’avoir perdu une personne de cette valeur-là !!!
    Que mon amitié vous accompagne

    Dernière publication sur PLUME FAREWELL : ROMANTIQUE

  16. sigue 25 mai

    Chère malaika
    Au vu de la femme et de la maman merveilleuse et portée son voyage sera doux et son accueil digne de ce qu’elle a été
    Quand a toi ma belle je te souhaite de trouver le courage de supporter son absence te laisse auprès des tiens mais je ne t’oublie pas
    Esther

  17. opalesud 25 mai

    Bonsoir Malaika ,
    Je n’ai pas vu plus tôt
    Bon courage , c’est un moment très pénible
    Je suis certaine que de là-haut , elle voit ton message d’amour et qu’elle est très heureuse de le lire , contrairement à toi qui est triste ici bas
    Gros bisous et courage
    Stella

  18. elisabeth 25 mai

    Bonsoir Malaïka,

    Je me demandais pourquoi je n’avais pas de tes nouvelles et je tombe sur ta note : je suis triste pour toi et je partage ta peine. Je ne sais pas en dire plus aujourd’hui….

  19. Fiso 26 mai

    Malaïka,
    Je venais ici te parler musique et, attérrée, je lis cette triste nouvelle. Je suis très triste, les mots sont superflus, mais sache que je pense fort à toi, ma soeur virtuelle. Et que je suis heureuse que tu aies pu lui dire à quel point tu l’aimais, ta maman.

  20. natty 26 mai

    petit passage pour te laisser encore mes pensées et mes prières..;bon courage et bisou

  21. Gibi 27 mai

    Bonjour Malaïka,
    je profite d’un moment de calme pour visiter ton blog, et j’apprends la triste nouvelle. Je suis de tout coeur avec toi et te souhaite beaucoup de courage. Perdre sa Maman c’est un peu de soi qui part, mais elle sera tjrs avec toi. Je prierai pour toi.
    Je t’adresse toute mon amitié.
    Gibi.

  22. Oso 28 mai

    je t’aime
    je te serre très fort dans mes bras et ressens l’amour que je t’envoie
    Nathalie

  23. Humbert 28 mai

    je découvre ce jour votre blog, grâce au lien d’un ami.
    J’ai ressenti votre sensibilité, aussi alors que vous souffrez de ce mal inguérissable qu’est la perte d’une maman, permettez moi de partager un peu, de loin, votre chagrin.
    Et merci pour ce que vous écrivez et publiez.
    Humbert

    Merci Humbert.
    Merci d’avoir pris le temps et la peine de déposer ici ces mots d’une grande sensibilité. Je suis très touchée. Merci

  24. susie 29 mai

    Mes plus affectueuses pensées t’accompagnent..
    Je suis triste…
    Je t’embrasse…
    Susie

  25. Am 29 mai

    D’immenses pensées affectueuses pour toi Malaïka……

  26. natureinsolite 30 mai

    Quel bel hommage à ta maman, je suis bouleversée par les mots que je lis, ils sont si remplis d’amour, d’admiration, de respect. Et si apaisés aussi, comme si les souvenis apaisaient ta douleur, alors qu’habituellement ils la ravivent.
    Elle n’est pas loin Malaïka et tu le sais bien, juste de l’autre côté…
    Je suis de tout coeur avec toi et t’embrasse. Marie.

  27. Sylviane 31 mai

    Juste un passage pour te dire que je pense bien à toi et avec l’espoir que nos petits mots puissent t’apporter un peu de réconfort…
    Gros bisous,

    Syl

  28. danae 31 mai

    Bonjour Malaïka
    Je découvre ton blog en même temps que l’immense tristesse qui doit être la tienne en ces moments si difficiles.
    Pour l’avoir éprouvée par moi même (il y a 40 ans) je peux te dire qu’une maman ne s’oublie jamais, qu’elle reste dans notre coeur toute notre vie et puis il faut se dire qu’elle reste sûrement présente à veiller sur toi .

    bises de danae

    Merci Danae, merci de prendre la peine de partager un peu de toi ici. Je suis très touchée.
    C’est un plaisir de passer sur ton blog. J’ai bu du thé avec Moussa le Touareg.
    Bises


    Dernière publication sur Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs : Sourires des enfants du monde

  29. Papotine 31 mai

    que dire de plus… je pense très fort à toi et te fais des gros bisouxxxx d’amitiés!

  30. saudade 31 mai

    Ma petite soeur bien-aimée…
    Que mes pensées les plus affectueuses trouvent une petite place à tes côtés… »pleurez avec ceux qui pleurent… » mais nous savons que ce n’est que pour se retrouver un jour là où il n’y aura plus ni pleurs ni douleurs…
    Je t’embrasse très fort.

  31. Minipoucine 1 juin

    Bonsoir Malaïka,
    Je passais juste prendre de tes nouvelles. Je ne t’oublie pas, je reste à tes côtés en pensée. Bises

  32. Milla 2 juin

    Malaika,

    je m’en veux vraiment de ne pas avoir fait mon petit bout de brousse habituel dans ta bulle plus tot…

    J’aurai aimé te présenter en un temps voulu ma plus sincère pensée pour cet instant très poignant, une douleur universelle car une maman nous n’en avons qu’une, je suis avec toi de tout coeur pour te soutenir pleinnement dans cette phase !!!

    Continue a faire revivre ta Maman par la pensée, les reves…

    Bisous…

    Dernière publication sur MYLENE K : PAUL SIMON - GRACELAND... Obvious Child

  33. natty 3 juin

    Juste pour te dire que nous ne sommes pas bien loin…. Bisou ma soeur

  34. Lynn 4 juin

    Bonjour malaïka,

    Mes sincères condoléances.
    Lynn
    Bises

  35. Coriolis 8 juin

    Maman …

    M comme les milliers de baisers que je voudrais te donner

    A comme l’amour que tu nous as apporté

    M comme les mots que tu me chuchotais

    A comme les armes que tu m’as appris à comprendre

    N nomme la nuit qui s’étend depuis que tu es partie
    J comme la joie que tu as apporté autour de toi

    E comme l’espérance qui est née grâce à toi
    T comme la tendresse qui a entouré tes pas et embrasé mon âme

    A comme tout l’amour que j’aurai à jamais pour toi

    I comme l’immensité de ton coeur

    M comme les mois où tu t’es battu pour nous

    E comme l’envie que j’ai de te revoir

    Mais tout cela n’est rien puisque tu n’es plus là, et que nous on reste en attendant de suivre tes pas !

    De tout coeur avec toi en ces moments difficiles !

  36. Sylviane 9 juin

    Petit passage juste pour te dire que tu es dans mes pensées et t’adresser quelques bisous.
    A bientôt,

    Syl

  37. Catz 11 juin

    Sincères condoléances….

    Je pense a toi par ce moment de grand chagrin…
    et seul le temps pourra estomper ta peine…
    mais les souvenirs jamais ne s’effaceront…

    Bises affectieuses de Catz

  38. troisdeux 13 juin

    Toutes mes condoléances,
    ca me rend triste
    courage
    le temps…
    peut etre…

  39. Solen 15 juin

    toutes mes pensées t’accompagnent
    courage dans la tristesse
    elle veille probablement sur toi
    je t’embrasse

  40. Sylviane 17 juin

    Une pensée pour toi en cette nouvelle semaine…
    Bisous et à bientôt j’espère,

    Syl

  41. binicaise 19 juin

    J’ai été longtemps absente du blog et n’ai pas vu ce message . Il est très dur de perdre celle qui nous a donné le jour et qui nous a guidé heureusement tu as pu lui dire combien tu l’aimais.
    Elle sera toujours près de toi même si elle est passée de » l’autre coté » comme il est dit dans la prière de Saint Augustin.
    Je pense à toi petite amie bisous Jacqueline.

    Ne Pleure pas si tu m’aimes.

    La mort n’est rien

    Je suis seulement passé de l’autre côté

    Je suis moi-Tu es toi

    Ce que nous étions l’un pour l’autre,

    Nous le sommes toujours.

    Donne-moi le nom

    Que tu m’as toujours donné.

    Parle-moi comme tu l’as toujours fait.

    N’emploie pas un ton différent.

    Ne prends pas un air solennel ou triste.

    Continue à rire de ce qui

    Nous faisait rire ensemble…

    Prie, souris, pense à moi,

    Prie avec moi.

    Que mon nom soit prononcé à la

    Maison comme il l’a toujours été.

    Sans emphase d’aucune sorte,

    Sans une trace d’ombre.

    La vie signifie toujours

    Ce qu’elle a toujours signifié.

    Elle est ce qu’elle a toujours été.

    Le fil n’est pas coupé.

    Pourquoi serai-je hors de ta pensée ?

    Simplement

    Parce que je suis hors de ta vue ?

    Je ne suis pas loin,

    Juste de l’autre côté du chemin…

    Tu vois, tout est bien…

    Tu retrouveras mon cœur,

    Tu en retrouveras les tendresses

    Épurées.

    Essuie tes larmes

    Et ne pleure pas si tu m’aimes.

    Saint Augustin

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  42. UneNouvelleAmie 27 juin

    Malaïka,

    Une amie qui a l’habitude de te lire m’a parlé de ton blog.
    J’étais de passage quand j’ai lu cette triste nouvelle…

    J’espère que ça va aller pour toi et que tu t’es remise de ce choc, cette douleur terrible que c’est que de perdre une mère!!

    Quant à elle, je ne me fais pas de souci; quand on quitte la vie sur terre en laissant une fille si aimante et si douée, on ne peut qu’être en paix! Malgré tout, mes prières l’accompagnent.

    Du courage miss!

  43. Sylviane 30 juin

    Un petit message juste pour te dire que tu es dans mes pensées…
    Bisous à toi et à bientôt,

    Syl

  44. lesage14 4 juillet

    je comprend ce vide ce manque et l’admiration pour ta maman
    la mienne est partie le 5 decembre 2007 a la suite d’une tres longue maladie 3 tumeurs au cerveau …2 operations… en 1970 la premiere et en 1999 la deuxieme …et une decidive en 2006 nous l’avons epauler tout les jours malgres ces annees de souffrance sa plus grande joie a ete d’avoir deux enfants et malgres cette maladie elle nous a appris et transmis a mon frere et a moi la force et le respect
    mes parents ce sont aimer jusqu’au bout et nous on montrer une sacree preuve d’amour …maintenant je relativise depuis qu’elle n’est plus la j’ai un vide mais une force enorme qui me permet de me battre chaques jours d’avoir le sourire car elle l’avait malgres tout cela …et de me dire que la vie est belle et qu’il faut la vivre a deux cent pour cent …
    voila ce qu’elle m’a montrer
    et tout simplement nous venons du ventre de notre maman et on vivra toute notre vie avec cela
    je te souhaite un enorme courage pour effronter ce vide cette perte
    parle de tout cela a tes proches ca fait du bien !!!….et tant qu’il y a de l’amour il y a de l’espoir !! courage biz glad

  45. laura 9 juillet

    Bonsoir Malaika, en faisant une mise à jour sur mon over-blog, j’au pu voir ton commentaire…

    c’est vraiment gentil d’avoir pris le temps de m’écrire, j’en ai profité pour regardé tes billets les plus récents.

    Je suis vraiment attristée pour ta mère, je ne sais pas comment je réagirais lorsque je perdrais la mienne (le plus tard possible par la grace de Dieu) mais j’ose espérer que la tristesse de la voir partir laissera la place à la joie de la savoir au Ciel auprès du Père.

    Je ne trouverais sûrement aucun mot pour te soulager ou t’apaiser, mais je sais que Dieu est bon et que tout les choses sont faites pour Sa gloire. C’est lui qui console et qui nous restaure alors « prends courage » car « toutes choses concourent eu bien de ceux qui aiment Dieu (…) et qui le craignent ».

    sois bénie

  46. Amalia 11 juillet

    Depuis que je suis toute petite quand je pensais à la mort de mon grand-père, les larmes me venaient aux yeux.
    Il est décédé il y a 16 ans dans une série de malheurs contre lesquels je ne pouvais rien.
    A chaque fois que mon existence est troublée, comporte une tentation, une période difficile, je pense à mon grand-père et me demande comment il aurait réagi.
    Bien qu’il soit mort trop vite, sans que j’ai pu écouter tout son témoignage, ni assez m’occuper de lui et lui dire mon amour, il est toujours là avec moi.
    Et tu sais un jour dans la cuisine avec ma mère je crois même qu’il m’a rappelée à l’ordre. Ma mère a aussi entendu quelque chose.Une drôle de voix qui disait mon prénom.

    Bon courage Malaika.

  47. tchitchi 16 septembre

    J’en ai les larmes aux yeux…
    Je comprends mieux ton commentaire sur mon blog…
    Je suis sûre que de là haut, nos deux mamans visitent nos blogs et y lisent notre amour..;Qu’elles voient d’ailleurs déborder de nos coeurs,

    Tendrement,

    Lucie.

  48. Malaïka 16 septembre

    Merci Lucie, de tout cœur.
    Oui le post sur ton blog m’a profondément émue. Je me suis identifiée à des mots, à des anecdotes. Oui de là haut nos maman entendent, ressentent et sentent les jaillissements de nos cœurs. Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo