Lynda Lemay : un mère

mother8_JC.gif picture by maddyspace

 Image de prévisualisation YouTube

 

thank-you-02.gif picture by maddyspace



6 commentaires

  1. Sylviane 4 mars

    J’aime cette chanteuse tu dois t’en douter pour la force de ses textes…
    Merci pour ton message d’hier… J’ai trouvé grâce à un commentaire la solution pour que mon blog puisse continuer en attendant l’achat du prochain Apn. Pour cela je vais avoir besoin de votre participation à tous et je compte bien sur la tienne. J’en parle dans le prochain article… Gros bisous

    Syl

  2. Thalie 4 mars

    j’aime beaucoup cette chanteuse qui je pense a un talent rare…..
    un petit coucou malgrèss mon coeur qui souffre, pourte dire que je ne t’oublie pas j’essaie d’etre courageuse mais c’est dur …..gros bisous
    Thalie

  3. natty 4 mars

    heeeee mais c’est ma lynda lemay que je vois là !!! je crois que je t’ai déjà dit combien j’aimais lynda lemay. Je suis contente de la voir ici. Cette femme a une plume magnifique et une superbe voix (en plus de l’ humour délirant) mais surtout une sensibilité qui donne a ses chansons (comme celle ci en particulier) cette éternelle émotion qui touche toujours mon cœur. Merci malaika
    bises

    Elle a le talent de trouver le mot juste. J’aime beaucoup. Bisous

  4. arnaguedon 5 mars

    tellement vrai… que dire de plus….

    Tout est dit n’est-ce pas ? Cette chanson me touche.

    Dernière publication sur  : STAGE...

  5. Minipoucine 8 mars

    Aaaaaahhh Linda… Linda qui a le don de nous faire rire, de nous faire réfléchir et aussi de nous faire pleurer, par la force de ses textes. Personnellement, je ne m’en lasse jamais.

    Bises Malaïka.

  6. elisabeth 9 mars

    Bonjour Malaïka,

    Une mère, une chanson que j’aime beaucoup et la chanteuse également. Je possède deux de ses disques. Bon dimanche.

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo