Alexander O’Neal & Cherelle : I never knew love like this

Ahhhhh Alexander O’Neal ! Un de mes coups de coeur des années 90. J’aimais beaucoup sa voix et comme Al B Sure, Johnny Gill, Guy, ou d’autres il accompagnait mes trajets en métro.  La musique comme la lecture ont la vert de me couper de mon environnement et de m’extraire des contingences des transports en commun parisiens. Ai-je besoin de dire combien les auteurs font oeuvre de salut public en nous permettant de nous mouvoir au milieu des gens en demeurant dans un environnement sonore, visuel et imaginaire que l’on s’est construit ?  Alexander O’Neal a été de ceux qui m’ont rendu les transports en commun bien plus agréables. Quand j’écoutais « sunshine », « If you were here tonight » « sentimental » (à tomber par terre dès la phrase d’intro.  Il est venu en concert à Paris, vous pensez bien que je me suis précipitée et je suis rentrée un peu déçue, comme après le concert de Bobby Brown dans les années 90. Normal les codes et les références des messieurs n’étaient pas les miens. Ils surjouaient sur le côté « sex machine » ce n’était pas ce que j’attendais, en plus chez Alexander O’Neal il y avait un côté grotesque, embarrassant.  Cela n’a pas pour autant altéré la beauté de ma mémoire et mon rapport à ses chansons. Certaines de ses chansons font partie de mes indémodables parce ma mémoire a la particularité de ne pas prendre la moindre ride. 

 

http://www.dailymotion.com/video/xnl0z



Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo