Sommes nous tous racistes ?

homme-affaires-tete-sable--BUM050.jpg picture by maddyspace

Bonjour vous,

En allant sur un blog ami j’ai trouvé un texte qui a retenu mon attention. C’est l’extrait d’un livre d’Albert Memmi Le point de vue de Albert Memmi vaut la peine d’être rencontré parce qu’il apporte des éclairages qui m’apparaissent pertinents. Dès que le mot « racisme » est laché dans toute la laideur et la violence de ce qu’il véhicule, des replis légitimes apparaissent. Il est impossible que l’on porte en soi les semences de ce qui du Rwanda au Moyen Orient en passant par l’Afrique du Sud de l’Apartheid, le Dixie américain ou les fonctionnements des Etats coloniaux ont avili les hommes et les ont maltraités au non d’une infériorisation pensée, conceptualisée de l’autre.

Memmi en forgeant le concept d’hétérophobie ouvre à une réflexion sur soi et sur la société qui vaut la peine à mon avis d’être creusée. Il me semble qu’une lecture ouverte peut nous aider à débusquer ce sur quoi l’on ne s’arrête pas et y travailler. On ne peut pas passer son temps à faire l’autruche ou à botter en touche (wow l’image footbalistique je m’épate moi même ! Zizou sors de ce corps !Sommes nous tous racistes ? dans altérité 03) sinon on aura du mal à poser les bons diagnostics sur nos propres modes de fonctionnement et sur ceux de nos sociétés dans lesquelles le rejet de l’autre sur la base d’une différence structure de plus en plus les rapports sociaux. Rejet sur une différence de peau,de croyance, de statut, de partique, de codes sociaux etc. Les rejets de l’autre intériorisés si tôt que nous ne nous interrogeons plus sur eux, et nous en restons prisonniers sauf si la grâce passe par là et encore faudrait-il la laisser faire son oeuvre (ou la philosophie pour les puristes de la sacralisation de la réflexion et de l’intellect. Je ne vais pas me mettre à dos les laïques la veille d’un dimanche Cool ). Si vous ouvrez les yeux vous verrez les autruches de la grâce leurs longs cous graciles dans le sable fin des déserts de leurs refus de réfléchir. Il y a comme un refus de sortir de l’argument refuge du « l’enfer c’est les autres » pour se regarder un petit peu.

Votre avis (de préférence un peu plus loquace que « intéressant »04 dans Faits de société) sur ce qui suit m’aidera à faire avancer ma réflexion sur le sujet et permettre à mon long cou gracile (oui oui long et gracile non mais ! Merci de garder pour vous vos réflexions discourtoises sur la circonférence de mon cou pftfffft ) de sortir ma tête magnifique au demeurant du sable de mes présupposés entêtés. 03 dans Le racisme parlons-en

Je vous laisse découvrir le texte sur le blog de Titophe http://colonisation.blogspot.com/2007/11/141-sommes-nous-tous-racistes.html et j’attends vous réflexions .

Bonne lecture et amitiés



11 commentaires

  1. binicaise 8 décembre

    Je reponds à ta question sur la cloche de maraicher , elle servait à mettre à l’abri du soleil, de la forte pluie les plantations fragiles , mon père les soulevaient légèrement pour qu’il y ait un peur d’air et que les plantes ne cuisent pas comme dans une étuve.
    Je te joins une explication donnée sur internet……
    « Cloches continues
    Elles remplacent les anciennes cloches maraîchères rondes dont la fabrication a été abandonnée.
    Elles se présentent sous forme d’un « toit » en verre ou en matière plastique rigide ouvert aux deux extrémités. Ces éléments s’alignent les uns à la suite des autres pour couvrir une bande de culture de largeur variable. Seules les deux extrémités sont fermées. L’abri n’est pas hermétique, un petit intervalle subsistant entre chaque cloche maintient une légère circulation d’air permanente.
    Ce système convient surtout pour hâter la végétation de cultures effectuées en pleine terre de manière habituelle, mais couvertes au moment opportun et pour un temps déterminé. Grâce à leur maniabilité, les cloches sont déplaçables d’une culture à une autre dès que leur protection n’est plus utile. Elles permettent de gagner de 2 à 4 semaines de précocité.  »
    Actuellement pour moi elles sont des objets de déco du jardin.
    Bonne soirée bises Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  2. mamapasta 8 décembre

    ce texte pose le problème du  » moi » et du « non moi » , évoluer entouré de personnes parfaitement prévisibles , qui agissent en obéissant aux mêmes coutumes et aux même règles de savoir vivre est confortable et rassurant.
    Lorsqu’on change, ne serait-ce que de milieu social, il y a un malaise ( savoir se tenir à table, s’habiller convenablement si l’on est ouvrier invité  » dans la haute » est quasiment ingérable ) être confronté à des personnes ne parlant pas la même langue est aussi déstabilisant , alors , si le personnes ont en plus une apparence physique très différente , des coutumes qui heurtent les nôtres, une langue incompréhensible , il est beaucoup plus facile de prétendre qu’ils ont tout faux et que l’on est dans le seul vrai existant que d’admettre que l’on peux
    vivre de façon totalement différente parce que l’on appartient à une civilisation différente ! ( adieu le mythe du bon sauvage )
    intéressant? ;-) ===== ( c’est le long cou gracile)

    Merci pour ta participation à cet échange. On revient à la question de la différence qui suscite le rejet. On en revient à la nécessité de s’ouvrir à l’autre. Et si la peur de s’ouvrir venait de celle de se perdre ? J’aime bien le lien entre le bon sauvage et le long cou gracile. Amicalement.

  3. elisabeth 8 décembre

    Même entre personnes de même couleur, on arrive à se détester. On peut être raciste par jalousie, par peur mais aussi par manque d’ouverture d’esprit. En tout cas le débat reste ouvert. Bon week end Malaïka.

    Il y a tant de portes ouvertes vers le racisme c’est vrai. La jalousie en est aussi une. Merce pour ta participation au débat. Amitiés

  4. Enroël 8 décembre

    Tout a commencé par Socrate!
    En disant que l’Homme était la mesure de toute chose, il a du même coup dénaturé l’humain… Inféoder ce qui vous paraît plus faible, plus fragile ou plus docile, est le premier pas vers le sentiment de supériorité supposé de l’Homme sur le reste de la Nature.
    Ensuite vient la religion qui justifie cette différence en la sacralisant. Ce qui est domminé est domestiqué, ce qui résiste est détruit.
    Enfin vient la non adhérence d’autrui à vos idées supposées vraies (sans confrontation possible à d’autres idées ou sans remise en question possible ), qui si elles sont aveuglément suivies mène à l’intolérance!
    Remettre l’Homme à sa place dans la Nature est ,à mon avis, le premier pas vers une réconciliation entre tous les humains… Le second est le respect…

    Qu’en dis-tu?
    Bisous, mon amie.

    Bonjour Enroël,
    Merci pour ta visite. Ton point de vue sur Socrate est intéressant d’autant que sa définition de l’Homme n’englobait pas tous les humains. La perception qu’à l’homme de son rapport à l’autre et à la nature détermineront ses actions. Les trois points que tu soulignes me semblent pertinents et ils semblent imbriqués. Hum hum … ça m’ouvre une réflexion interessante. Merci et bises

  5. Michel 8 décembre

    Bonsoir Malaïka

    Il existe tellement de forme de racisme que le débat serait trop long. Je dirais juste que toute forme de racisme vient d’un manque de dialogue ou alors d’une faible ouverture d’esprit.

    Amitiés Bisous

    Michel

    Et aussi de la bêtise non ? ;-)
    Je suis d’accord avec les deux points que tu souligne qui fondent le racisme.
    C’est vrai que liste les formes d’exclusions de l’autre sur la base de l’être différent serait long. Merci d’être passé et bises.

  6. vink 9 décembre

    L’ignorance et l’absence d’intérêt pour nos semblables peuvent expliquer en partie ce rejet de l’autre. On a peur de ce que l’on ne connait pas !
    Que l’on fasse preuve d’humanisme au jour le jour et les barrières de la bêtise humaine tomberont d’elle-mêmes.

    Moi qui suis un fan de Tintin et pour rebondir sur le sujet, je serais intéressé par votre avis sur mon article sur Tintin au Congo : http://vink.unblog.fr/tag/le-monde-dherge

    Oui comme toi je pense que l’humanisme au jour le jour est une clé importante. Veiller à son propre respect de l’autre dans sa dignité et dans son humanité. Merci pour ton commentaire.

  7. Noah Norman 9 décembre

    Quitte à être hors sujet ou peut-être pas… j’ai deux réponses :

    1) Celle-ci :

    Intéressant ! ;-)

    2) Ou celle-là :

    Hétérophobie, altérophobie…Encore des mots qui « me font tomber le dentier… » Aujourd’hui, nulle besoin d’inventer sans cesse de nouveaux mots pour édulcorer ce que l’on se refuse d’admettre et/ou d’accepter. Le temps est à l’action et non à la réflexion.

    L’image qui illustre ce billet est bien choisie et résume tout…

    http://colonisation.blogspot.com/2007/09/127-le-racisme-dans-le-discours-des.html

    http://www.alterinfo.net/Une-negrophobie-academique-_a14560.html

    Bref, qu’on le veuille ou pas, quoique l’on puisse faire, nationalisme ou pas, dans 10, 15, 20 ou 30 ans, la France sera multiculturelle, multiethnique et multicolore. Une Nation avec tous ses composants nés ou grandis sur son sol et il n’y a et il n’y aura qu’une seule alternative :

    Vivre ensemble sous des valeurs républicaines, humaines, valorisantes et partagés par tous dans les seules intérêts de cette Nation ou vivre, face à face, les uns contre les autres avec toutes les conséquences prévisibles et imprévisibles.

    Aujourd’hui plus que jamais, arrêtons d’institutionnaliser ce « racisme » hideux, de l’intellectualiser (il est là depuis des siècles, nourri dans le conscient collectif de part et d’autre…Qu’il soit forme sociétale ou concept général) Arrêtons donc d’inventer des nouveaux concepts pour dissimuler d’autres. Arrêtons de diviser pour mieux régner, de communautariser, d’hiérarchiser les souffrances qu’on accepte comme légitimes pour les uns et incomprises ou interdites pour d’autres…

    Il n’est jamais tard pour un diagnostique, aussi dur soit-il, pour entreprendre une thérapie, aussi douloureuse soit-elle, car sans cela et au-delà de toutes rhétoriques inutiles, nous ne font que foncer vers un « mur »…

    Restons vigilants, agissons en imaginant la France de demain, une France où nos enfants et petits enfants, blancs, noirs, jaunes, marrons…minoritaires ou majoritaires… pourront vivre ensemble et en paix…altérophobe ou pas mais ouevrant tous pour la grandeur de leur Nation.

    Cela est aussi valable pour l’Europe et aucune autre réflexion n’est digne d’intérêt…à mon avis.

    Bises,

    Noah

  8. natureinsolite 10 décembre

    la racisme dû à la jalousie, ce dont parle élisabeth, je le vis au quotidien en ce moment et je me demande bien pourquoi, me concernant… et je peux te dire qu’il est tout aussi détestable que n’importe quel autre racisme!
    l’homme est un loup pour l’homme, je veux bien espérer en lui et avoir des pensées positives, mais il est tellement loin d’être dans cette conscience et ce sentiment que nous sommes tous égaux, que je doute fort qu’un jour béni cette vision de l’humanité soit!
    agissons et vivons cette vision chacun dans notre coin, à notre manière… les gouttes d’eau font les grandes rivières… peut-être que…

  9. natty 12 décembre

    http://blog.doomurewmi.net/post/2007/12/11/Lecture-douloureuse

  10. C- C8 15 mars

    bonjour,

    C’est un grand débat que tu lances là !!!

    Je pense que OUI, nous sommes tous racistes ! hélas…

    C’est inconcient, même si on voudrait s’en persuader, c’est une vérité :-( Bon après on ne va pas allé jusqu’à dire qu’on vote tous extrème droite (heureusement). Mais dès qu’une personne n’est pas comme nous, on se méfie davantage, on soupsonne.
    En revanche lorsque l’on connait cette personne, on ne remarque mm plus la « différence » qui nous rapproche en réalité ! Alors la seule solution est de tous se connaitre ! (bon là je suis dans un autre monde)
    Ce racisme est « juste » plus présent chez certaines personnes.

    Bonne continuation dans cette quête du savoir !
    C-C8

  11. skyllie 9 mai

    nous portons tous tes prejuge
    c’est naturel mais de la a etre raciste je crois pas

    Dernière publication sur  : Flash Template

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo