Quand le nouvel ordre avance : un visage haïssable de l’Amérique

Il y a des jours durant lesquels l’écrit devient l’écho de nos cris, de nos indignations, des moments qui nous choquent. La fin de l’année dernière a vu un moment qui m’a pour le moins indignée et pour le moins abasourdie. Et au début de l’année 2007 j’ai écrit le billet qui suit.

Parfois il semble que le bon sens qui est abondamment répandu dans les demeures des plus humbles s’absente sans vergogne de celles des puissant, et encore plus de ceux qui ont des fantasmes de toute puissance. Récemment j’ai entendu dire que le président du monde, pardon des USA s’apprêtait à attaquer l’Iran. Il mettrait tout en oeuvre pour que l’offensive soit lancée rapidement. Je me trompe où ce monsieur est en fin de mandat. J’ai loupé un épisode ou le bourbier Irakien est loin d’être fini ? Le bon sens serait-il inversement proportionnel au fantasme de toute puissance ? Ou alors les sommets exonéreraient-ils nos dirigeants du bon sens élémentaire ? On parle de faire des tests d’ADN pour réguler l’immigration via le contrôle du regrouepement familial. Mais tant qu’à lever le tabou majeur du secret le plus intime qui est notre carte génétique ne serait-il pas urgent de faire une batterie de tests ADN et tests psychiatriques compris avant de donner à un humain les codes pour la bombe atomique et lui permettre d’être le chef des armées de nos pays ? Il paraît qu’Adolf le Nazi était fou. Ca calme non ? C’est juste mon bon sens de l’humble moi-même qui s’exprime. Clin doeil

Toute plaisanterie mise à part monsieur Bush ne cesse de me sidérer. Qui peut imaginer le chaos que génèrerait une autre guerre dans cette partie du monde ? Il est plus confortable apparemment de se préparer à augmenter le désordre mondial en dégageant pour cela des sommes astronomiques plutôt que de trouver le moyen de réguler les désordres internes aux USA ou de ratifier un protocole de Kyoto qui ferait du bien à la planète. Le visage de l’Amérique qu’offre monsieur Bush est un visage qui n’appelle pas ma sympathie. Mais de quoi je me mêle du fin fond de ma case me direz-vous. Il se trouve que ma case est située dans un village qui se trouve être la planète. Bonne lecture à vous.

Amitiés

75461415.jpg picture by maddyspace

L’année 2006 s’est terminée sur une note sinistre. La diffusion de l’image d’un homme qui va mourir exécuté par pendaison. Comme la géopolitique a des illogismes qui me surprennent cet homme a été exécuté le jour de l’Aïd-el-kébir, jour du sacrifice, date très importante pour les musulmans.

Un bon sens très élémentaire j’en conviens me disait que l’on ne ferait tout de même pas l’erreur de procéder à l’exécution de cet homme à cette date là !, Ne serait-ce qu’intuitivement je me disais que ce serait une erreur, voire une faute. Et bien entendu, défiant tout bons sens élémentaire Saddam Hussein a été exécuté un jour très chargé symboliquement et très investi affectivement. Mais quelle idée n’est-ce pas ?

Permettez-moi un jeu de mot sans finesse mais le choix d’exécuter la sentence de mort contre Saddam Hussein ce jour là me laisse tout simplement« Bush bée ». Je ne comprends pas que ce qui semble relever du bon sens échappe à la diplomatie américaine. Cette méconnaissance de tout ce qui extérieur à ses frontières est consternante. Comment pouvait-on ne pas anticiper, au Pentagone et ailleurs que cette précipitation à exécuter l’ancien ami devenu l’ennemi à abattre et le paravent facile pour masquer les échecs Afghans, allait générer des tensions dans les pays limitrophes et que le choix de la date de mise à mort allait choquer la sensibilité des musulmans ? Comment pouvait-on ne pas anticiper le fait qu’exécuter cet homme ce jour si particulier ce serait prendre le risque de donner à celui qui allait mourir une dimension sacrificielle ? Je n’ai pas la prétention de connaître, comprendre ou même de lire les enjeux de cette région du monde mais mon sens commun me dit que c’était couru d’avance. Les réactions passionnelles des foules en Jordanie, en Libye, en Irak et ailleurs démontrent que le contexte de l’exécution, la manière dont aurait visiblement été traité l’homme qui allait mourir, et le choix malheureux du jour de l’exécution ont donné à celui dont on s’est débarrassé une dimension pérenne. On a tué un homme on a posé les fondations de la construction d’un mythe. Quelle victoire n’est-ce pas ? Et l’ordre mondial avance.

De vous à moi, il est clair que je n’avais aucune sympathie pour celui qui a été exécuté, mais j’ai une aversion pour la peine de mort. Philosophiquement je ne puis y adhérer. Je sais que les circonstances peuvent pousser, et pourraient me pousser à une surinflation émotionnelle qui m’inclinerait vers ce que j’exècre et en cela j’espère que le système dans lequel je vivrais aura aboli la peine de mort. Car je ne peux adhérer philosophiquement à la peine de mort.

Quand l’Amérique exporte et s’ingénie à imposer son modèle. Quand l’Amérique vient en libératrice des peuples tous aux abris. Nombreux sont ceux qui se rappellent du mensonge d’Etat et même trans-étatique sur les armes de destruction massives portées par un Colin Powell sans conviction à l’ONU. Il a raconté depuis l’embarras de sa mémoire par rapport à cette manipulation consciente de l’opinion américaine traumatisée certes par les ondes de choc du séisme du 11 septembre 2001. Quand l’Amérique veut établir ce nouvel ordre mondial (fondé sémantiquement sur la sphère internationale par un autre George Bush dans les années 90) nous pouvons craindre le pire. Qui se souvient du débarquement du nouvel ordre mondial en Somalie ? Attention les dégâts ! Et de l’établissement de la démocratie que nous devons à l’Amérique en Afghanistan,il n’y a qu’à voir la paix et la concorde qui y règnent n’est-ce pas ? Et voici que le nouvel ordre des « Bushmen » se fonde sur la pendaison médiatique d’un homme et est affirmée comme une action qui fera avancer la démocratie en Irak par l’administration Bush.

Quand le nouvel ordre arrive, attention le désordre ! dv144018vignette.jpg picture by maddyspace

Nous avons vu l’expression du nouvel ordre exporté par l’Amérique conquérante dans toute sa subtilité dans les images avilissantes nous venant de la prison d’Abou Graib. Nous avons vu les zones de non droit au large de Cuba dans lesquelles des « prisonniers de guerre » sont livrés aux interrogatoires des geôliers qui confinent à la torture.

Tant qu’on torture loin de la bonne conscience de la « housewife » américaine qui prépare ses cookies à sa progéniture et entretient sa maison pour le bonheur des siens. Tant que la « bien pensance » américaine n’est pas bousculée, tant que la laideur est loin des yeux des fils d’Amérique. Tant que les actions de violence et de sauvagerie se déroulent au Vietnam et que le sauvage c’est l’autre qu’on va civiliser. Tant que le sang versé à Guantanamo ne souille pas les murs maisons tranquilles des banlieues américaines, il n’y a pas de problème. Tant que la force américaine déployée flatte la virilité du mâle américain. Tant que l’on se ferme les yeux pour justifier l’injustifiable etc. Et voici que des images d’Abou Graïb montrent les fils et les filles d’Amérique se livrant à des actes infâmes sur des humains réduits à un avilissement qui heurte les consciences. L’Amérique ordonne le monde torturant hors de ses frontières. On ne va pas salir la terre conquise par ceux qui sont arrivés par le Mayflower !

Et le nouvel ordre avance, humiliant, avilissant celui qu’on considère comme un ennemi et lui déniant sa participation à la condition humaine. Tandis qu’on l’expose dans un aspect physique et ou émotionnel qui lui dénie toute humanité apparente, il est facile de détourner celui qui le regarde de l’identification qu’il pourrait avoir avec celui que l’on avilit sous ses yeux. En humiliant l’humain, c’est l’humanité que l’Amérique humilie. Le nouvel ordre avance, l’Amérique exporte la démocratie, mais ça et là se lèvent de sourdes révoltes qui annoncent des désordres sanglants. Et les victimes jonchent les sols des nations « libérées » par la nation qui s’est donné une mission messianique : celle d’unifier le monde sous un ordre unique, le sien. L’Amérique de Bush avance prétendant établir de force un ordre qui ne marche pas tant que ça dans ses propres frontières et le désordre avance et le chaos s’installe. De nombreux pays de divers continents aspirent à la démocratie, mais par pitié que l’Amérique ne les aide pas à y arriver.

75225347.jpg picture by maddyspace



19 commentaires

  1. sansanboy 5 janvier

    Au-delà de l’exécution de Saddam, je pense que la question fondamentale est celle de savoir au nom de quoi, les américains se sont arrogés le droit de jouer les gendarmes…
    D’un autre côté, il existe encore sur terre des gens qui ont tué des innocents plus que Saddam et que les USA couvrent….
    En définitive, c’est la vie… c’est la loi de la force, le jour où je serai convaincu de mon impunité, j’irai chercher mon voisin, lui passerai la corde au cou, parce qu’il….bat sa femme !!

  2. Malaïka 5 janvier

    heu… s’il ta plaît laisse le voisin tranquille si c’est ta seule solution (lol).

    Puis-je suggérer que dans le cas de violences conjugales dans le voisinage il y a d’autres solutions moins « définitives » ?

    Comme tu le soulignes si bien le sentiment d’impunité ouvre à toutes les dérives et à toutes les arrogances. Doublons ça d’une mission auto confiée de nation civilisatrice du monde et les dégâts sont en route.

  3. Fabrice 14 janvier

    Bonjour ma chère Malaïka,

    Je découvre ton pertinent article contre l’impérialisme américain et contre la peine de mort en général.
    Quand la peine de mort a été abolie en France, l’association de ma petite cousine a disparu de fait. Elle présidait en effet, l’association contre la peine de mort.
    Je ne sais pas si tu connais Malaïka le discours de Robert BADINTER prononcé à la tribune de l’Assemblée Nationale en 1981 quand la peine de mort a été abolie . Me BADINTER, ministre de la justice à l’époque un plaidoyer écrasant de vérités. J’ai une immense estime pour cet homme.
    Ma chère Malaïka, je te souhaite une fin de week-end agréable.
    Bisous affectueux

  4. Malaïka 14 janvier

    Merci cher Fabrice d’être intervenu sur ce sujet.
    Ce billet a été écrit comme un jaillissement suite aux événements choquant de la fin de l’année et le cynisme des mots les accompagnant. Parfois l’écriture est un cri (sourire).

    Merci aussi d’attirer nos regards sur ce moment essentiel de l’histoire de France porté avec passion par Robert BADINTER. Comme toi j’ai une grande estime pour ce monsieur qui est de ceux qui donnent leurs lettres de noblesse à la chose politique. Il est de ceux qui semblent portés par un sens. De mon point de vue c’est un « honnête homme » au sens noble du terme.
    Je ne connais pas l’association dont tu parles. J’aimerais bien en savoir plus. La fin de cette association est en fait le signe de sa victoire. Un combat qui en aura valu la peine.

    « Demain, grâce à vous, la justice française ne sera plus une justice qui tue. Demain, grâce à vous, il n’y aura plus pour notre honte commune, des exécutions furtives, à l’aube, sous le dais noir, dans les prisons françaises. Demain, les pages sanglantes de notre justice seront tournées. A cet instant, j’ai le sentiment d’assumer, au sens ancien, au sens noble, le plus noble qui soit, le mot de ministère c’est le service, j’ai le sentiment de l’assumer. Demain, c’est l’abolition.
    Législateurs français, de tout mon coeur, je vous remercie. »

    http://www.peinedemort.org/National/France/an-Badinter.php

    L’intégralité de son discours peut se retrouver en allant sur le site de la documentation française :
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/abolition-peine-mort/badinter.shtml

    Amitiés et bises à toi cher Fabrice

  5. Fabrice 14 janvier

    Merci Malaïka pour le lien nous conduisant vers ce site et merci aussi d’avoir reproduit cet extrait oh combien symbolique du discours de Me BADINTER.
    Oui Malaïka, Robert BADINTER est un Grand Homme.
    J’ai une grande admiration et un profond respecvt comme toi pour ce Monsieur.

    Je t’embrasse Malaïka

  6. Malaïka 14 janvier

    C’est vrai Fabrice qu’il m’a semblé important de non seulement rendre hommage à l’action que cet homme a menée porté par une conviction qui a mis sa famille en danger dans une période où l’abolition de la peine de mort n’était pas l’évidence qu’elle semble être aujourd’hui. Il y a quelques mois il y a eu de nombreuses émissions télévisées au cours des quelles Robert Badinter a témoigné de ce qu’il a vécu à cette période. Il a rappelé le procès de Patrick Henry avant, et de la conviction qui le portait alors et qui le porte toujours. J’ai aussi vu cet homme s’indigner récemment d’autres situations sur lesquelles il est aisé de fermer les yeux tant qu’on n’est pas concerné. Il a des indignations d’honnête homme. Merci Fabrice et bises à toi.

  7. binicaise 26 octobre

    Malheureusement les Américains sont devenus les Maitres du monde alors je suis de ton avis il faudrait s’assurer que les chefs d’Etat de grands pays soient sain d’esprit……..
    Bonne soirée Jacqueline.

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  8. Noah Norman 26 octobre

    Bon article Malaïka.

    Le monde ne tourne plus rond, les néocons s’affolent et deviennent imprévisibles… Les tambours de va-t-en-guerre deviannent de plus en plus audibles et les partisans du Chaos se frottent les mains. La bête immonde de son nom « NOM », Nouvel Ordre Mondial est débout !

    Bombardement nucléaire pour empêcher un pays d’avoir accès au nucléaire.

    Faire tout un foin pour une planète propre tout en la saturant et son atmosphère de dechets nucléaires et surtout le destructeur massif qu’est l’uranium appauvri…Le Kossovo, l’Afghanistan, l’Irak, toute la région est saturée de ce poison et ce poison ne se confine pas seulement dans cette région…Bientôt l’Iran avec tous les risques d’un embrasement plus vaste, le chaos partout, la terreur et la dictature ! C’est le comble : Partir en guerre au nom de la « démocratie » et finir par installer la dictature…Y compris chez soi !

    Une planète malade peuplée par des cancereux et des lucémiques…etc !

    Que faire devant la folie de l’homme ? Nous sommes peut-être au bout de notre civilisation et…de notre espèce ! Personne ne peut rien faire…Helas !

    Alors, je te souhaite une bonne et agréable fin de semaine, vivre carpediem et ne pas arrêter de dénoncer la bête infâme, là ou elle puisse se trouver…à notre porte aussi ;-)

    Bises et amitié,

    Noah

  9. vuilsteke nadège 27 octobre

    bonjour malaika
    démocraties de papier c’est sur pour le reste les femmes afghanes ne sont toujours pas libres par exemple.
    et qu’en est-il de la reconnaissance dans les livres d’histoire des camps de concentration américain pendant la seconde guerre mondiale, ceux ou des milliers de citoyens américains d’origine japonnaise sont morts.

  10. Milla 27 octobre

    Bien dit Nono, soit disant avec la chute du mur de Berlin, le nouvel ordre mondial est né, l’Europe dans toute sa puissance pourrait faire émerger un nouvel équlibre, mais non ils ont choisi la même voix aller tous dans la même direction comme des toutous errants vers l’essentiel, le pétrole, mais s’il n’y avait que ça, ils nous parlent de mondialisation et de ses bienfaits, mais qui ne sait pas que cette bébétte n’est pas fait pour avantager les hommes mais le commerce, alors l’OMC régit tout, les commerces, les délocalisations, l’immigration, la mondialisation du travail, la mondialisation des salaires, la mondialisation de la division internationale du travail, et j’en passe, dans le fond nous devons tous etres des américains voilà le mot d’ordre…
    amitiés Malaika

  11. mfnojals 27 octobre

    Bonjour Malaïka,
    Cela me fait bien plaisir que tu sois passé me rendre visite, ne m’en veux pas si je ne laisse pas un com sur ton sujet, mais je trouve que les gens du sommet se permettent des choses que sont à mon goût inadmissibles, cela me fait sortir de mes gonds donc pas du tout objective!
    amicalement en te souhaitant un bon weekend
    marilou

  12. alicee 27 octobre

    Merci pour cet article Malaïka, un cri du coeur, ce monde est malade, à nous de le préserver chacun à notre façon…
    bon dimanche
    bisous Alice

    Dernière publication sur Alice : Stand By Me - Playing For Change - Song Around The World

  13. Minipoucine 29 octobre

    Je n’ai rien à ajouter à ce article, si je dis ce que je pense de Bush junior, je risque fort d’avoir un vocabulaire grossier. Donc je vais m’abstenir de dire ce que je pense mais je pense que tu peux le deviner…

  14. Petit Ange 29 octobre

    Malheureusement on ne peut rien y faire,il y a tellement de drole de choses qui se passe et se qui fait peur,c’est ses mêmes hommes qui nous gourvernent et qui causeront le chaos…
    Sourire…un jour peut-être un monde sans haine et convoitise…sourire
    Te fais des bisous tout pleins…Petit Ange…

    J’espère qu’on pourra y faire quelque chose, qu’on peut y faire quelque chose. Sinon c’est à désespérer. Heureusement que dans les démocraties les peuples ont la possibilité de sanctionner leurs élus. Heureusement… Chaque petit espace de pouvoir est utile. Enfin c’est mon petit avis…

  15. Michelotte 31 octobre

    juste un petit coucou a la va vite car mon départ pour l’Inde approche et je ne sais plus ou piqué de tête ,je cours par tout..
    tu m’excuseras ci je ne passe pas souvent ..;*
    gros calin de Michelotte

    Ne t’inquiète pas, je ne suis pas très présente non plus. Bisous.

  16. Delphinium 2 novembre

    Les Etats-Unis sont responsables de beaucoup de choses sur cette planète mais ce n’est pas le seul pays responsables. Il y a tant d’autres pays qui courbent la tête, qui louvoient et ne prennent pas les décisions qui s’imposent.
    L’Europe est responsable aussi de sa timidité…
    Je vous embrasse Malaïka et vous souhaite un bon WE.

    Vous avez raison les USA ne sont pas les seuls responsables des maux de la planète. Ceci dit leur hyperpuissance leur confère une capacité d’hypernuisance. Merci d’être passée. Bises et bon week-end.

  17. fleurdesel 3 novembre

    Est-ce que le monde réussira à retourner rond un jour?!!!
    C’est lamentable!!!
    Te lire me marque toujours autant…
    Bonne journée Malaïka.
    Fleur de Sel

    Merci Fleur de Sel de prendre le temps de me lire et de recevoir ce que j’écris. Je ne sais pas si le monde tournera rond, il ne va pas dans ce sens de toute évidence. Essayer de garder les yeux ouverts pour ne pas suivre le courant sans résister. Bisous à toi et amitiés

  18. Michelotte 3 novembre

    bonjour mon écrivain préfèré comment vas-tu ?
    pour moi sa peu aller a part le stress car mon départ et pour le 8nv.
    si je ne peux revenir sur ton blog je te dit aurevoir et penserais a toi de labas…
    Gros calin ma chérie de
    Michelotte

    Merci pour ta visite. Bon voyage et à bientôt.

  19. susie 6 novembre

    Je n’ai rien à ajouter, sinon que tu es indéniablement dans le vrai…
    Merci
    Susie

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo