Dédicace à Pivoine – Le talent de la légereté des mots pour dire des choses profondes

3051.jpeg

Au mois de mars dernier, en passant par le blog de Marie-Christine, Pivoine a fait son entrée parmi les visiteurs réguliers du blog. Elle avait été retenue par un billet qui parlait de prolonger le rêve de Martin Luther King. Le rêve du pasteur King était entre autres choses le suivant :

« Je rêve que mes quatre petits enfants vivront un jour dans un pays où on ne les jugera pas à la couleur de leur peau mais à la nature de leur caractère. Je fais aujourd’hui un rêve !

Je rêve que, un jour […] les petits garçons et petites filles noirs, les petits garçons et petites blancs, pourront tous se prendre par la main comme frères et sœurs. Je fais aujourd’hui un rêve ! »

Il se trouve que ce rêve, relayé par ce billet a retenu l’attention de la Piv pour la bonne raison que parce que c’est aussi le sien. C’est le rêve qu’elle communique à ses enfants. Pivoine qui s’indigne quand devant l’école de son fils elle découvre qu’un homme d’origine maghrébine, un homme qu’elle trouve plein de délicatesse,  est victime de discrimination. Pivoine qui sort de ses gonds quand elle réalise que la discrimination frappe l’école maternelle. Pivoine dont l’histoire personnelle lui a permis la rencontre et la cohabitations d’idées et de convictions différentes. Une école du respect et de la tolérance. Pivoine qui laisse le contact de l’autre mettre de l’huile dans les rouages de sa vie, cette huile, née au pressoir de la confrontation des univers, qui permet de mieux faire coulisser nos portes intérieures qui, si on les laisse ouvertes laissent entrer l’autre avec ses richesses et sortir de nous les préjugés et autres entraves qui empêcheraient la rencontre. Pivoine est quelqu’un de relationnel. L’atmosphère qui règne sur son blog, la manière dont elle raconte les choses, la manière dont elle se raconte témoigne d’une femme ouverte aux autres, sympathique et pétillante. Elle a des délires surprenants et des indignations paroxystiques. Je me souviens de la colère non retenue qu’elle a exprimée quand elle estimait qu’il y avait en un homme politique en pleine campagne présidentielle une insultante imposture à instrumentaliser le rêve de Martin Luther King. J’entends encore son indignation écrite ou parlée alors qu’outrée elle répétait à l’envi combien elle trouvait honteuse cette «  récupération  ». Mais Pivoine telle que je la perçois n’est pas que ça. Elle écrit des billets plein d’humour et de pêche dans lesquels elle raconte sa vie de maman, de maman célib, de femme,. Une vie avec ses moments ensoleilés et des moments plus sombres sans pour autant verser dans le pathos. Elle raconte ses rencontres avec des humains ou avec des idées, elle nous invite dans ses voyages réels ou intérieurs. Elle parle de ses aventures avec son cercle d’amies dont elle décline l’identité sous des pseudonyme empruntés aux Desperate Housewives.

 Image de prévisualisation YouTube

Si vous voulez connaître laquelle des desperate est la Piv, je ne vois qu’une solution : http://www.liliroseangel.com/un clic de souris et ensuite vous naviguez sur son blog. Si vous trouvez laquelle est Pivoine, pourquoi ne pas nous le dire en commentaire de ce billet qui lui est dédié ? Il y a un billet qui m’a particulièrement bouleversée, c’est le billet qui lève le voile sur la blessure qui a donné son nom à son blog. Un nom donné comme une affirmation de vie face à l’indicible. Pivoine c’est de l’énergie, de la tendresse, une grande curiosité des gens et des choses. Elle a une soif de savoir et de connaître et s’y attelle avec une touchante gourmandise. Cette capacité de s’émerveiller que beaucoup perdent en prenant de l’âge, elle l’a encore et c’est beau. Je vous encourage à lui rendre visite sur son blog à la vitalité renversante.

Merci à toi Pivoine pour ce que tu as apporté à ce blog en offrant un regard forcément militant : militant de la vie, de la fraternité. Merci pour ta réception de mes écrits et tes encouragements à publier. Merci d’avoir été la première à faire une recherche pour me suggérer un éditeur. Merci pour la sincérité de tes interventions : outrées, touchées, amusées, merci. Je suis heureuse que passant chez Marie-Christine tu aies eu envie de passer ici et de te poser. Je te souhaite, ainsi qu’à tes trésors de belles choses dans tous les domaines de vos vies. Du bonheur aussi pour leur papapouf. Je vous souhaite des bonheurs en majuscule. Et des voyages en bus instructifs. Et puis comment ne pas faire une spéciale dédicace une une personne qui s’est lancée à la recherche de Denzel Washington rien que pour moi ?  Je suis votre obligée chère amie (révérence digne des siècles passés…aïe mon dos !).

Je te propose Piv un petit voyage vers le passé, au temps de ton adolescence, le temps où tu aimais George Michael. J’espère que tu aimais cette chanson aussi et que tu auras plaisir à l’écouter : Faith

Image de prévisualisation YouTube

                                             3051.jpegavatarpiv.pngje_suis_contente_de_te_connaitre.gif picture by maddyspaceGros bisous Pivoine et merci de t’être arrêtée ici.

Ps : tu les entends d’ici se demander ce que fait Harry Roselmack sur un billet consacré à Pivoine ? Mais de quoi je me mêle dis ?!? (rires).



6 commentaires

  1. Minipoucine 13 octobre

    Notre pivoine, un p’tit bout de femme extrêmement attachante qui a le don de jouer avec les mots et de raconter la vie quotidienne avec une telle énergie qu’on ne peut qu’en redemander et devenir une accro à son blog. Sais-tu que c’est par son blog que je suis arrivée sur le tien? Comme quoi, la vie fait bien les choses car j’aime tout autant sa plume et la tienne et je suis très heureuse de pouvoir te relire à nouveau à chaque visite.
    Bonne continuation. Bises

    Merci pour ta visite et pour ton commentaire. Merci à Pivoine d’avoir permis que je rencontre ton blog aussi. J’aime ton univers et je suis renversée par ta culture. Merci de me faire l’amitié de revenir. merci d’apprécier ce que tu trouves chez moi. Bises

  2. pivoine 14 octobre

    Je viens de voir ton com sur mon blog, un ptit peu beaucoup décalée avec ma crévelol ( Réponse : ahhhhhhhh les ravages de la crève. Remets-toi vite !!!)

    Avec une pub pareil si je suis célibataire à la fin de l’année j’ouvre une assoce « sauvons les hormones de Pivoine » MDR (Réponse : Alors là il est urgent que mister Perfect 4 Pivoine se pointe).

    Revoir Georges m’a permis de comprendre pourquoi j’aime tant les baroudeurs et les belles fesses(o; ( ah !! c’était donc George ?!?)
    Pour Harry je transmets à ma ptite Bree!!!! ( Réponse : Transmets transmets hi hi)

    Plus sérieusement. En fait tu commences à me connaître et tu sais que je te dirais « hors ligne » ce que je pense de cette surprise(o;

    Ici je me contenterais d’un « merci pour ce cadeau que tu me fais, avec ta façon toute particulière de rendre notre langue encore plus belle et de nous transporter et nous faire voyager dans ton univers ». ( Réponse : Il y a des choses qui se disent off. Heureuse que tu aies apprécié cette petite attention. Heureuse de te connaître tout simplement)

    Je t’embrasse tendrement (en toute amitié rien de cochon pas de mépriselol)

    Réponse : Idem de mon côté. En toute amitié.

    Pivoine

    Réponses : Malaïka

  3. christian julia 14 octobre

    c’est vrai ce que tu dis de notre Pivoine ! C’est pour ça qu’on l’aime !
    tendresses

  4. martine 14 octobre

    Bel hommage à notre chère Pivoine, de quoi la faire rougir, normal pour une pivoine. J’aime beaucoup son écriture vive, alerte et son humour. Je découvre ton blog, j’y reviendrai poursuivre ma lecture. Bon dimanche

    Merci Martine pour ta visite qui m’a permis de découvrir ton blog et une ville qui m’intéresse. A bientôt ici ou chez toi. Amitiés

  5. lilie de la mirlitantouille 14 octobre

    j’ai la chance de l’avoir rencontrée, en chair et en os…c’est un bonheur…
    amitiés.

    Je l’imagine aisément…
    Amitiés à toi.

  6. natty 18 octobre

    JE voudrais m’arreter sur chaque dedicace que tu fais, te dire aussi merci même si je ne les connais pas. Te dire que je trouve merveilleux tes petites attentions perso. Te dire merci de nosu faire decouvrir tous ses gens et tous ses univers que tu apprecie… mais tu vas plus vite que moi je n’ai pas laissé un petit mot partout et j’avoeu que ça m’attriste un peu (mais j’y arriverai !! )

    JE ne connais pas pivoine mais si elle est fan de desperate houssewives c’est que c’est forcement quelqu’un de bien looooooooool

    bisous à toute els deux

    ps : MAis ue fait donc Harry Roselmack sur un billet consacré à Pivoine ????? hihih

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo