Quand ils sont venus…

quandilssontvenus.jpg        

Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit : Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit : Je n’étais pas syndicaliste

Quand ils sont venus chercher les juifs, je n’ai rien dit : Je n’étais pas juif

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai rien dit : Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher et il ne restait plus personne pour protester.

Par le pasteur Martin Niemöller (1892-1984) à Dachau



8 commentaires

  1. shtenza 11 août

    je ne connaissais pas cette phrase, je trouve ça très intelligent et assez représentatif de notre société où chacun ou presque ne se préoccupe malheureusement que de soi

  2. Malaïka 11 août

    Réponse à Shtenza,
    Merci pour ta visite. Oui je trouve aussi cette phrase très intelligente et elle est une source de réflexion. On peut penser se protéger en acceptant l’innaceptable qui frappe l’autre, mais on se contente de différer le moment où il nous frappera à notre tour. Quand on voit tout ce qui se passe autour de nous, les irruptions de la barbarie plus ou moins loin de nous, ce texte fait réfléchir…
    Amicalement

  3. binicaise 11 août

    Merci pour ce texte toujours d’actualite, lorsque l’on ne se sent pas concerné par la menace qui pèse sur les autres …..aujourd’hui……car demain elle pèsera sur nous.
    Bisous Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  4. natureinsolite 13 août

    un beau texte! ne pas reproduire les erreurs du passé, éveiller les consciences, se sentir responsable de ce qui se passe dans notre monde et peut-être s’engager…

  5. Malaïka 15 août

    Merci pour vos commentaires,
    A mon avis c’est un texte qui mérite une large diffusion pour une prise de conscience. Ce texte m’a toujours parlé.
    Bisous

  6. Brigitte 15 août

    Voilà pourquoi la neutralité n’est pas toujours ce qu’il y a de mieux. Un beau jour, elle peut vous revenir en pleine g***.

  7. Malaïka 16 août

    Oh que oui Brigitte. La neutralité dans cette perspective n’est que différer le temps de son propre martyr. Bises et merci pour ta visite

  8. Lily 28 mars

    salut, et merci d’être passé dans mon skyblog : http://africanissima.skyblog.com ; et merci pour le commentaire…

    En parlant de citation, Ngiñ’a mulema e ma mama midongo = le courage soulève les montagnes. C’est ma signature du Mboko ma Ekwali.

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo