Francis Cabrel : cent ans de plus

 Ai-je besoin de dire pourquoi j’aime cette chanson ?

J’aime Cabrel et là il a touché quelque chose au plus profond de moi. Merci à lui, pour avoir trouvé les mots et entendu la musique de ce peuple là, le peuple de mon coeur. Je suis touchée par ce chant porté par une personne étrangère à cette histoire et qui la raconte avec dignité et dans une perspective qui apporte un rayon de lumière dans une histoire obscure. Dès la première écoute de cette chanson, mon coeur a été touché. Merci à vous Francis Cabrel pour cette émotion, pour cette humanité, et la beauté du texte et l’hommage à ces hommes et femmes de cette Amérique là. Il est des mots qui mettent des baumes sur les cicatrices de l’âme et de l’histoire. Cette chanson a cette vertu à mes yeux.

saxplayer.jpg

Cent ans dans la peau de l’esclave
Et juste après cent ans de plus
Chercher des miettes sous les tables
Avant que les blancs ne marchent dessus
Dormir sur des paquets de planches
Chanter seulement le dimanche
Tu vois la femme noire
Dans le rôle de la bonne
Avec tout à côté
Tout tordu son bonhomme
Après ça faut pas que tu t’étonnes
C’est Eux qui ont fait
Eux qui ont fait
Son House et Charlie Patton
Howlin’ Wolf et Blind Lemon

Bien rouge le sang de l’Afrique
Sur la jolie fleur du coton
La toute nouvelle Amérique
La belle démocratie « Welcome »
Bateaux déportant les villages
Au bout de l’immense voyage
Gravé dans la mémoire
Pour des années-lumière
Chaque larme d’ivoire
Chaque collier de fer
Après ça faut pas que tu t’étonnes

C’est Eux qui ont fait
Eux qui ont fait
Son House et Charlie Patton
Howlin’ Wolf et Blind Lemon

Toujours plaire aux marchands de fantômes
Elle qu’on achète et lui que l’on donne
Naître avec la peine maximum
Toujours vivant dans ce que nous sommes
Peuple interdit du reste des hommes
Cherchant le bleu de l’ancien royaume
Eux qui ont fait faut pas que ça t’étonne

Son House et Charlie Patton
Blind Blake et Willie Dixon
Ma Rainey et Robert Johnson
Howlin’ Wolf et Blind Lemon…
Son House et Charlie Patton

http://www.dailymotion.com/video/6Pc5QL6Gm3jDp4P1A



3 commentaires

  1. natty dread 14 juin

    « Merci à lui, pour avoir trouvé les mots et entendu la musique de ce peuple là, le peuple de mon coeur. Je suis touchée par ce chant porté par une personne étrangère à cette histoire et qui la raconte avec dignité et dans une perspective qui apporte un rayon de lumière dans une histoire obscure.  »

    tu dis tellement bien les choses masoeur qu’il n y a rien à ajouter. merci.

  2. Malaïka 14 juin

    Réponse à Natty,
    Je sais qu’entre les lignes, entre les mots, entre les notes, tu entends. Bisous

  3. Kans 30 octobre

    Je croyais être le seul à avoir découvert et apprécié ce chant. ;-)
    En plus ici j’ai le clip.

    Un fan de Cabrel

    Le seul ?!? que nenni monsieur. :-)

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo