Robbie Mychals : One mile from paradise

Je ne me lassais pas de cette chanson.  Et si vous écoutiez son « stay by my side » !!!! Je peux vous garantir que c’était une chanson intergalactique… au moins !!! 

Bon on pousse les meubles et on se secoue de la pointe du cheveu à l’orteil. Clin doeil

http://www.dailymotion.com/video/16CahFNRjz9pkdEQO



Robbie Mychals : Can’t Get Enough of U



Juste pour dire …le Darfour

darfour.jpg

 

Juste pour dire que l’on n’oublie pas 

Que de nos cœurs montent des cris

Qui meurent là au bord de nos lèvres

Dans une douleur, une impuissance

Juste pour dire qu’il y a des colères

Des indignations nées à l’écoute

Du silence face à l’innommable

De cette indigne indifférence

Juste pour dire qu’on pense à ceux

Qui chaque jour  dans les camps perdent

La dignité, la vie, l’espoir

D’une vie et d’un lendemain.

Juste pour dire qu’une douleur

Etreint nos cœurs quand des enfants

Sont privés de rires et d’avenir

Loin des rires de nos enfants

Juste pour dire que le Darfour

Est sur nos cœurs une blessure

Sur notre âme une révolte

Sur l’humanité une injure 

Au fond de nos entrailles explosent

La colère et l’immense chagrin

De voir dans les yeux des enfants

Une gravité qui brise nos cœurs 

Voir des enfants privés d’enfance

Voir des vivants privés de vie

Des humains brisés par la guerre

Au cœur d’une sourde indifférence

Juste pour dire qu’on n’oublie pas

Que certains crient et d’autres prient

Certains se battent ici pour dire

Nous ne les laisserons pas oublier

Nous crierons et rappellerons

Que l’homme, la femme, l’enfant en nous

Sont dépouillés d’humanité

Quand ils vous détruisent au Darfour 

Loin de nos yeux près de nos cœurs

Au Darfour des êtres se meurent

Tandis que pris dans leur cynisme

Ceux qui décident ferment les yeux

Juste pour dire que nos yeux pleurent

Qu’au fond nous quelque chose meurt

En écho aux vies qui là bas

Se consument dans le silence. 

Juste pour dire que même exsangues

Nous résisterons à l’indifférence

Même quand se savoir impuissants

Abaisse la flamme de l’espérance . 

 

 

Pour soutenir les victimes de ce conflit et pour faire un don : http://www.solidarites.org/ Vous y trouverez aussi les photos d’une expostion. Les photos vues ici viennent du site mentionné plus haut.darfour4.jpg



I Am : Tam tam de l’Afrique

cottonfield.jpg

Un chant du groupe I AM à écouter et à ré écouter si vous ne le connaissez pas. Ce n’est pas le leader du groupe (Akhenaton) qui est à l’oeuvre ici. C’est Shurykin et de vous à moi c’est la voix que je préfère dans le groupe. Il y a dans cette voix des « grâves » que j’apprécie beaucoup. Je me souviens qu’il y a eu un temps où je l’écoutais en boucle…Découvrez les paroles et écoutez les tam tam de l’Afrique.Image

http://www.dailymotion.com/video/Jlu8CUMiOd09Ho6d


Ils sont arrivés un matin par dizaines par centaines
Sur des monstres de bois aux entrailles de chaînes.
Sans bonjours ni questions, pas même de présentations
Ils se sont installés et sont devenus les patrons,
Puis se sont transformés en véritables sauvages
Jusqu’à les humilier au plus profond de leur âme.
Enfants battus, vieillards tués, mutilés
Femmes salies, insultées et déshonorées.
Impuissants, les hommes enchaînés subissaient
Les douloureuses lamentations de leur peuple opprimé
Mais chacun d’entre eux en lui-même se doutait
Qu’il partait pour un voyage dont il ne rentrerait jamais,
Qu’il finirait dans un port pour y être vendu.
Il pleurait déjà son pays perdu.
Traité en inférieur à cause d’une différence de couleur,
Chaque jour nouveau était annonciateur de malheur.
Au fond des cales où on les entassait,
Dans leurs esprits les images défilaient.
Larmes au goût salé, larmes ensanglantées,
Dans leurs esprits, longtemps retentissaient
Les champs de la partie de leur être qu’on leur a arrachée
Mais sans jamais tuer l’espoir qui les nourrissait
Qu’un jour, il retrouveraient ces rivages féeriques
D’où s’élèvent à jamais les tam tam de l’Afrique
Les tam tam de l’Afrique {2x}

Perchés sur une estrade, groupés comme du bétail,
Jetés de droite à gauche tels des fétus de paille,
Ils leur ont inculqué que leur couleur était un crime.
Ils leur ont tout volé, jusqu’à leurs secrets les plus intimes,
Pillé leur culture, brûlé leurs racines,
De l’Afrique du Sud, jusqu’aux rives du Nil
Et à présent pavoisent les usurpateurs
Ceux qui ont un bloc de granite à la place du cœur.
Ils se moquaient des pleurs et semaient la terreur
Au sein d’un monde qui avait faim, froid et peur
Et qui rêvait de courir dans les plaines paisibles
Où gambadaient parfois les gazelles magnifiques.
Ah ! Yeh, qu’elle était belle la terre qu’ils chérissaient
Où, à portée de leurs mains poussaient de beaux fruits frais
Qui s’offraient aux bras dorés du soleil,
Lui qui inondait le pays de ses étincelles,
Et en fermant les yeux à chaque coup reçu
Une voix leur disait que rien n’était perdu,
Alors ils revoyaient ces paysages idylliques
Où résonnaient encore les tam tam de l’Afrique
Les tam tam de l’Afrique {2x}

Jazzy, rappelle leur, my brother
Qu’ils gardent une parcelle de leur cœur
Et que le sang qui a été versé
Ne l’a été que pour qu’ils puissent exister.
Les enfants qui naissaient avaient leur destin tracé :
Ils travailleraient dans les champs jusqu’à leur dernière journée.
Pour eux, pas de « 4 heures », encore moins de récré.
Leurs compagnons de chaque jour étaient la chaleur et le fouet.
Sur leur passage, on les fuyait comme le malin.
En ces temps-là, il y avait l’homme noir et l’être humain
Décrété supérieur de par sa blanche couleur
En oubliant tout simplement son malheur antérieur.
Il assouvissait son instinct dominateur
En s’abreuvant de lamentations, de cris, de tristes clameurs
Qui hantaient les forêts longtemps après son passage
Et l’esprit de ceux qui finissaient esclaves.
De génération en génération, crimes et destructions.
Le peuple noir a dû subir les pires abominations
Et le tempo libère mon imagination
Me rappelle que ma musique est née dans un champ de coton.
Mais non, je ne suis pas raciste par mes opinions.
Non pas de la critique mais une narration.
Je raconte simplement ces contrées fantastiques
Et je garde dans mon cœur les tam tam de l’Afrique.



Mc Solaar : la vie est belle

Il y a des textes qui ont du sens qu'on soit ou non fan de rap. 
Image de prévisualisation YouTube

 

   La vie est belle

La vie est belle...

Seul dans ma chambre, un jour normal

J'apprends dans les journaux que j'suis dans l'Axe du Mal

Je lis entre les lignes et j'comprends qu'on veut me "kill"

Donc j'ferme la serrure pour être un peu plus tranquille

Dehors c'est la guerre et j'crois qu'elle vient vers moi

Malgré les manifs qui vivra la verra

Je mets des sacs de sable dans mon salon

Des salauds veulent me shooter comme au foot le stoppeur peut shooter l'ballon

A la télé j'entends qu'j'suis l'pire des mecs

Lyrics
Non violent, violent la propagande est impec

J'flippe des troupes spéciales, des B52's

Regrette ce que j'ai fait j'crois que j'aurais pu faire mieux

Mais l'erreur est humaine, j'avoue j'ai fait des erreurs

Prendre position c'est prendre une pluie de terreur

Au nom du père, du fils, et du Saint Esprit

D'l'Imam et du Rabbin, plus jamais ceci.

Comme un oiseau sans ailes

J'vole vers le ciel mais j'sais qu'la vie est belle

Comme un oiseau sans ailes

J'vole vers le ciel mais j'sais qu'la vie est belle

Moi j'suis un missile, j'suis pas coupable

On m'guide par satellite pour faire un travail impeccable

Toutes les technologies sont mises à mon service

Dans le but de chasser le mal et que jaillisse un monde peace

Puis dans un porte-avion je fais c'qu'on me demande

Ce soir je dois frapper un type qui est tout seul dans sa chambre

J'suis un oiseau sans ailes, suppositoire de fer

Cinq cents kilomètres à faire et puis pour lui c'est l'enfer

Ca y est, j'suis parti j'vole vers son domicile

Et j'veux préserver la paix en commettant des homicides

Je perce les nuages vers l'abscisse et l'ordonnée

Objectif mémorisé, j'connais les coordonnées

J'suis de fer, lui de chair, arrive à l'improviste

Vol au - dessus des manifs de ces millions de pacifistes

Au nom du père, du fils, et du Saint Esprit

D'l'Imam et du Rabin, plus jamais ceci.

Comme un oiseau sans ailes

J'vole vers le ciel mais j'sais qu'la vie est belle

Comme un oiseau sans ailes

J'vole vers le ciel mais j'sais qu'la vie est belle

Et sur la chaîne info j'apprends qu'un missile arrive

Il s'invite chez moi pourtant c'est pas mon convive

On bombarde ma ville, mon quartier, mon bâtiment

Ce soir tu vas mourir tel est mon ressentiment

Tranquille, je range ma chambre et puis je vois les photos

De moi-même, de mon ex, vacances au Colorado

Des bivouacs en montagne avec nos deux sacs à dos

Là-haut de nos discours avec tous ces ados

J'vois mon père et puis ma mère sur des clichés noir et blanc

Moi qui les trouvais durs, j'fais la même à mes enfants

Ils dorment tranquillement, ils doivent compter les moutons

Ou bien faisaient des rêves quand il y a eu l'explosion

On a tué ma famille sans même la connaître

Moi, ma femme et mes enfants sommes ajoutés aux pertes

Les missiles kill tant de civils, kill des enfants dociles

Le monde est hostile

Je n'ai rien fait, ils n'ont rien fait, vous n'avez rien fait

Vous parlez de bienfaits mais je n'vois que des méfaits

Non ce n'est pas du rap, c'est crever l'abcès

S'ils sont absents c'est grâce à vos excès

J'appelle les synagogues, les mosquées et les temples

Eglises et chapelles, militants, militantes

Au nom du père, du fils, et du Saint Esprit

D'l'Imam et du Rabin, plus jamais ceci.

J'vole vers le ciel mais j'sais qu'la vie est belle

J'vole vers le ciel mais j'sais qu'la vie est belle

Au nom du père, du fils, et du Saint Esprit

D'l'Imam et du Rabin, plus jamais ceci.


Ron Kenoly, Alvin Slaughter & Darlene Zchesch : Shout to the Lord

Rien n’est comparable aux promesses que j’ai en TOI. Quel bonheur et quelle espérance. Merci !!! Dédicace à Celui qui a changé ma vie.

Spéciale dédicace à Luciole. Bises sister !!! 

Image de prévisualisation YouTube

My Jesus, My Savior
Lord there is none like You
All of my days, I want to praise
The wonders of Your mighty love
My Comfort, My Shelter
Tower of refuge and strength
Let every breath, all that I am
Never cease to worship You
(Chorus)
Shout to the Lord, all the earth
Let us sing. Power and majesty, praise to the King.
Mountains bow down and the seas will roar
At the sound of Your name
I sing for joy at the work of Your hands
Forever I’ll love you, forever I’ll stand
Nothing compares to the promise I have in
YOU!

(chorus)
My Jesus, My Savior
Lord there is none like You
All of my days, I want to praise
The wonders of Your mighty love
My Comfort, My Shelter
Tower of refuge and strength
Let every breath, all that I am
Never cease to worship You

(Chorus)
Shout to the Lord, all the earth
Let us sing. Power and majesty, praise to the King.
Mountains bow down and the seas will roar
At the sound of Your name
I sing for joy at the work of Your hands
Forever I’ll love you, forever I’ll stand
Nothing compares to the promise I have in
YOU!
(bridge)
let the earth sing
i declare your great name
all of my life i will
with all of my breath
i will praise you
lift it up, life it up

(chorus)

nothing compares to you
i shout your praise
nothing compares to you
Nothing compares to the promise I have in YOU!

 Paroles trouvées sur le site : http://www.metrolyrics.com/lyrics/77459/Zschech_Darlene/Shout_To_The_Lord



Dis l’heure 2 Zouk : laisse parler les gens

Ca donne la pêche. Pas possible de faire cohabiter cette chanson avec la mauvaise humeur. Non ?Sourire. Allez on monte le son et la mauvaise humeur file par la porte ou par la fenêtre.

http://www.dailymotion.com/video/6hUcD2zRdHKZk588W



Klod Fostin : Pa douté

Un de mes coups de coeurs absolus de la planète Zouk de l’année 92. Pour moi la chanson ne vieillit pas forcément parce qu’elle fait danser mes souvenirs.  Quel bonheur pour moi de retrouver cette mélodie des temps d’insouciance. Je me souviens d’un magnifique duplex à Champigny, du bonheur, des chants et des danses. Ca musique accompagne la mémoire dans des sentiers que j’ai aimé parcourirI. Sweeeeeeeeeeeeet memories ! 

http://www.dailymotion.com/video/2pG97AJkv25QNc98i



Marika Fostin : si mwen few mal

Cette musique a accompagné bien des trajets en métro, mettant du soleil dans les sous sols parisiens. Vive la musique.Clin doeil

http://www.dailymotion.com/video/53KSuO31nLjNv7Iiz



Rokia Traore : womad

rokiatraore.jpgChante fille d’Afrique, libère les cris de ta  terre, de notre terre. 

Chante et fais résonner les sons de ton Mali natal.

Chante et fais résonner les tams tams de l’Afrique.  rokiatraore2.jpg

http://www.dailymotion.com/video/5Bl4Be4sOhSCn4QpK



1...34567...13

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo