Maxwell : Whenever Wherever Whatever

Je voudrais vous parler du talent, de la voix, de l’univers de ce chanteur. je voudrais vous dire le bien que me fait l’écoute des mélodies qu’il nous offre. Je voudrais…

Mais voici que ce soir, je me souviens.

Je me souviens que la vie sépare ceux qui s’aiment et qui ceux qui m’ont permis de découvrir ce chanteur, la vie nous a séparés pour un moment ou pour longtemps et cette musique me rappelle ce que la distance et les incompréhensions ne détruisent pas la beauté des souvenirs et ils ne reprennent pas les cadeaux comme celui de cette découverte.

je « nostalgise » au coeur de la nuit. Merci à eux pour la découverte. Love endures forever.

Spéciale dédicace.

http://www.dailymotion.com/video/3g1TjVdN4KkaM9oaz



8 commentaires

  1. Petit Ange 2 mai

    maxwell c’est mon cheri,j’aime toutes ses musiques…sourire…bisous bien doux…Petit Ange…

  2. Malaïka 2 mai

    Réponse à Petit Ange,
    Heureuse d’avoir permis ce moment avec ton chéri.
    Bisous à toi Petit Ange

  3. mimi 3 mai

    Tu es originaire d’un Pays que j’adore, où j’ai passé les plus belles années de ma vie, de 69 à 82. Je connais bien Kribi, j’y ai fait de trés beaux séjours avec mes enfants. Je vivais à M’bandjock d’abord puis N’koteng (la canne à sucre), à 130kms de Yaoundé vers le Nord si tu ne connais pas. Je connais bien le Nord aussi, jusqu’à Garoua. Ensuite je suis allée au Tchad, mon mari y est encore.
    Bon, à part çà, j’ai suvi le lien chez Brigitte et je suis venue écouter ta musique et je reviendrai, il y a vraiment beaucoup à entendre et là il est trés tard, j’ai suivi le débat pour les pésidentielles et je suis enrhumée en plus.
    A bientôt donc. Bien amicalement!

  4. Malaïka 3 mai

    Réponse à Mimi,
    Quelle joie tu me fais de parler de mon pays que tu connais bien mieux que moi. Merci de l’avoir reçu et d’en parler de cette manière. Merci à Brigitte grâce à qui tu viens ici ce soir. J’ai découvert ton blog avec plaisir. J’ai l’amour des mots et les tiens m’ont parlé, notamment une phrase…
    J’y retournerai.
    Douce nuit et remets toi vite de ce vilain rhume.
    Malaïka

  5. Am 3 mai

    C’est fin et ça s’écoute sans faim/fin….. merci pour ce titre !

    La nostalgie fait partie intégrante de l’âme humaine, et varie d’intensité selon le vécu de chacun, je trouve joli de savoir se souvenir de ce qui nous a fait, heureux comme tristes moments… je t’embrasse bien fort !

  6. natureinsolite 3 mai

    c’est très beau, un peu trop nostalgique, mais vraiment très beau!

  7. Malaïka 3 mai

    Réponse à Am,
    Tu as le sens de la formue mon amie ! je dis Mad’Ame ;-)
    Après la voûte plantaire et la fusion de (oups j’ai oublié il fait que je révise mes classiques) voila là fin/faim. je redis Mad’Ame.

    Bisous et merci pour le reste des mots

    Réponse à Marie,
    J’aime la musicalité de sa voix. Elle me transporte…
    Bisous !!!

  8. Brigitte 3 mai

    Coucou Mimi, coucou Malaïka. Bon alors les filles, ça papote dur à ce que je vois. Ravie d’avoir permis votre rencontre. Que nous cheminions ensemble encore un petit moment… whenever, wherever, whatever.

    Pour en revenir à nos moutons – enfin, à Maxwell – bon ben… j’aime toujours ! Merci Malaïka ! :-)

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo