Jean Sébastien Bach : Jesus, Joy of Man’s Desiring



2 commentaires

  1. Chris 28 avril

    Dire que certains musicologues considèrent J.S.Bach comme un compositeur « intellectuel »… grave réduction, il s’agit surtout d’un équilibre entre le rationnel et l’irrationnel, qu’ils regardent mieux son « écriture » (dans tous les sens du terme) : ces courbes et ces souples arabesques, quelle sensualité !
    Merci à lui pour cette harmonie … et à toi, Malaïka, pour ce choix.
    Bisous et bon rétablissement.
    Christian

  2. Malaïka 28 avril

    Reponse à Christian,
    Merci pour ton commentaire et ton appréciation.
    Moi c’est juste mon irrationnel qui répond à la beauté de cette musique :-)
    Merci pour tes voeux de bon rétablissement.
    Bises et amitiés
    Malaïka

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo