La 9eme symphonie de Bethoveen par Karajan

Ceci est une de mes plus belles émotions musicales et mon morceau classique préféré. Je ne pouvais vous inviter à faire avec moi un voyage dans mon univers musical sans vous laisser entrer dans ce qui pour moi est bien plus qu’un chef-d’oeuvre. Je me souviens du temps où j’ai acheté le vinyle. j’étais étudiante. Il y avait une série de disques pas chers qui permettaient de découvrir la musique classique à moindre coût. Il y avait un petit livret qui racontait l’histoire du musicien et racontait l’oeuvre musicale. Ce livret racontait un moment absolument boulversant, celui durant lequel le compositeur a créé cette oeuvre devant le public. En tant que chef d’orchestre, il tournait le dos au public. A la fin du morceau, on a dû retourner Bethoveen pour qu’il profite de l’ovation enthousiaste qu’avait suscité ce chef d’oeuvre. Le compositeur était sourd. Je suis tombée en amour de cette musique comme on dirait au Québec et cette anecdote m’a gardée cette musique au coeur.

Je vous invite à savourer cette oeuvre majeure conduite par un des chef d’orchestre les plus importants du 20eme siècle : Herbert Von Karajan.

Image de prévisualisation YouTube



11 commentaires

  1. loula2 11 février

    mon message a dû se perdre

  2. loula2 11 février

    je reviens Malaïka…… en parlant de Beethoven,… on peut se dire tu… c’est plus simple….je connais la Fantaisie de Beethoven… nous l’avons chantée avec notre chorale et le choeur du conservatoire de Toulouse…j’adore Beethoven… je me demandais comment il pouvait diriger un orchestre avec sa surdité…J’ai découvert aussi Mozart avec l’Ave Verum…. je l’écoute très très souvent… il m’aide à peindre…
    merci pour ton message….
    loula

  3. Malaïka 11 février

    Bonsoir Loula,

    Merci d’être passée. Tu as raison c’est plus simple de se dire « tu ». je ne connais pas l’Ave Verum de Mozart mais je vais me presser de le découvrir. Parlant de peinture je te trouve très douée et j’ai beaucoup aimé la vague.
    Merci d’être passée et très bonne soirée.

    Malaïka

  4. Fabrice 11 février

    Bonjour ma chère Malaïka,

    Avec cette 9ème de beethov, tu nous offres le meilleur du meilleur Malaïka. J’aime, j’adore cette symphonie et plus particulièrement le 4ème mouvement. C’est un petit bonheur que d’écouter ce chef d’oeuvre. Tu me gâtes, tu nous gâtes ma chère Malaïka. Si l’Europe en a fait son Ode à la joie, son hymne à la joie il y a plus de 30 ans, je crois, l’UNESCO a inscrit au patrimoine de l’humanité la partition originale de Ludwig.
    La surdité de Beethov n’est apparue que sur la fin de sa vie. Il venait de composer cette 9ème symphonie et le mal était présent.
    Ma chère Malaïka, ma très chère Malaïka, laisse moi te serrer contre moi et t’embrasser chaleureusement pour ce merveilleux cadeau que tu viens de m’offrir.
    Ta plume est merveilleuse Malaïka, ton oreille a la pureté du cristal. Nous en avons encore ce jour la confirmation.
    Merci très chère.
    Très gros bisous tendres et affectueux.

  5. Malaïka 11 février

    Cher Fabrice,

    Merci pour ton magnifique message et pour les précisions concernant cette oeuvre et ce musicien exceptionnel. J’ai des connaissances embryonnaires en matière de musique classique et comme pour les autres je marche au coup de coeur et à ce que la musique produit en moi. Il y a des musiques qui sont capables d’enchanter mon âme et me transporter. Celle ci m’a saisie et gardée… :)
    Je n’ai pas le talent, ni la culture musicale pour exprimer de manière compréhensible ce que cette musique représente je sais que mes sens et mon âme réagissent.
    Je ne savais pas qu’elle était l’ode à la joie de l’Europe de l’Europe. Elle a eu du goût la commission qui a fait ce choix.

    Je t’embrasse Fabrice et te souhaite un merveilleux dimanche. Merci encore pour ton commentaire et pour la richesse de son contenu.

    Malaïka

  6. patricia cosmétique 8 avril

    tu es formidable de générosité en nous offrant cette merveilleuse symphonie, quel bonheur de l’écouter, tu sais Malaïka, je chante chaque mardi soir, je suis soprano, j’ai chanté la messe de shubert, et actuellement je prépare Jesu Meine Freude de Bach avec les choristes du coeur d’Etampes, les virtuoses qui nous donnent ces grands bonheurs et qui ont bercé ma vie depuis ma plus tendre enfance, je reste personnellement en admiration et je te remercie de nous donner toute cette joie.
    mes amitiés
    Patricia

  7. Malaïka 8 avril

    Tu en as de la chanse Patricia de baigner dans la musique et de mettre ta voix qu service d’oeuvres sublimes. Soprano !!! J’aimerais beaucoup t’entendre. Qui sait si un jour …
    Merci de partager ici l’émotion que procure cet art majeur qu’est la musique.
    Bises et merci pour ta visite.

  8. devingt 23 mai

    Mon cousin est décédé récemment de maladie, il était prof d’allemand et ipassionné de musique classique. C’était un grand admirateur de KARAJAN à tel point que j’ai retrouvé dans son appartement des tas de bibliographies et disques vinyles et CD du chef d’orchestre.
    Si quelqu’un est intéressé, il peut me contacter.

  9. jonathan 9 mai

    J’ai 25 ans et je commence a etre pas mal interesser par la musique classique…Cette musique me permet de voyager

  10. MELOMANE 54 18 avril

    ON DEMANDA UN JOUR A UN GRAND MUSICIEN QUEL ETAIT LE PLUS GRAND DES COPMPOSITEURS. IL REPONDIT: « BEETHOVEN, BIEN SÛR! »…
    ON AJOUTA: « ET MOZART? ». IL REPLIQUA: « OH LUI? C’ETAIT L’UNIQUE! »

  11. ELA-BOULA MARIE FRANCE 1 juillet

    Mon cher Lysias,

    Cette analyse sur l’oeuvre « partielle » de Beethoven est brillantissime, d’une grande sensibilité. Tu es un génie toi aussi !!

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo