Natural woman par Aretha Franklin

Je voudrais pouvoir trouver les mots pour accompagner le moment qu’offre la grandissime Aretha Franklin. Elle chante ici un de ses morceaux les plus connus. J’espère qu’elle vous fera passer un bon moment.

Permettez-moi de faire un aparté et de parler à la grande dame :

Thank you miss Aretha Franklin because when you sing, you make me feel wowwwwwwwwwwwwww ! Respect to you lady !

Voilà je reviens à vous pour vous souhaiter un agréable voyage portés par la voix sublime de miss Aretha Franklin.

Image de prévisualisation YouTube



My funny valentine un classique du Jazz interprété par Chaka Khan et par Chet Baker

Cet après midi il me prend l’envie de vous inviter  à un voyage avec un classique du jazz créé en 1937. Il a été composé par Richard Rogers et les  paroles ont été écrites par Lorenz Hart.

Ce standard a été repris par des grands du jazz comme Chet Baker, Miles Davis, Ella Fizgerald , Stan Getz et bien d’autres.  La première interprète de ce classique a été une jeune chanteuse nommée Mitzi Green. Judy Garland l’a interprété aussi, de même que Franck Sinatra, Barbra Streisand et Dinah Shore. Et il y en a bien d’autres.

Mais celui qui lui a donné une renommée plus grande est Chet Baker grâce auquel cette chanson a figuré dans les charts. C’est un bonheur musical que ce morceau.

Pour vous qui connaissez ce standard vous l’avez probablement entendu au travers de ces interprètes fabuleux.

J’ai envie de vous inviter à la rencontre de l’interprétation de Chaka Khan. Beaucoup de ceux qui ne connaissent cette chanteuse que par ses succès des années 80 et 90, ne l’attendraient pas dans ce registre.  Avec Rufus et en solo elle a participé aux beaux jours de la musique funk de ces années là.

Je trouve son interprétation magnifique et j’ai voulu vous la faire connaître. Et vous  comment la trouvez-vous ?

Image de prévisualisation YouTube

Maintenant allons à la rencontre de l’interprétation touchante et toute en nuances de Chet Baker, musicien incomparable à la vie cabossée . Un beau moment.

Image de prévisualisation YouTube

Bon voyage en musique !

My funny Valentine
Sweet comic Valentine
You make me smile with my heart
Your looks are laughable
Unphotographable
Yet you’re my favourite work of art

Is your figure less than Greek
Is your mouth a little weak
When you open it to speak
Are you smart?

But don’t change a hair for me
Not if you care for me
Stay little Valentine stay
Each day is Valentine’s day

Is your figure less than Greek
Is your mouth a little weak
When you open it to speak
Are you smart?

But don’t you change one hair for me
Not if you care for me
Stay little Valentine stay
Each day is Valentine’s day



Lover Man un classique interprété par la Grande Gladys Knight

La grande Gladys chante et m’enchante. Elle est ici invitée sur scène par Chris Botti. Quelle voix n’est-ce pas ? Je l’aime aussi parce qu’elle a non seulement une voix magnifique mais aussi pour l’interprête exceptionnelle qu’elle est et qui a la capacité de nous inviter dans son univers et nous emporter avec elle.

Mesdames et Messieurs accueillons mademoiselle Gladys Kniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiight !!!!!!!!Cool

Image de prévisualisation YouTube



Farid Benyaa un artiste à découvrir

algeriefemmekabylie.jpgalgeriefemmeconstantine.jpgfaridbenaya.jpg

Bonsoir à tous,

Laissez moi vous raconter mon coup de foudre du jour. Quelques pépins de santé m’empêchant de travailler et de bouger je voyage virtuellement. Au cours de mon périple voici que je tombe en admiration devant des toiles d’un artiste que je ne connaissais pas quelques minutes avant.

C’est comme la rencontre inattendue avec quelqu’un algeriefemmealgerienne.jpgqui pour un instant arrête le cours naturel de votre vie pouralgeriefemmemusique.jpg le rendre plus léger. Comme une rencontre qui nous surprend et nous émerveille et l’on sait que cette rencontre va compter pour un instant ou pour longtemps. On ne peut pas ne pas s’arrêter pour découvrir, rencontrer, toucher un peu de l’univers de celui qu’on rencontre ainsi. Cette sensation d’une rencontre avec un univers qui me touche, qui a arrêté le cours de mon voyage sur la toile pour m’émerveiller. J’ai aimé le regard qu’il semble poser sur les femmes. Je les trouve belles, voilées ou non.  Le regard  de l’artiste sur ces femmes doit être incroyable parce qu’elles sont magnifiques sous son regard.

Je n’ai aucun talent pour parler de l’art mais quand j’aime je le dis, je le crie. Là j’aiiiiiiiiiiiiiiiime !!! J’ai découvert un artiste que vous connaissez peut-être mais dans mon inculture je ne le connaissais pas : Farid Benaya.

C’est un artiste plasticien et un architecte algérien né en 1953 en Algérie. J’ai eu un coup de foudre pour son regard sur les femmes. Je vous en livre quelques uns et je vous encourage à le découvrir sur le site sur lequel les oeuvres de cet artiste sont exposées.

Il y a bien d’autres oeuvres et regards de cet artiste à découvrir. N’hésitez pas à me donner votre avis sur cet artiste.

Bonne ballade dans l’univers de Farid Benaya.

http://www.farid-benyaa.com/mail.php

Amitiés à tous.



A la rencontre de Mario Canonge un pianiste doué

mariocanonge.jpg

Bonjour à vous,

J’ai envie aujourd’hui de vous inviter à rencontrer un pianiste magnifique que j’ai découvert il y a quelques années dans une petite salle parisienne. Il passe aisément du jazz au  zouk en faisant une escale talentueuse dans l’univers de la salsa. Il a de surcroît  le talent de dépoussierer les rythmes traditionnels de sa belle île. C’est un pianiste qui vaut la peine d’être découvert.

J’ai passé lors de ce concert un moment sublime avec des chanteurs tels que Ralph Tamar (que vous voyez sur cette vidéo) anciennement chanteur du groupe Malavoi, Jocelyne Beroard la voix féminine magnifique qui a accompagné le groupe Kassav, Tony Chasseur et mon coup de foudre vocal de la soirée Olivier Jean Alphonse (épatée comme dans une rencontre avec la voix de Johnny Gill). Sur scène il y avait une belle complicité entre le pianiste, ses musiciens et les chanteurs invités dans laquelle le public était convié. Une jolie parenthèse musicale au coeur de Paris.

A l’entame du morceau par Olivier Jean-Alphonse (une voix  découvrir!!!) mes pieds ne touchaient plus terre, la voix superbe m’avait fait voyager par delà les océans dans un pays aux frontières uniques celui de la beauté. Bref le moment a été unique et mémorable. Et de vous à moi, le pianiste est doué.

Mario Canonge est un immense talent venu de la France d’Outremer qui gagne à être connu.  Ce morceau ne montre pas toute l’étendue de son talent mais c’est le seul que j’ai trouvé pour l’instant. Je vous le propose comme une clé d’entrée dans l’univers musicalement riche de Mario Canonge. A vous de continuer le voyage si cette entrée vous plaît. Ce que j’espère tant le talent du musicien est immense. Un musicien se rencontre mieux quand il est sur scène n’est-ce pas ?

Si Mario Canonge passe du côté de chez vous, si vous le pouvez allez à la rencontre de son talent et vous m’en direz des nouvelles. Il a en outre une discographie immenseCool.

Pour en savoir plus sur lui, vous pouvez visiter son site : www.mariocanonge.com

Image de prévisualisation YouTube



Vivante !

lamerfromfaby.jpg

Il n’était pas six heures, et le jour se levait 

Une plage de sable fin, les pieds nus je marchais 

La sensation du sable, entre mes doigts de pieds 

Me rappelait une chose, oui j’étais bien vivante 

Au loin la voûte céleste, surprenante de beauté 

Révélait des couleurs, qui enchantaient mes sens 

Des rouges éclatants, mariés au bleu du ciel 

Offraient un dégradé frôlant la perfection 

A la fois éblouie et pleine de gratitude 

J’assistais au miracle de la naissance du jour 

Je me sentais légère, cheminant sur la plage 

Le bruit de l’océan m’était une mélodie 

Mes pieds sans prévenir, au rythme de l’océan 

Entamèrent une danse surprenante et sublime 

Je me laissais porter par la danse de la vie 

Légèreté des jambes fêtant la joie de vivre 

Courir vers l’océan danser au son des vagues 

Lever les bras au ciel pour hurler mon bonheur 

Revenir en enfance au temps de l’innocence 

Retrouver le bonheur de rire avec la vie 

Qu’elle est belle cette  vie dansée au cœur des vagues 

Parenthèse enchantée de me savoir vivante 

Et voici un frisson dans le frais du matin 

Qui rappelle à ma peau mes vêtements mouillés 

Soudain je me réveille ceci n’était qu’un rêve 

Me voici revenue dans ce qui fait ma vie 

L’incursion dans le réel les yeux encore fermés 

Fait naître un sourire au cœur même de mon être 

J’ai rêvé ma vie et me suis réveillée 

A ma grande surprise je ne suis pas déçue 

Excursion onirique, puis la réalité 

Ma vie est bien plus belle que le plus beau des rêves 



Je vous souhaite un bon week-end !

pourteremercier.gif

Bonsoir à tous, et à chacun.

Je remercie chacun de vous. Merci pour vos visites et pour vos message si agréables. Cette rose virtuelle est pour vous, pour chacun de vous, pour saluer l’amitié et la fidélité à revenir me rendre visite.

En passant ce soir pour vous souhaiter un bon week-end je découvre des messages touchants et amicaux. Ai-je besoin vous dire que ça m’a fait plaisir ? 

Je prendrai le temps quand je le pourrai de répondre à vos messages.  Encore merci et à très bientôt.

Je souhaite à chacun le plus merveilleux des week-end.

J’espère que vous passerez d’agréables moments qu’il fasse beau ou pas, et que ce week-end restera gravé dans vos coeurs et vos mémoires comme un moment merveilleux.

Je vous laisse quelques mots, fruits de mes cogitations et déambulations mentales . Vous commencez à savoir que je déambule pas mal n’est-ce pas ? Clin doeil

En parcourant mon âme,

En osant rencontrer

La personne que je suis

Il est possible je crois,

De faire une rencontre

Surprenante et belle

Et cette belle rencontre,

Si je m’y autorise

Me rendra bien plus belles

Les rencontres futures

Faites avec ces autres

Extérieurs à moi

Je souhaite à chacun de vous une belle rencontre avec des parts de vous qui vous rendront heureux et toujours plus aimables à vos propres yeux.

Il est tellement précieux de connaître le bonheur s’aimer soi même et de s’apprécier.

Bon voyage à la rencontre de quelqu’un d’unique et de merveilleux, vous-même.

Qu’importe ce que l’on peut dire de vous ou de moi, chacune de nos vies est précieuse et vaut la peine d’être rencontrée.

Très bon voyage à chacun de vous ce week-end et plus tard …

Amitiés à tous et à bientôt.



Faire une pause…

petitmessage.gif

La pause, elle aussi fait partie de la musique

Stefan ZWEIG

Je vais être moins présente sur mon blog et sur les vôtres pendant quelques jours.  

Pour vous visiteurs de passage, qui passez à pas feutrés sans faire de bruit, sentez-vous à l’aise et libres de poster des commentaires, des impressions qui enrichiront ce blog. Sentez-vous tout autant libres de ne rien poster Sourire.

C’est un privilège de vous recevoir. Vous êtes mes hôtes alors, visitez, profitez de la musique et des mots, j’espère que la musique vous plaira, que les mots vous toucheront.  Mon désir est que cet espace soit vécu par vous comme une pause agréable dans votre voyage sur la toile.

rose.gif

A vous les  visiteurs fidèles et amis de la toile, je vous dis à bientôt, à très vite. Je passerai vous rendre visite dès que possible sur vos espaces.  En attendant, merci pour les belles choses partagées, les mots offerts, les sourires, les partages et les émotions.  Merci pour la beauté des mots, les photos et peintures superbes que je rencontre et ai rencontrés en vous visitant. Merci pour la nature qui se dévoile chez vous par une fleur, une plante ou autre chose. Merci pour la beauté et la richesse que révèlent vos regards sur les choses.

Je vous souhaite une merveilleuse semaine et c’est avec plaisir que je retrouverai vos commentaires sur ce blog et vos post sur les vôtres. 

Amitiés à tous et à très bientôt 

Malaïka



La force des mots et leur faiblesse

pourtoi.gif

Quelquefois sans le vouloir nous faisons de la peine à des personnes auxquelles nous n’aurions pas voulu en faire. J’aime les mots parce qu’ils portent les expressions de l’âme et parce qu’ils ont la vertu de dévoiler ce qui est tapi en nous pour s’offrir à l’autre. J’aime les mots parce qu’ils ont la vertu de nous vider des poisons intérieurs pour faire sortir la douleur par l’écrit. L’écrit devient cri. Cri de douleur, cri de colère, cri pour la justice. Le cri s’écrit et nous libère. Mais il se trouve que la faiblesse des mots trouve son essence dans ce qui fait leur force. Les mots ont en eux la force de laisser des traces et des marques dans ceux qui les lisent et les reçoivent. Leur faiblesse c’est ce qui fait leur force car ils peuvent laisser des traces inattendues celles qui éveillent la peine ou la douleur. Quelques fois nous voudrions d’un trait de plume d’un seul  en effacer les effets involontaires.

pardon.gif

Revenir en arrière pour que ce qui est fait n’ait jamais existé. On le voudrait bien, mais ce n’est pas possible. Les mots comme les actes ont une force intrinsèque et l’on n’y peut rien. La prudence est de mise quand l’on se sert des mots parce qu’ils peuvent servir le contraire de nos voeux.

J’ai posté un billet dans la nuit. Il a fait de la peine à une de mes amies du net. Je l’ai ôté mais trop tard. Il avait fait du mal. Un mal que je n’avais pas anticipé n’ayant qu’une vision parcelaire de ce que je livrais. On ne peut pas se mettre à la place d’un autre. Les limites de l’empathie sont là. Maladresse des mots, inopportunité du verbe. La parole guérit certes, mais la parole blesse aussi. Pardon pour avoir remué des souvenirs douloureux. Pardon à toi qui te reconnais.

Peut-être avez-vous croisé ce billet le temps d’une visite, il me semblait juste de dire pourquoi il n’est plus là.

Cet épisode m’a conduite à une réflexion sur les mots, le rapport à eux et à mon rapport à eux. L’expérience m’a montré que les mots peuvent être vecteurs de maux. Il se trouve qu’ils peuvent l’être sans que l’intention soit de faire du mal.

J’aime les mots parce qu’ils sont forts. Leur force est telle que, quand ils sortent de nous pour aller vers l’autre, ils portent parfois des sens qui dépassent nos intentions premières. Puissance des mots qui prennent leur indépendance et dont le retour surprend celui qui les envoie. Parfois ils nous surprennent en faisant du bien à l’autre, en lui ouvrant des horizons de réflexion, d’émotion, de beauté. D’autres fois, ils nous surprennent en suscitant de la peine…

L’expérience d’aujoud’hui me conduit à réfléchir sur les mots, le rapport à eux et l’incapacité que nous avons à les apprivoiser réellement. J’aime les mots parce qu’ils sont libres, plus libres que moi tout compte fait. Et vous quel rapport aux mots ?

Bonne journée à tous !



Aujourd’hui l’abolition de la peine de mort est inscrite dans la constitution

 Une date importante que ce 19/02/07. Les parlementaires ont gravé dans la pierre de la constitution une décision qui à mes yeux est fondamentale. Il est vrai que des situations épouvantables viennent quelquefois remuer nos émotions quand nous entendons parler de quelque individu ayant laissé libre cours à ce qu’on appelle communément la bestialité et qui a infligé des souffrances inommables à un autre être. Tout en nous crie vengeance quand la victime est fragile et innocente. nous voudrions voir « le monstre » mort. Nous voudrions le voir souffrir, nous voudrions un agonie atroce pour payer sa dette. Nous voudrions que la société se venge. Que la société nous venge.

Je me souviens des documentaires parlant du combat de Robert Badinter, portant avec feu le combat pour l’abolition de la peine de mort et je me souviens de son combat pour sauver de cette mort là un être que beaucoup d’entre-nous n’auraient pas eu envie de défendre. Je me souviens qu’alors sa famille et lui ont eu droit à des messages menaçants. Mais il a tenu bon, bravo à lui. Il a mérité l’ovation qui lui a été faite aujourd’hui.

Et si l’abolition de la peine de mort et sa « constitutionalisation » offraient à la société la possibilté, voire l’obligation de se réinventer et de réfléchir à son rapport à la criminalité. de réinventer la réponse de la société au crime autrement que par un « crime » légal  ? C’est mon questionnement pertinent peut-être, ou peut être pas.

Je vous laisse cet article du Nouvel Observateur pour vous tenir informés. Bonne lecture…

CONSTITUTION

Le Parlement a inscrit l’abolition
de la peine de mort dans la Constitution

Députés et sénateurs réunis en Congrès ont également approuvé la réforme du statut pénal du chef de l’Etat et le gel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie.

Le Parlement, réuni en Congrès à Versailles, a voté lundi 19 février, 25 ans après son abolition, l’inscription de l’interdiction de la peine de mort dans la Constitution.

La révision a été approuvée à la quasi unanimité des parlementaires, avec 828 voix pour et 26 contre. « Nul ne peut être condamné à la peine de mort »: cet article unique du projet de loi constitutionnelle modifiera le titre VIII de la Constitution, consacré à l’autorité judiciaire.
Le Premier ministre Dominique de Villepin a justifié, devant les parlementaires, cette inscription dans la Constitution car « la peine de mort est illégitime en toutes circonstances » et « doit être abolie en toutes circonstances ».
« Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, nous pouvons évoquer sereinement l’abolition de la peine de mort », a-t-il déclaré, car « il ne s’agit plus d’un combat de gauche ou de droite ».
Dans un moment très émouvant et solennel, le sénateur socialiste Robert Badinter, père de la loi d’abolition, a rendu hommage, sous les applaudissements des parlementaires, au « courage et à la volonté politique » de François Mitterrand car, a-t-il dit, c’est à lui « que nous devons l’abolition de la peine de mort en 1981″.

Extrait du Nouvel Observateur du 19/02/07. Article complet à voir sur le site du journal : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20070219.OBS3128/le_parlement_a_inscrit_labolitionde_la_peine_de_mort_da.html



12345

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo