Karyn White chante le ras le bol d’une femme : I’m not your superwoman

Les paroles de ce chant, même si elles ne sont pas d’une grande portée  philosophique racontent le ras le bol d’une femme. Elle rappelle à son homme qu’elle n’est pas  une superwoman, mais juste une femme. Il est bien frustrant de n’être plus que l’intendante attritrée qui est mandatée poiur assurer le confort de son homme. Un homme qui prend tellement les efforts de sa femme pour acquis qu’il ampute leur relation de la politesse de base du « merci ». La révolte gronde dans le cri « I’m not your superwoman!!!!! » A force de chercher une superwoman on en oublie la femme, sa femme et elle s’étiole, s’aigrit etc.  C’est bien de recadrer les choses quand il encore temps et retrouver la femme derrière superwoman qui tient lqaa maison, s’occupe des enfants et de tout le reste avec une quasi- perfection.

J’ai découvert cette chanson dans les années 90. Je trouve qu’elle chante bien. Il y a notamment un duo qui atteint des sommets « love saw it  » avec Babyface.

http://www.dailymotion.com/video/6W46mvccb1E0a5FGz



4 commentaires

  1. matha Dayas-Eyoum 29 octobre

    Oh la la Chantal quel émotion pour moi d’écouter cette chanson!C’est mon époux qui me la fait découvrir,je ne savais pas alors que je serai sa femme (pour la vie)je devais avoir 19 ans à l’époque.Et aux moments de crises intenses que nous avons connus,c’est moi qui lui ai fait redécouvrir ce bijou…Et oui une simple chanson peut prendre une place insoupçonnée dans la vie d’un couple.En tout cas là nous l’avons partagée encore une fois ensemble,Merci!

  2. Malaïka 29 octobre

    Hé la sis’ ça c’est une belle coincidence ! Bises à tous les deux.

  3. Nath_Christiane 2 novembre

    C’est Karyn White mais copines et moi passions nos vies devant MTV à une époque… C’était à l’époque où les femmes n’avaient pas encore au mieux un bikini pour y passer et où les chanteuses travaillaient encore plus leurs vocalises que les mouvements de leurs bassins. C’était le bon temps, il y a vait Trey Lorenz, Karyn White, Christopher Williams, Shai … même Jodeci avant la separation.

    C’est fou j’étais si heureuse en ce temps là des après-midi entières à nous repasser des VHS de clips noirs. La seule opportunité de voir pour nous des noirs s’embrasser, s’aimer, s’apprecier à la télé en France. Oui, il y a eu un avant « Love Jones » une belle histoire d’amour avec Larenz Tate et Nia Long. Tiens je vous recommande le film. Et après vous me direz si vous souhaitez toujours jouer les célibattantes qui ont renoncé à l’AMOUR. Moi, j’y crois toujours à mon Beau Prince Noir.

    Cela ne donne tout d’un coup 20 ans de plus…

  4. Malaïka 2 novembre

    Essaie de trouver un beau prince noir qui a un grand frère sublime tant qu’à faire et célibataire bien sûr et j’arriiiiiiiiiiiiiiiiiiive ! C’est vrai qu’il y avait des clips différents, de vrais chanteurs et chanteuses sublimes mais vêtues. Ca y est nous allons passer pour des ringardes réac. Si c’est ça être réac, j’assume les amis. Je me gavais moi aussi de clips. Bises Nath !

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo