Revenir au makossa

Au travers de ce chant de Ben Decca qui soit dit en passant est du même « village » que moi rend hommage à ceux qui ont posé les bases de cette musique. Nelle Eyouml en a été le fondateur. Un autre Deïdo (mon village). Le Makossa doit beaucoup à Deïdo. Les gends de chez moi sont des êtres à part aux meours et valeurs particulières. Ils sont un ilôt dans la ville de Douala et sont investis de nombreux fantasmes. Esimo Ebele o boso ! Pas besoin de dénaturer le Makossa, son essence est suffisante. A mun’a mama kossa mba na nginya nyese…

Image de prévisualisation YouTube



2 commentaires

  1. BonaSawa 5 août

    Salut a toi sister,
    Tu fais un tres bon boulot. Je passais par la par hasard, histoire d’ avoir quelques info pour faire avancer mon travail sur une ecriture d’un article et voir meme un livre sur le Makossa. Ton blog est interressant. A nous revoir un de ses quatre a Londres ou nous essayons de faire prendre du terrain la Culture du Grand Sawa.
    Tu peux aussi visiter notre projet sur Myspace.com sur la promotion d’artistes et amis Sawa. http://www.myspace.com/bonasawa

    Grand Sawa o Bwindea!!!!

  2. Malaïka 7 août

    Réponse à BonaSawa,
    Bonsoir et merci pour ta visite et je vais me faire un plaisir de cécouvrir ton site. ca fait plaisir de découvrir des personnes qui font perdurer la mémoire. Fraternellement

Laisser un commentaire

Couissiz |
Ker Gwen |
Le Blog de Coco |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?
| formation-continue-à-l'ubo